La mystérieuse histoire du nom des oiseaux

De
Publié par

Savez-vous que l'expression " fier comme un pou " ne fait pas allusion à la petite bête qui gratte mais à la basse-cour ? Pou est en effet un autre nom du jeune coq. Savez-vous que la palombe et le pigeon ramier sont un seul et même animal ? Que la rue du Pélican est une déformation de la rue Poilecon, désignation moyenâgeuse et imagée du plus vieux métier du monde ? Avec son sens du pittoresque désormais bien connu, Henriette Walter, aux côtés de Pierre Avenas, cueille dans les sciences ? la sienne, la linguistique, et dans les autres : l'ornithologie, histoire, géographie ? tout ce qui est propre à amuser, à distraire, à étonner. À travers les millénaires et les continents, ils nous offrent un voyage plein de surprises dans le monde des mots et des oiseaux...

La Mystérieuse Histoire du nom des oiseauxest construite d'une manière originale : les noms des oiseaux sont abordés selon l'origine du nom : " Noms liés aux activités " (par exemple l'indicateur est un oiseau qui a pris l'habitude de guider les hommes jusqu'aux ruches qu'il a trouvées mais dont il ne peut tirer la substance sans aide) ; " Noms liés aux formes et couleurs " (tel le flamant ainsi appelé à cause de la couleur flamboyante de ses ailes). D'autres encore tirent leur nom des langues anciennes, de métaphores ou d'assimilations poétiques, tels les oiseaux chevaliers qui, selon Buffon, " sont en effet fort haut montés ", etc.
A travers de multiples dessins d'oiseaux, devinettes, anecdotes, encadrés, mais également de tableaux récapitulatifs, les lecteurs d'Henriette Walter retrouveront avec plaisir l'univers particulier de la conteuse, sorte de jeu de société distrayant et enrichissant.








LE MOINEAU





it. passero

esp. gorrión, pardal

angl. sparrow

all. Spatz, Sperling (m)



En français, c'est peut-être en raison de la couleur brune de son plumage que le moineau, par son nom, rappelle la robe de bure des moines.
Le moineau est l'oiseau type de l'ordre des passereaux, dont le nom est formé sur le latin passer" moineau, petit oiseau ". Cet ordre est gigantesque puisqu'il regroupe 60 % environ de l'ensemble des espèces d'oiseaux.
Il existe une vingtaine d'espèces de moineaux originaires de l'Ancien Monde mais, en dehors de l'italien (passero), les langues romanes, comme en français, ont adopté des noms sans rapport avec le latin passer : en espagnol, par exemple, l'un des noms du moineau est pardal, qui renvoie à la couleur brune de son plumage (esp. pardo" brun "), alors que le nom gorrión, plus courant, reste d'origine inconnue.


MOZART ET LE CHANT DES MOINEAUX


Mozart a écrit une messe en ut majeur (KV 220), dite Messe des moineaux, en allemand Spatzen-Messe. C'est dans le credo de cette messe que l'on peut reconnaître, sous les traits des violons, le chant vif et contrasté du moineau*.



LA NONNETTE, ou MÉSANGE NONNETTE



La Mésange
nonnette est un petit passereau dont le nom est dû à la couleur gris cendré de son plumage, qui rappelle un peu celle des vêtements de certaines religieuses.
Buffon appelle cette mésange petite charbonnière ou nonnette cendrée, et il ajoute qu'elle peut également être nommée mésange des marais" puisqu'elle se plaît, dit M. Linnæus, sur les aunes (sic), et que les aunes sont, comme on le sait, des arbres aquatiques, croissant dans les endroits humides et marécageux ". Buffon accepte donc, dans ce cas, le propos de Linné, qui a donné à cette mésange le nom latin scientifique Parus palustris, où palustris dérive du latin palus" marais ". L'allusion à un habitat marécageux se retrouve dans le nom usuel de cette mésange en espagnol (carbonero palustre), en anglais (marsh tit) et en allemand (Sumpfmeise), alors que c'est sa couleur qui est mise en avant en italien (cincia bigia, c'est-à-dire " mésange bise ").




LE SANSONNET, ou ÉTOURNEAU SANSONNET





En français, le nom de l'étourneau le plus commun en Europe est l'Étourneau sansonnet, ou sansonnet. Ce nom est un diminutif de sanson(sic), nom attesté pour l'étourneau en 1480, sans doute inspiré du nom de Samson, géant de la Bible. C'est un curieux exemple de nom d'homme donné à un oiseau, non sans dérision puisque c'est un nom de géant qui est ainsi donné à un petit passereau.

L'étourneau polyglotte

Le lien entre Samson et le sansonnet n'est pas cité par Buffon, qui va au contraire jusqu'à effectuer un autre rapprochement, en évoquant le talent polyglotte de l'oiseau : " Un étourneau peut apprendre à parler indifféremment français, allemand, latin, grec, etc., et à prononcer des suites de phrases un peu longues : son gosier souple se prête à toutes les inflexions, à tous les accents. Il articule franchement la lettre r, et soutient très bien son nom de sansonnet, ou plutôt chansonnet, par la douceur de son ramage acquis, beaucoup plus agréable que son ramage naturel. "





LE ZIZI, ou BRUANT ZIZI



it. zigolo nero

esp. escribano soteño

angl. cirl bunting

all. Zaunammer (f)



Buffon a écrit très sérieusement dans son Histoire naturelle : " Je donne à cet oiseau le nom de zizi d'après son cri ordinaire ", sans se douter qu'aujourd'hui, ce nom prêterait à sourire. D'autre part, depuis Linné (1766), le nom latin scientifique du zizi est Emberiza
cirlus, où cirlus vient d'un nom italien régional, cirlo, qui représente sans doute les trilles de l'oiseau, d'où en anglais : cirl bunting, " bruant zizi ".
En espagnol, on apprend que ce bruant vit en forêt (soteño, formé sur soto, " bois, buisson ") et, en allemand, qu'il affectionne les haies (all. Zaun, " clôture, haie "). En italien, zigolo nero signifie simplement " bruant noir ", ce qui rappelle le masque noir que semble porter le mâle.




LE KIWI, ou APTÉRYX



it. kiwi

esp. kiwi

angl. kiwi

all Kiwi (m)



Cet oiseau au plumage velu porte deux noms très différents : un nom créé à partir du grec aptéryx (cf. L'APTÉRYX ou KIWI, I, ch. 3), et le nom maori, kiwi, qu'on lui donne dans son pays d'origine, la Nouvelle-Zélande, dont il est l'oiseau-fétiche.
En Europe, le fruit connu sous le nom de kiwi (nom féminin en allemand) a été importé de Nouvelle-Zélande, et rappelle un peu l'oiseau par sa forme ovoïde, sa couleur brune et son aspect velu.








Publié le : jeudi 30 septembre 2010
Lecture(s) : 193
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782221112861
Nombre de pages : 337
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
La mystérieuse histoire du nom des oiseaux
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les Chirac

de robert-laffont

suivant