L'Adieu à la littérature

De
Publié par

La littérature n'a peut-être jamais été plus mal considérée qu'aujourd'hui. Tous les signes montrent cette fragilisation. Mais plutôt que de s'arrêter à la description d'un mal contemporain dont nul ne doute, ce livre propose de retrouver les causes profondes de cette baisse d'influence, qui résulte d'une évolution de longue durée. La thèse est simple : entre le XVIIIe et le XXe siècle eut lieu en Europe une transformation radicale de la littérature ; sa forme, son idée, sa fonction, sa mission, tout fut bouleversé. Du magnétisme animal aux cultural studies, du sublime selon Boileau au plaisir selon Barthes, du tremblement de terre de Lisbonne au camp d'Auschwitz, de l'apothéose de Voltaire au départ de Rimbaud et aux silences de Beckett, le récit des métamorphoses de la littérature est présenté en une vaste fresque européenne, qui met en évidence un mouvement de bascule conduisant inévitablement du sommet à l'abîme.
Comprendre ce mécanisme de dévalorisation, ce traumatisme de l'adieu, c'est pénétrer au cœur de la crise existentielle permanente où se débat maintenant la littérature. Mais c'est aussi se donner les moyens d'en sortir.
Publié le : jeudi 2 février 2012
Lecture(s) : 47
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782707324306
Nombre de pages : 238
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait de la publication
L’ADIEU À LA LITTÉRATURE
Extrait de la publication
DU MÊME AUTEUR
NAISSANCE DE LA CRITIQUE MODERNE. La littérature selon Eliot et Valéry (1889-1945),Artois Presses Université, 2002 e LESARRIÈRE-SIÈCLEGARDES AU XX . L’autre face de la modernité esthétique (direction et présentation),Presses Universitaires de France, 2004
Extrait de la publication
WILLIAM MARX
L’ADIEU À LA LITTÉRATURE HISTOIRE D’UNE DÉVALORISATION e e XVIII -XX SIÈCLE
LES ÉDITIONS DE MINUIT
Publié avec l’aide de l’Institut universitaire de France
É M2005 by L ES DITIONS DE INUIT 7, rue Bernard-Palissy, 75006 Paris www.leseditionsdeminuit.fr
En application des articles L. 122-10 à L. 122-12 du Code de la propriété intellectuelle, toute reproduction à usage collectif par photocopie, intégralement ou partiellement, du présent ouvrage est interdite sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC, 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris). Toute autre forme de reproduction, intégrale ou partielle, est également interdite sans autorisation de l’éditeur.
À Gilles Philippe, derechef,
et à mes parents, qui préfèrent la peinture à la littérature.
Extrait de la publication
– Un livre sur la littérature ? Encore ? Et pourquoi ? Qui cela va-t-il concerner ? Qui s’intéresse aujourd’hui à la littérature ? Par-lez-nous plutôt de peinture et de cinéma, faites de la sociologie et du journalisme, de la psychanalyse ou de la philosophie, mais ne nous tracassez plus avec ces jeux de lan-gage dépassés ! – Justement, c’est bien le problème.
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.