La Grande Nurserie - En finir avec l'infantilisation des Français

De
Publié par

La victime est devenue la meilleure amie de l’homme politique. A l’heure où l’Etat providence ne fait plus recette, les politiques élargissent leurs champs de compétences à des sujets consensuels et rassembleurs. Ils nous promettent la construction d’un monde propre et transparent, durable et solidaire, vouant un culte absolu à la vie et interdisant l’intolérance, les insultes et la bêtise. Même la morale semble avoir été nationalisée !

L’Etat nounou, qui nous borde et nous observe, est tout puissant, doux et attentif, toujours présent pour combler les aléas de la vie. Au-delà d’exemples caricaturaux et souvent comiques (va-t-on bientôt voir apparaître, sur nos barres chocolatées, que « le sucre fait grossir » ou, sur le fronton des maternités, que « naître fait mourir » ?), c’est le destin de la société toute entière qui est en jeu.

Nous sommes bel et bien entrés dans l’ère de la tyrannie douce, dans cet espace rose bonbon qui brise les énergies individuelles en refusant le risque, écarte les réformes audacieuses pour préserver son image et fait fuir les talents vers des cieux plus cléments. Si le fameux « modèle social français » est aujourd’hui en faillite, c’est parce qu’il est fondé sur le mythe de la Grande Nurserie, un système destructeur dont nous pouvons sortir en faisant à nouveau, fidèles à la tradition des Lumières, le pari de la responsabilité. Parce que la responsabilité, nous avons tous à y gagner!

Préface de Charles de Croisset, vice-président de Goldman Sachs Europe
Publié le : mercredi 22 février 2006
Lecture(s) : 55
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782709631921
Nombre de pages : 252
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
La victime est devenue la meilleure amie de l’homme politique. A l’heure où l’Etat providence ne fait plus recette, les politiques élargissent leurs champs de compétences à des sujets consensuels et rassembleurs. Ils nous promettent la construction d’un monde propre et transparent, durable et solidaire, vouant un culte absolu à la vie et interdisant l’intolérance, les insultes et la bêtise. Même la morale semble avoir été nationalisée !

L’Etat nounou, qui nous borde et nous observe, est tout puissant, doux et attentif, toujours présent pour combler les aléas de la vie. Au-delà d’exemples caricaturaux et souvent comiques (va-t-on bientôt voir apparaître, sur nos barres chocolatées, que « le sucre fait grossir » ou, sur le fronton des maternités, que « naître fait mourir » ?), c’est le destin de la société toute entière qui est en jeu.


Nous sommes bel et bien entrés dans l’ère de la tyrannie douce, dans cet espace rose bonbon qui brise les énergies individuelles en refusant le risque, écarte les réformes audacieuses pour préserver son image et fait fuir les talents vers des cieux plus cléments. Si le fameux « modèle social français » est aujourd’hui en faillite, c’est parce qu’il est fondé sur le mythe de la Grande Nurserie, un système destructeur dont nous pouvons sortir en faisant à nouveau, fidèles à la tradition des Lumières, le pari de la responsabilité. Parce que la responsabilité, nous avons tous à y gagner!

Préface de Charles de Croisset, vice-président de Goldman Sachs Europe
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.