Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

La Nouvelle Nouvelle Revue Française N' 27 (Mars 1955)

De
208 pages
Jean Paulhan, Les Douleurs imaginaires
Marc Bernard, Marie
Federico García Lorca, La Tragi-Comédie de don Cristobal et de Rosita (Fin)
Couronne de Charles-Albert Cingria :
Paul Claudel, Un Esprit de l'Air
Igor Stravinsky, Hommage
Jean Cocteau, Un Feu Saint-Elme
Marcel Jouhandeau, Rencontres avec Charles-Albert
André Pieyre de Mandiargues, D'Écureuils et de Foudre
François Michel, Brčve Scolie ŕ Motion
Étiemble, Pour Cingria
Jean Starobinski, Un Monde au présent
Georges Borgeaud, Un Chroniqueur de cour
Fernand Auberjonois, Il va donc et s'achemine
Constant Rey-Millet, C. A. C.
Pierre Guéguen, Le Dandy
Jean Follain, Charles-Albert
Aloys-J. Bataillard, Alors, on ne se quitte plus!
Henri Noverraz, En promenade avec Charles-Albert Cingria
Charles-Albert Cingria, Portrait de Paul Léautaud - Lettre ŕ Adrien Bovy
Chroniques : recherches :
M. Blanchot, Mort du dernier écrivain
Chroniques : la littérature :
M. Arland, Ce Diderot...
Chroniques :
D. Aury, Les Irréductibles
J. Lemarchand, La Coexistence est-elle possible?
Notes : la poésie :
J. Grosjean, Trente et un sonnets, par Guillevic
P. Oster, Un Seul Počme, par C. Roy - Trésor de la poésie populaire française
Notes : la littérature :
R. Judrin, Pensées et Maximes, de Sainte-Beuve
J. Guérin, Refuges de la Lecture, de G. Duhamel
Notes : les essais :
R. Campbell, L'héritage kantien ou La Révolution copernicienne, par J. Vuillemin
G. Anex, Charles Du Bos, par J. Mouton
Notes : lettres étrangčres :
J. Lambert, Écrivains anglais en Italie
D. Fernandez, Le Dégel, par I. Ehrenbourg
Notes : les spectacles :
F. Nourissier, Sur les Quais, d'É. Kazan
Notes : les arts :
A. Berne-Joffroy, Courbet et Le Caravage
J. Béraud, La Peinture gothique, par J. Dupont et C. Gnudi (Skira)
Notes : la musique :
M. Fano, La Musique étrangčre contemporaine, par A. Hodeir
De tout un peu :
J. Grosjean, Les paysages dans les počmes
J.-L. Cornuz, René Berger ou L'homme sans complices
G. Perros, Essais sur la littérature européenne, par E.-R. Curtius
J. Guérin, Pensées, Maximes et Apophtegmes, par E. Du Croquet de l'Esq
M. Arland, Kanda, par P. Pilotaz - La Vieille Femme, par J.-L. Cornuz - Macbeth, de Shakespeare - Les Mystčres de Paris, d'A. Vidalie d'aprčs E. Sue - On ne joue plus Crommelynck...
J. Guérin, Les Diaboliques, de G.-H. Clouzot
F. Nourissier, Le Dernier Pont
R. de Solier, Oskar Schlemmer - Ben Nicholson - Lardera - La Faďence de Delft
J. Béraud, Homme, Nature et objets
Les revues, les journaux
C.-A. Cingria, Encore Paul Léautaud
A. Breton, La femme et le surréalisme
J.-L. Bédouin, ŤOn a pu s'alarmer, ces derničres années, d'une régression de la féminité...ť
C. Dotremont, Que se passe-t-il?
J. Guérin, Divers
Le temps, comme il passe
M. Ribes, Le coté d'Ische
H. Pourrat, Montagne de l'uranium
A. Remizov, Les couleurs
A. Vialatte, L'hiver ŕ vol d'oiseau
A. Suarčs, Ignorées du destinataire
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

BULLETINDEMARS1955 SUPPLÉMENTALANOUVELLEN.R.F. DUI"MARS1955 No27 nrf PUBLICATIONSDU15JANVIER AU15FÉVRIER1955 (Renseignements bibliographiques.) Ontrouveraicitouslesrenseignementsbibliographiquessurlesouvrageseffec-tivementparusdu15Janvierau15Février1955etdontl'analyseaétépubliéedans l'undenosprécédentsbulletinsoudansleprésentbulletin.
POÉSIE Robert DESNOSDomainepublic.424p.,in-16jésus. Collection«Pointdujour»,1fron-tispice Laprésenteannonceconcerneuneremise envente. VILMORINLouisedeL'AlphabetdesAveux.176p.,in-8° soleil,horssérie.Couv.illustrée,illus-trationsin-textedeJeanHugo fil. 40ex.num.pur1.800fr. ROMANS Hélène BESSETTEVingtMinutesdeSilence.204p.,in-16 doublecouronne.Collectionblanche. Navarre 25ex.numérotéspurfilLafuma VANGEJeanD'HerbeetdeNuitvêtu.208p.,in-16 doublecouronne.Collectionblanche. 20ex.num.purfilLafumaNavarre. RÉCITS LUBINArmenTransfertNocturne.208p.,in-16 doublecouronne.Collectionblanche. 20ex.num.purfilLafumaNavarre. NOUVELLES Pierre. GASCARLesFemmes.224p.,in-16doublecou-blanche. ronne.Collection varre. 60ex.num.purfilLafumaNa-1.500fr. ESSAISLITTÉRATURE APOLLINAIREAnecdotiques.336p.,in-16double blanche. couronne.Collection
760fr.
490fr. (épuisé)
490fr. 1.800fr.
1.600fr.
490fr. 1.800fr.
450fr.
(épuisé)
780fr.
BULLETINDEMARS1955 René.suividePauvretéetPrivilège.176p., CHARRecherchedelaBaseetduSommet, in-16doublecouronne.Collection «Espoir» 10ex.num.Madagascar..4.500fr. 34ex.num.Hollande 85ex.num.purfilLafumaNavarre. Robert. MERLEOscarWildeoula«destinée»del'ho-mosexuel.216p.,in-16doublecou-illurfilsLaftumraNéavarre. ronne.Collectionblanche,couverture 35ex.num.p
450fr. (épuisé) 2.600fr. 1.300fr.
440fr. 1.500fr.
ESSAISPOLITIQUES ARONRaymondPolémiques.256p.,in-16doublecou-». ronne.Collection«LesEssais520fr. PHILOSOPHIE SPINOZAŒuvresComplètes(CourtTraité;Traité delaRéformedel'Entendement;LesPrin-cipesdelaPhilosophie deDescartes;-Pensées métaphysiques;L'Éthique;Traitédes Autoritésthéologiqueetpolitique;Traité del'Autoritépolitique;Correspondance). Textenouvellementtraduitourevu, présentéetannotéparRolandCaillois, MadeleineFrancèsetRobertMisrahi. 1.608p.,in-16doublecouronne. Collection«Bibliothèquedela Pléiade»,reliurepleinepeau,emboî-F.PhilIonstorpohdiuec.tioTnradS.ystdèemel'eatllHeimstaoinreddepalra acétate. tagetransparenten2.750fr. HEGELG.W.LeçonssurlaPhilosophiedel'Histoire. ». J.Gibelin.344p.,in-8°carré.Collec-B.tTaontmienII.ATnrdarodnuiitkodf.ur5u1ss2epp.a,rCion-n8s°-tion«Philosophie750fr. ZENKOVSKYHistoiredelaPhilosophieRusse. Idées» carré.Collection«Bibliothèquedes 1.100fr. MÉMOIRESSOUVENIRS CALDWELLErskineMaisl'Artestdifficile.Traduitde l'américainparH.deSarbois.288p., in-8°soleil.Collection«L'Airdu. DON.soleil,25clichéstraitin-texte.Collec-Temps»590fr. RienquedesSouvenirs.256p.,in-8° «L'AirTemps». tiondu590fr. Valery. LARBAUDŒuvresComplètes.TomeXetdernier Journalinédit,Il.IntroductiondeRo-bertMallet.424p.,in-8°carré.Tirage limitéà 50ex.num.survélind'arches.2.500fr.(épuisé) 150ex.num.surpurfilLafuma Navarre3.900fr. vergé. 1.300ex.num.sur2.300fr.
v
BULLETINDE
Paul CLAUDEL
MARS
THÉÂTRE
1955
ŒuvresComplètes.TomeVIIIThéâtre, III.(L'Échange,premièreetsecondeversions LeRepos duSeptièmejour;Agamemnon, LesChoéphores,LesEuménides,cestrois tragédies,d'Eschyle.)416p.,in-8° carré,Ifrontispice.Tiragelimitéà 50ex.num.vélind'Arches.5.800fr. 150ex.num.purfilLafumaNavarre. vergé. 1.300ex.num.
CORRESPONDANCE
CONSTANTBenjamin etRosaliedeCorrespondance,1786-1830,publiée avecuneIntroductionetdesNotes parAlfredetSuzanneRoulin.400p., horssérie,in-8°carré.Tiragelimitéà 80ex.num.purfilLafumaNavarre. 3.000ex.num.survélinchâtaignier.. de. TOCQUEVILLEAlexisŒuvresComplètes.TomeVICorres-pondanceanglaise,(Correspondance avecHenryReeveetJohnStuart-Mill). TexteétablietannotéparJ.-P.Mayer etGustaveRudler.Introductionde yer,356p.,in-8°carré.. J.-P.Ma HISTOIRE HEIMMauriceLaPassiond'unroi.CharlesVIleFol (1368-1422).326p.,in-16doublecou-ronne.Collection«LeursFigures». ofSciencesandTecJhnology«L'AvenirdelaScience SCIENCES WHITROWG.LaStructuredel'Univers,traduitde de». professeuradjointdeMathé-l'anglaisparGérarddeVaucouleurs. Londres. matiquesàl'ImperialCollege256p.,format13x19.Collection. SÉRIENOIRE Ange. BASTIANIPolkadansleChampdeTir. Howard. SCHOENFELDCasse-PipeàtouteHeure.Traduitde l'américainparHenriRobillot. Day.l'américainparJanineHérisson. KEENELeDiableetsesPompes.Traduitde AndLré.Chacundescinqvolumes. DOMINIQUEA.GorillesurChampd'Azur. DUQUESNEFreudaines.
(épuisé) 3.600fr. 2.250fr.
1.900fr. 950.fr.
980fr.
690fr.
650fr.
220fr.
BULLETIN
DE
MARS
19 5
ÉCHOSPROJETS L'Association«AuServicedelaPenséefrançaise»adécerné,le2février,son PrixduRomanàMauriceSavin,poursonpremierromanLeVerseau. MarcelMoussy,l'auteurduSangchaud,aobtenu,leIlfévrier,leGrandPrix Littérairedel'Algérie. Le8février,unPrixFénéonaétéattribuéàMarcelAllemannpoursonroman 18 LesProuessesextraordinairesduGrandZapata;AnnaLorme,pourApeinesont-ilsplantés,aobtenuunebourse. Lelendemain,àLausanne,JacquesAudibertiareçu,pourLesJardinsetles Fleuves,lePrixCharlesVeillon. UnenouvelleCollection«PrésencedelaMusique»,dirigéeparRoland-Manuel, traiteradesquestionsmusicales,historiquesettechniques,lesplusdiverses.Des personnalitéscompétentesydonnerontdesétudesoriginalesrédigées,avecun soucid'élégance,dansunlangageclairetprécis.Analyses,synthèses,controverses, perspectivesnouvellesserontmisesainsiàlaportéedeslecteurscultivés,maisnon «spécialistes»,l'écartdelavulgarisation,desmonographiesetdescompila-tions, dontlepublicestlassé.Unprochainbulletindonneradesindicationssur lespremiersvolumesquidoiventparaîtredanslacollection. VoyagesetConférences. Retourd'unvoyagedesixsemainesàtraverslaChine,PierreGascarrefuse l'avionetpréfèrelevoyage,pluslentmaisfavorableàlaméditation,parleTranssi-bérienilyrassemblesesnotes,fixesesimpressionsdanstouteleurforceetleur fraîcheur,etnousapporte,quelquesjoursaprèssonretour,lemanuscritdeChine ouverte,quiestactuellementsouspresse. JosephKesselestactuellementauxIndes.IldoitensuitevisiterlaBirmanie,le SiametHong-Kong. MarcelArland,dontLaGrâced'Écrireparaîtraenmars,afaituneconférenceà ». Milansur«LesConditionsetlesTendancesprésentesdel'ŒuvreIlfera,le 24mars.,àCopenhague,uneconférencesurAndersenàl'occasionducentcinquan-tièmeanniversairedelanaissancedel'écrivaindanois. MichelMohrtparlerale15mars,àCannes,du «MythedesVillesdansleRoman», puisle17,àNice,ilferauneconférencesurFaulknerauCentreUniversitaire Méditerranéen. Invitéparl'AcadémiedesBeaux-ArtsdeMunich,JeanSchlumbergerserendra danscettevillele9marset,enguisederemerciement,ilprononceraenalle-mand,danslagrandesalledel'Académie,uneconférencesurleCardinaldeRetz. Alamêmedate,àHambourg,chezl'éditeurClaasens,paraîtlatraductionalle-mandeduLiondevenuvieux. Le17mars,àLaChaux-de-Fonds,RogerCailloisparle de«LaSociologiede laGuerre». Aprèslaréimpression,miseàjour,devaleTravailhumain?,GeorgesFried-mannpublieuneéditionrevueetaugmentéetenantcomptedespublicationset faitsdesdixdernièresannées–desonouvrageclassique(traduitenallemand, italien,espagnoletanglais)ProblèmeshumainsduMachinismeindustriel. Traductions. Leséditeursaméricains,quiontlongtempsredoutédepublierdesœuvresde jeunesécrivainsfrançais,semblents'intéresseràlajeunelittératuredeplusprès quedanslepassé.ParaîtrontainsienAmériqueLaFuiteenÉgypte,deJ.Bloch-MichelLaChasseroyale,deMoinotLeVentdanslesVoiles,deJ.PerretLa Pierreangulaire,deZoéOldenbourg(choisiparleBookoftheMonth'sClub). LaMortestmonMétier,deRobertMerle,vientdeparaîtreenAngleterre,chez Verschoyle,etvaêtretraduitenitalien,entchèqueetenhébreu. LeThéâtreNationalBelgevaentreprendreunetournéedereprésentationsde Malatesta,lapiècedeHenrydeMontherlant.Cettetournéeparcourratoutela Belgiquedu7au23mars,avecunereprésentationle12marsàLuxembourg.
LANOUVELLE NOUVELLE RevueFrançaise
LES
DOULEURS
IMAGINAIRES
Ilfautl'avouer,jenesuispastoutàfaitopposéaux maladies.J'enaiconnupasmaldesgravesetdes légères,desnaturellesetdesprovoquées(paréclat d'obus),desvéridiquesetdessimulées(desdemi-simulées),despéniblesetdesplaisantes.Plaisantes, jeveuxdirequimepermettaientderesterhonnêtement àlamaisonaulieud'allertravailler,laissez-moifaireun peuleprinceOnn'apastantd'occasionsEtlavie àgagner,etlesgensquivouspressentdetouscôtés, quandonauraitpoursoitantdedifficultésàtrancher, tantdeproblèmesàrésoudre.Quandonatellement besoind'êtrelibre. Dansl'ensemble,cesontlesplaisantesquil'emportent, jen'aipastropà meplaindre.(Ilmelesembledu moins,maisunedouleurs'oubliesivite!)D'ailleurs,il n'yapasdemaladiequinesoitplaisanteouinstructive parquelquecôtépasdemaladieiln'yaitquelque choseàcomprendre.C'estcequ'ilestparfoisdifficilede aireadmettreauxmédecins.Laissonscela.Pourle moment,jesouffred'unesciatique. 1
I.
LANOUVEIAEN.R.F.
AVATARSD'UNEsciatique.
Jeconsulteunacuponcteur. C'estuneaffectionpénibleetmêmehumiliante,qui nedispensedepasuntravail,pasundevoir(desenterre-mentstoutauplus,etdesbals,sijedansais)maisleur ajouteunesorted'aigreur.Encoreai-jecettechance c'estquelesdouleurscessentsitôtquejem'assiedsou m'allonge.Jenesouffrequ'auxmomentsjeme tiensdebout,jemeporte,commedisenttrèsbien les gens.«Commentvousportez-vous?Ah!j'aidu malà meporter.»Commesilasciatiqueétaitlamaladie desmaladies,celleàquoichacunsongeconfusément, sitôtqu'ilestquestiondesanté. Quellequesoitmasympathiepourlesmaladies,je faiscommetoutlemonde.Est-cefaiblesse,prudence, respecthumain?Jenepeuxavoirunepneumonie,une grippe,unsimplerhumesanschercheràmeguérir. J'aidoncéprouvécontremasciatiquetouslesremèdes J'ai quem'ontproposéslesmédecins,ilyenaeule corpsbrûléderayons,noyédespermes.J'entrechaque matindansuncorsetd'acier,commeunchefdegang-stersDansunepetitecitadelle,commeungénéral assiégéJ'aidormitroislongsmoisàladure,sur uneplanche.Puisonm'atraînédanslaboue,c'était unebouebrûlante.J'aibud'unliquidetiré,paraît-il, desglandessurrénalesquirisquaitdemepriverà jamaisdetoutsentimentd'amitiéetdehaineaussibien demejeterdansl'indifférence.(Maisj'aiprislesdevants jamaismafamillenem'avuplustendre,n'a-t-ellepas jugéparfoisquej'allaistroploin?Nimesvoisins,je lecrains,plushargneux.)Uneinfirmièrem'enferme touslesmardisdansunecagechauffante,commeun nouveau-néDansunecouveuse,commeunœuf Ils'agit,dirait-on,detrompersurmoilamaladie,et
LESDOULEURSIMAGINAIRES
tantôtdemefaireàsesyeuxplusdangereux,tantôt pluspitoyableencorequejenesuis.J'aimêmeessayé del'acuponcture. Levieuxdocteur,àquidesamism'ontadressé,est d'origineauvergnate.Maisiltient,d'unlongséjourà Pékin,unephysionomieproprementchinoiseméta-physiqueetfroissée.Ala vérité,ilparaîtlui-même rhumatisantetnesedéplacequ'avecpeine.N'importe 1 Jeluimontremaradio,quitrahitauxyeuxdesspécia-listesetauxmiens,parconfiancecertainaffais-sementdesvertèbres(ilsdisententreeuxeffondre-ment).Ilyjetteuncoupd'oeil(unpeurapide)etmedit avecbonsens«Vouspensezvoirvotredouleur,mais cesontvososquevousvoyez.»Eneffet,voilàquiest juste.Commentn'yai-jepassongéplustôt?Ilajoute «Sichacundenouspassaitàlaradio,croyez-vousqu'il n'yauraitpasdespleursetdesgrincementsdedents? » C'estaussimonavis,j'aimecesexpressions(chinoises, jepense).Jetrouvemêmequelaremarquen'estpas sansmefairequelquebien.I^à-dessus,ledocteurmefait déshabiller,m'allongeetmecommandedetousser. Aussitôtilprofitedeladistractionmejettel'accès detouxpourvivementmepousseruneaiguilledansle talon,lejarret,lesreins.Quandl'opérationestfinie, etmoidélivrédelatouxetdespiqûres«Jevousremer-cie.Jedevrairevenirquand?C'estinutile,vousêtes guéri.Ahjesuisguéri?Jen'auraiplusmal?S'il vousarriveencoredesouffrir,ceserontdesdouleurs imaginaires.» Ici,monChinoisfaitallusionauxsouffrancesbien connuesqu'éprouventlesamputésdanslepied,lamain oul'estomacdontlechirurgienlesaprivésdansleur absenced'estomac,depied,demain.Etpuismerenvoie, aprèsavoiracceptémodestement,sansmêmeyporter lesyeux,lebilletquejeluitends.Moijem'envais joyeux.
I<ANOUVELLEN.R.F.
Drôledepetitthéâtre. Qu'arriva-t-illelendemain?C'estquejerecommençai, sitôtdebout,àéprouvermesdouleurshabituelles. Vexantes,évidemment.(Queseraitunedouleur,sielle n'étaitpasdouloureuse?)Vexantes,maisriendeplus. Ellesm'auraientplutôtdonnéàrire.Carenfin,cette fois,ellesn'étaientpasvraies.Jelesavaisbien,jele sentais.Jepouvaisyassisterentoutetranquillité. Même,jen'observaispassansagrémentcertainstraits, quim'avaientéchappéjusque-là.Commeleurprogrès étaitrégulierOnauraitdituneexpériencedechimie. I,eurdéveloppementmajestueuxOnauraitditun tableaudeVéronèse.Jen'aipasplustôtreçumoncoup defouetàlahanchequ'ilmefautattendrecettecurieuse fuméedugenouqu'accompagnentdiverspétillements dumolleteux-mêmessuivis,après dixàquinze secondes,d'abordd'unéclairàlacheville,puisdece brillantsillondebrûlurequivientilluminertousmes orteils,l'unaprèsl'autre.Aussitôt,quellesétincelles megrignotentlesongles?Jecroislesvoir.Drôlede petitthéâtre,drôledesalondepeintureetmoi,qui vaisetvienslà-devant,toutdemêmeesquivantles douleurslesplusdures,etjenesuispaslongàm'asseoir oum'allongerquandillefaut.Certainsmoralistes,cene sontpastoujourslesplusmoraux,disentqu'ilfaut, danslavie,poursetirerd'affaire,supposerqu'on est auspectacleet,commeondit,n'yêtrepourrien.Eh bien!c'esttouteunepartdemaviequivenaiteneffet d'entrerdanslespectaclequicommençaitsacarrière esthétique. Ainsipendantplusieursjours.Aprèsquoi,jecommen-çaitoutdemêmeà medirequelespectacle,sibeau qu'ilfût,devenaitunpeumonotone,etque,l'esthétique, c'estàlalongueétouffant.Quandest-cequejevais sortirdemonguignol?Medébarrasserdemoi?Ah!