La génération inoxydable

De
Publié par

Les pays riches ne font plus d'enfants, la science prolonge la vie, la génération du baby-boom compte ses premiers cheveux gris. Bref dans vingt ans tomberait le crépuscule des vieux... Pour Michel Cicurel, ce mauvais présage repose sur un formidable contresens : les "quadras" d'aujourd'hui ne seront pas, demain, des vieux semblables à ceux que l'on a connus. Ils seront à eux seuls un marché porteur, et leur dynamisme pourrait bien stimuler nos sociétés déclinantes. On assiste ainsi à la naissance d'une "génération inoxydable", celle d'hommes et de femmes qui, à soixante ans, seront des quadragénaires avec vingt ans de plus. Car cette génération inoxydable a des ressources prometteuses. Elle n'a pas vécu les grands malheurs de ses pères, elle n'a pas reçu les bonheurs clefs en main de ses fils, et elle a les moyens biologiques et culturels de s'offrir des lendemains inédits. Michel Cicurel (42 ans) appartient à cette génération-charnière. Il lui promet ici un nouvel âge d'or - à la condition qu'elle sache accélérer la métamorphose de ses nouveaux vieux. On aura compris que cet essai ne se prive pas de bousculer la plupart des préjugés qui nous encombrent.
Publié le : mercredi 4 octobre 1989
Lecture(s) : 26
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246800903
Nombre de pages : 264
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Les pays riches ne font plus d'enfants, la science prolonge la vie, la génération du baby-boom compte ses premiers cheveux gris. Bref dans vingt ans tomberait le crépuscule des vieux... Pour Michel Cicurel, ce mauvais présage repose sur un formidable contresens : les "quadras" d'aujourd'hui ne seront pas, demain, des vieux semblables à ceux que l'on a connus. Ils seront à eux seuls un marché porteur, et leur dynamisme pourrait bien stimuler nos sociétés déclinantes. On assiste ainsi à la naissance d'une "génération inoxydable", celle d'hommes et de femmes qui, à soixante ans, seront des quadragénaires avec vingt ans de plus. Car cette génération inoxydable a des ressources prometteuses. Elle n'a pas vécu les grands malheurs de ses pères, elle n'a pas reçu les bonheurs clefs en main de ses fils, et elle a les moyens biologiques et culturels de s'offrir des lendemains inédits. Michel Cicurel (42 ans) appartient à cette génération-charnière. Il lui promet ici un nouvel âge d'or - à la condition qu'elle sache accélérer la métamorphose de ses nouveaux vieux. On aura compris que cet essai ne se prive pas de bousculer la plupart des préjugés qui nous encombrent.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi