L'Empire immobile ou le choc des mondes

De
Publié par

Saviez-vous qu'en pleine Révolution française, les Anglais avaient envoyé une expédition de cinq voiliers et sept cents hommes dans l'Empire chinois, pour l'amener à " s'ouvrir " à eux? Qu'ils entendaient, bien qu'ils ne fussent encore que huit millions, négocier fièrement d'égal à égal avec un pays qui en comptait déjà trois cent trente _ le tiers de l'humanité? Que la Chine, considérant qu'elle était " la seule civilisation sous le Ciel ", repoussa brutalement toutes leurs demandes? Qu'elle traita leurs envoyés comme des prisonniers de marque? Qu'ils furent soumis _ de Macao à la Tartarie, à travers les rites de la Cour et les surprises de la Ville, parmi les bureaucrates célestes et les missionnaires-otages _ à un véritable voyage initiatique? Que cette occasion historique fut un rendez-vous manqué?

C'est un double voyage initiatique que le lecteur fera en leur compagnie; au tréfonds de l'Empire du Milieu, enclos dans une perfection figée, mais aussi de l'Empire britannique, tendu dans son essor; vers l'identité de l'Extrême-Orient, comme vers celle de l'Extrême-Occident; vers l'essence du dirigisme et celle du libéralisme.

La mission Macartney dans une Chine à son apogée fait retenir le heurt de deux cultures: la brillante civilisation chinoise, plus de quarante fois séculaire, et la jeune civilisation occidentale, emportée par les effets croisés des révolutions intellectuelle, scientifique, technologique, marchande, maritime, agronomique, industrielle, financière. Une seconde mission, en 1816, dirigée par lord Amherst, reçut un accueil encore plus humiliant. Pour accéder à la Chine, les Anglais décidèrent de recourir à la force: ce fut la peu honorable guerre de l'Opium. Une société raffinée s'effondrait sous le poids de son enfermement et de son immobilisme. Cet enchaînement dramatique jette une lumière nouvelle sur la double énigme du " développement " et du " sous-développement ".
A.P.
Publié le : mardi 23 mai 1989
Lecture(s) : 64
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213644943
Nombre de pages : 556
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Saviez-vous qu'en pleine Révolution française, les Anglais avaient envoyé une expédition de cinq voiliers et sept cents hommes dans l'Empire chinois, pour l'amener à " s'ouvrir " à eux? Qu'ils entendaient, bien qu'ils ne fussent encore que huit millions, négocier fièrement d'égal à égal avec un pays qui en comptait déjà trois cent trente _ le tiers de l'humanité? Que la Chine, considérant qu'elle était " la seule civilisation sous le Ciel ", repoussa brutalement toutes leurs demandes? Qu'elle traita leurs envoyés comme des prisonniers de marque? Qu'ils furent soumis _ de Macao à la Tartarie, à travers les rites de la Cour et les surprises de la Ville, parmi les bureaucrates célestes et les missionnaires-otages _ à un véritable voyage initiatique? Que cette occasion historique fut un rendez-vous manqué?

C'est un double voyage initiatique que le lecteur fera en leur compagnie; au tréfonds de l'Empire du Milieu, enclos dans une perfection figée, mais aussi de l'Empire britannique, tendu dans son essor; vers l'identité de l'Extrême-Orient, comme vers celle de l'Extrême-Occident; vers l'essence du dirigisme et celle du libéralisme.

La mission Macartney dans une Chine à son apogée fait retenir le heurt de deux cultures: la brillante civilisation chinoise, plus de quarante fois séculaire, et la jeune civilisation occidentale, emportée par les effets croisés des révolutions intellectuelle, scientifique, technologique, marchande, maritime, agronomique, industrielle, financière. Une seconde mission, en 1816, dirigée par lord Amherst, reçut un accueil encore plus humiliant. Pour accéder à la Chine, les Anglais décidèrent de recourir à la force: ce fut la peu honorable guerre de l'Opium. Une société raffinée s'effondrait sous le poids de son enfermement et de son immobilisme. Cet enchaînement dramatique jette une lumière nouvelle sur la double énigme du " développement " et du " sous-développement ".

A.P.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi