Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

La Nouvelle Nouvelle Revue Française N' 41 (Mai 1956)

De
212 pages
Henri Michaux, Le Voyage difficile
Franz Kafka, Lettres ŕ Milena
Jean Grosjean, Josué ou Es-tu des nôtres?
Cioran, Sur une civilisation étouffée
Jacques Audiberti, La Poupée (Fin)
Dimanche :
Maurice Lecomte, Les Vieux
Chroniques : recherches :
Maurice Blanchot, H. H.
Chroniques :
Mircea Eliade, Les Savants et les Contes de fées
Bernard de Fallois, Un ouvrage fort bien fait
Jacques Lemarchand, Fernand Cromelynck et Les Amants puérils
Marcel Arland, Nicolas de Staël
Notes : la poésie :
Pierre Oster, Lyrique, par Pierre Jean Jouve (Mercure de France)
Notes : la littérature :
Georges Anex, Correspondance, de Marcel Proust et Jacques Rivičre (Plon)
Philippe Jaccottet, Matinales, par Jacques Chardonne (Albin Michel)
Notes : les essais :
Albert-Marie Schmidt, Correspondance, de Martin de Barcos (P. U. F.)
Notes : le roman :
Georges Perros, Bal chez Alféoni, par Noël Devaulx (Gallimard)
Roger Judrin, La Folle Amoureuse, par Paul Morand (Stock) - Main basse, par Guillaume van Iependaal (Grasset)
Notes : lettres étrangčres :
Michel Mohrt, Louis Bromfield, gentleman-farmer de l'Ohio
Dominique Fernandez, uvres complčtes, IX, X, de Maxime Gorki (Éditeurs Français Réunis)
Jean-Claude Brisville, L'Enfant brűlé, par Stig Dagerman (Gallimard)
Notes : les spectacles :
François Nourissier, Le cinéma, comme on l'oublie
Notes : les arts :
André Berne-Joffroy, Du rythme en peinture : Laubičs (Studio Facchetti) - Vlaminck (Galerie Charpentier)
Janine Béraud, Tal Coat (Galerie Maeght)
André Berne-Joffroy, Balthus (Galerie Beaux-Arts)
Notes : la musique :
Boris de Schlzer, Ŕ propos des concerts du Domaine musical
De tout un peu :
Jean Guérin, La Révolution et les Fétiches, par Pierre Hervé (La Table Ronde) - Socialisme et liberté, par Fritz Brupbacher (La Baconničre) - George Fox, par H. van Etten (Le Seuil) - Nouveaux Paradoxes, par Henri de Lubac (Le Seuil) - La Thčse, par Charles Péguy (Gallimard) - Les Tarahumaras, par Antonin Artaud (L'Arbalčte) - Le Luxe des Pauvres, par Jean Rousselot (Albin Michel) - Cyrano de Bergerac, d'Edmond Rostand (Théâtre Sarah-Bernhardt)
Les revues, les journaux :
Arthur Adamov - Pierre Louet, Critique et auto-critique
Michel Cournot, Les voyages de Michel Cournot
Pierre Louet - David Rousset, On déboulonne...
Pierre Louet, Divers
Le temps, comme il passe :
Marc Ribes, Djerba
Claude Le Maguet, Les Pas incertains
Michčle Rosier, La Fenętre
Textes :
Louis-Isaac Le Maistre de Sacy, Lettres [ŤLouis-Isaac Le Maistre de Sacy ŕ la Bastilleť]
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

BULLETINDE MAI1956 SUPPLÉMENTALANOUVELLEN.R.F. DUIerMAI1956 41 nrf PUBLICATIONSDU15MARS AU15AVRIL1956 (Renseignements bibliographiques.) Ontrouveraicitouslesrenseignementsbibliographiquessurlesouvrageseffec-tivementparusdu15Marsau15Avril1956. ROMANS Marcel. AYMÉRomansdelaProvinceBrûlebois. LaTableauxCrevés.LaJument verte.LeMoulindelaSourdine.-Gustalin.LaVouivre.Éditionillus-tréede32aquarellesparPierre Berger,GusBofa,YvesBrayer,Fon-tanarosa,R.Joël,Rémusat.784p., format230x180,sousreliurePaul Bonet,jaquetteenmatièreplastique transparente 4.900fr. TRADUCTIONS HIMESChesterLaFind'unPrimitif.Traduitdel'améri-cainparYvesMalartic.320p.,in-16 doublecouronne.Collection«Du MondeEntier690fr. C. 35ex.num.purfilLafumaNavarre2.I0Ofr. SWINBURNEA.LesbiaBrandon.Romaninachevé, recueilliparRandolphHuguesettra-duitdel'anglaisparLolaTranec. 264p.,in-16doublecouronne.Col-lection«LesClassiquesanglais»590fr. THÉATRE SARTREJean-PaulNekrassov.Pièceenhuittableaux. 224p.,in-16doublecouronne.Col-lectionblanche 450fr. 40ex.num.surHollande.3.000fr.(épuisé) 200ex.num.purfilLafumaNavarre..1.500fr.. SCIENCES ROSTANDjeanPeut-onmodifierl'Homme?152p.,in-16 doublecouronne.Collection«Les Essais»300fr.
BULLETINDEMAI1956 HISTOIRE ANDRÉ-MAUROISSimoneMissHoward,laFemmequifitunEmpereur. 35ex.num.purfilLafuma»Navarre.2.000fr. 304p.,in-16doublecouronne,hors-texte,couvertureillustrée.Collec-tion«LeursFigures620fr. Hollande 5ex.num.4.500fr. ESSAISLITTÉRATURE ALAINPropos.TexteprésentéavecuneBiogra-phie,uneBibliographied'Alainetune TableanalytiquedesPropos,parMau-riceSavin.Préfaced'AndréMiurois, del'Académiefrançaise.1.370p., in-16doublecouronne.Collection «BibliothèquedelaPléiade».Reliure pleinepeau,emboîtageenmatière plastiquetransparente3.000fr. Nathalie. SARRAUTEL'ÈreduSoupçon(EssaissurleRoman). 160p.,in-16dsublecouronne.Collec-tion«LesEssais»390fr. PHILOSOPHIE GRŒTHUYSENBernardPhilosophiedelaRévolutionfrançaise, VOYAGESDO»CUMENTS précédédeMontesquieu.312p.,in-8° carré.Collection«Bibliothèquedes Idéesf900fr. SAUVAGEDaniel Françoise etMaVespa,maFemmeetMai.384p., in-8°soleil.Collection«L'Airdu Temps»750fr. illuJstréRIEeNOIREr. LERAYONFANTASTIQUE JONESRaymondLesSurvivantsdel'Infini.256p.,in-16 doublecouronne,couverturevernie 5couleurs en225f Martin. BRETTSalmigonzesses.Traduitdel'américain # parj.Hérisson A.-L. DOMINIQUEPoker-Gorille. CHASEHADLEYJamesRetourdeManivelle.Traduitdel'an-glaisparF.M.Watkins. KEENEDayQuestiondeBraises.Traduitdel'amé-ricainparMichelSablier. volumes BASTIANIAngeDesImmortellespourMademoiselle. Chacundeces220fr.
BULLETIN
DE
MAI
1956
ÉCHOSPROJETS EncyclopédiedelaPléiade. C'estdanslasecondequinzainedemaiqueparaîtenlibrairielesecondvolumede l'EncyclopédiedelaPléiade,dirigéeparRaymondQueneau. Suivantleprogrammeétabli,cesecondvolumeconstitueleTomedel'Histoire UniverselleDesOriginesàl'Islam. PubliésousladirectiondeRenéGroussetd'abord,puis,aprèslamortdecelui-ci, d'ÉmileG.Léonard,etpréfacéparcedernier,leTorredel'HistoireUniverselle est,commetouslesautresvolumesdel'Encyclopédie,destinéàservirégalement-d'ouvragederéférences.Chaquechapitreestdoncaccompagnéd'unebibliographie succincte,pourguiderdeslecturescomplémentaires,-etd'untableauchrono-logique. L'ouvrageestcomplétéparuntableausynchroniquedesdifférentescivilisations, unindexdesnomsdepersonnes(ycomprislesnomsdedynastiesetdesperson-nageslégendaires),unindexdesnomsdelieuxetdesnomsdepeuples,-une tabledescartes,quisontaunombrede47,enfinunetableanalytiquedétaillée dechaquechapitre. L'ouvrageestdiviséenseizepartiesLaPréhistoire,par AndréLeroi-Gourhan LaProtohistoire,parJeanNaudouÉgypteAncienne,parJeanYoyotte AsieOccidentaleAncienne,parGodefroyGoossensLaGrèce,parYvesBéqui-gnon(LesOrigines,l'ÉpoqueMinoenne,l'ÉpoqueMycénienne,laGrècearchaïqueet clissiqje,MondeHellénistique)Romeetl'Italie,desOriginesauxGuerres Puniques,parRaymondBlochL'EmpireuniverseldeRome,parJean-RémyPalanqueL'OccidentetlaRépubliqueRomaine,parJean-Rémy PalanqueLaFindel'EmpireRomainUniverselenOrient(395-632),parRodolphe GuillandLaFindel'EmpireRomainenOccidentetlesRoyaumesBarbares,par ÉmilienneDemougeotL'Inde,parJeanNaudouL'Extrême-Orient,par RenéGroussetetSylvieRegnault-Gatier. MM.AntelmeetdesForêtsontassumélaréalisationmatérielleduvolumeetla confectiondestablesetdesindex,avecl'aidedeMlleDurand-Dasté.Lescartes sontduesàM.Jacquinet. DepuisLaPeste,parueen1947,AlbertCamusn'avaitpubliéquedesessaiset despiècesdethéâtre.LaChute,quiparaîtaumoisdemai,marquesonretourau récit,etdèsmaintenantonpeutannoncerpourl'automnelapublicationd'un volumedenouvellesL'ExiletleRoyaume.AlbertCamusaégalementenchantier unroman. LeLivreetlaScène. LePort-Royald'HenrydeMontherlantseradonnéàAlgerparlaComédie-Françaiseentournéeofficielle,les8, 9et10mai,enSuisse,du21au29mai et (Genève,Lausanne,Berne,Zurich,Bâle,Bienne),le30maiàGrenoble. DevantlegrandsuccèsremportéparLePersonnageCombattant,deJeanVau-thier,auPetitThéâtreMarigny,Jean-LouisBarraultferafigurercettepièceaupro-grammedesestournéesàl'étranger;lespremièresdecesreprésentationsauront lieuàCaracasaumoisdemai,etaumoisd'aoûtàZurichetàBerlin-Ouest. DanslecadreduprochainFestivalInternationald'ArtDramatiquequiauralieu à Paris,auThéâtreSarah-Bernhardt,latroupehollandaisedonneraEscurial,de Ghelderode,le24mai,-et,dumêmeauteur,lescomédiensbelgesreprésenteront Barabbas,du14au16mai. et LeLivrel'Écran. LeRougeestmis.d'AugusteLeBreton,vaêtreportéàl'écran.MonsieurArkadin, d'aprèsleromand'OrsonWelles,estactuellementprojetéenFrance.L'auteur yjoue,bienentendu,lerôle deMonsieurArkadinlui-même. JeanGabininterpréteraleprincipalrôledeRuedesPrairies,d'aprèsleromande RenéLefèvre.
4
BULLETIN
DE
MAI
1956
LecélèbreromandeNelsonAlgrenL'HommeauBrasd'Or,paraîtraenmai dansunetraductiondeBorisVian.Cettepublicationcoincideraaveclaprojection er\FrancedufilmmisenscèneparOttoPremingeretjouéparFrankSinatra, EleanorParkeretKimNovak. Québéfi,leromandeSimone,vaêtreportéàl'écranparMauriceCloche. LeLivreetlaRadio. LaRadiodiffusionFrançaise,surlaChaîneNationale,vaaccueillirenmaiunesérie d'entretiensdeJulesSupervielle,consacrésàlaprosefrançaise.Lepoèteaurapour interlocuteurRobertMallet,chaquemardià20h.30,àpartirdu8mai. YvesGçosrichard,l'auteurdeZèbre,publieunsecondromanLaCompagnede l'Homme,-r-récitdescombatsetdesdéchirementsd'unefemmelaidequireste, enfindecompte(maisd'unevictoirecombienstérile),victorieusedesondestin. AuteurdeMaVespa,maFemmeetMoi,DanielSauvageparticipera(avecsa femmeetsaVespabienentendu)auxfêtesdeprintempsorganiséesparlesAsso-ciations-VespaLimogesle13mai,Albile20mai,Avignonle3juinetDijonle 10juin. RobertMargeritfaitreparaîtreAmbigucescontesfantastiquesd'unfantas-tiqueassezparticulierétaientépuisésdepuislongtemps.Lanouvelleédition comprendenoutreunconteinédit. JeanGuéhennovientdepartirpourunvoyaged'inspectiongénérale.Ilparcourra, pendantcinqàsixsemaines,MadagascaretlaRéunion. LilianaMagrinivientdedonner,àVenise,lebonàtirerdesonCarnetVénitien, àparaîtreenmai«NonVenisen'estpasunrêvemaislepluslucidedes mensonges». AprèslePrécisdeDécompositionetlesSyllogismesdel'Amertume,E.-M CioranvapublierenmaiunnouvelessaiLaTentationd'Exister,essaie. il desesoustraireauxséductionsdunihilisme. LesCharmes, deValéry,sontauprogrammeduprochainconcoursd'Agrégation-Lettres. PourparaîtreenmaiCommeunBateauprendlaMer,livredepoèmesdeJean-PierreRosnayqueKléberHaedens,lorsdelapublicationduTreizièmeApôtre, saluaitainsi«Ilfautdésormaisprêterl'attentionlaplusviveauxcapturesdecet intéressantmaraudeur.» Pourparaîtreenmaiégalement,unromandeJeanneGalzyLeParfumde l'Œilletlatraduction,parLudmilaSavitsky,d'unromandeFrédéricProkosch LaTempêteetl'Écho,quiapourthèmeetpourdécorl'Afriquecentrale,ténébreuse régionabdominaledumondelejournald'unRaté,d'HenriPoliesetquatre premiersromansLeSoleilde Cavouri, parJeanBlot,-LeSableentrelesDoigts, parÉlisabethdeNeyrat,-LaFinduPremierJour,parEdmondLévy,-LeMatin deVie,parÉmileVardeau.
LANOUVELLE NOUVELLE RevueFrançaise
LEVOYAGEDIFFICILE
Incroyablementdifficile.Aussijedusprendre uneformeétrange.Moitoutentierforcéd'yentrer. Cetensemblequej'étaisdevenuétaitcommeungrand galetplat,duretdressé. Troiszonesdemoindreduretéyrestaient,sur lesquellesj'avaisàveiller,depeurqu'ellesnevins-sentàcéder. Venantd'enface,toujoursd'enface,unepoussée extrême. Deslieuxdetorsionvoisinaientavecdeslieuxde vagueetdefieletd'écœurement.autrefoisily avaiteustratification,c'estqu'àprésentily avaittorsion,c'est-à-diretentativesdetorsionet lutteenmoicontrecestentatives. Danslehautdelaforme,delentsbattementsde parasolshypnotiseurs. Toutcelavenaitdelagrande,delatrèsgrande, delabeaucouptropgrandeetterriblesch.dontje nedoispasdirelenom,quidonneraitténèbres plutôtquelumière,etuneouverturen'ouvrantrien quelamémoiredumalinexpliqué. 1
770
LANOUVELLEREVUEFRANÇAISE
Quandonyest,onnepeuts'enécarter,fût-ce delalargeurd'unfild'araignée.Inutiled'y songer.Trajetqu'ilseraittoutàfaitimpossible d'accomplir.Poursuivantmonvoyage,je laren-contraiàl'étatdetriplesch.puisàl'étatde quadruplesch.Lerâpeuxapparaissaitdansle galet,qui,quoiqueplatetdur,étaitaussi,comme jouegonfléepargifles.Pasdavantagejenerésidais enmonnoyau,ninemetrouvaisenfoncéen moi, maisaucontrairej'étaisenévidence,commeune jeunenégresseenroberougedansunecourd'argile. Etrange,ettoujoursjesubissaislesassautsd'assé-chement.Lasoifétait« 9»surlagrandePorte. Del'obtussefixait,sevissaitenmoi. Ilpassaitauloindes«tric,trieinterminable-ment,essaisdedistraction,répétésmaisvains.Tout, àlalongue,étaitdéchargementdudedansdesoi.Le pèredelaréunionn'étaitplus.Onentendait,comme oneûtfaitenrêve,les«youls,youls,youls»prolon-gésetrépétésdescréaturesquivolent(surtoutde celles-là),atteintesdumalinsupportabledontles êtressaventsesoulagerentreeuxdélicieusement. Maismoi,galet,quepouvais-je?Onnefaisait plusdechagrinàmoncœur.OnnefaisaitPlusde joieàmoncœur.Leplaisirnemerenseignaitplus. Lapréférenceetlecharmeetl'abandonàlaréjouis-sancenemerenseignaientplus.Ohcommencement dumauvaisâgeInutilement,jecherchaisforce danslesparolesdemabouchen'envenaitplus aucune.Comment,commentenétais-jearrivélà? Lesaffairesdesdeuxmondesnem'apparaissaient plus.Toutevieétaitcommesiellen'étaitplus, commesiellegisaitrouebriséeaufondd'unebarque.
I,EVOYAGEDIFFICILE Jedevais,àcausedecettesioccupantesch. prendrelagrandeformepauvre,quinemeconvenait pas,quineconvientpasàl'homme,quirejetteet excluttoutmodedePlaisanceetd'heureusecircu-lation.Laplaque,poussantfort,quiseplaquait surmoim'yobligeait.Jemeflétrissais,jeme desséchais,jemeflétrissaisentrelesterresfriables. Lepays,toutétenduqu'ilest,étaitdevenuétroit commeunetombe.Aucunmessagenem'atteignait plus.Jouraprèsjour,j'étaislaformedure,laforme dureavanttout,etnepouvaissoupireroum'accrou-piretattendrecommeunenfantpoursuiviquise cachedansunbuisson.Maislegrandgaletétait fort.Aluiseul,ilavaitlaforcedecent.Ilavait uneforcequinesepeutcalculer. Cependant,jepensais.«Sûrementceciestlegoût avantlegoûtdelamort.Cettefois,certes,jene partagePluslepaindesdieux. » Lespeuplesdelapoussièrem'entouraientsans prêterattention,poussièreseux-mêmes,poussières. Jemedisais«Situdoisfairequelquechose, netardepasuninstant.C'esttoitoutdesuiteque celaconcerne.»JemedisaisencoreC'estl'in-« justicequim'abat.C'estl'injusticeseule,c'estl'in-justicedelagrandefaiblesse,quim'aétédonnéeen partage,etm'obligemaintenantàprendrecette formeinhumaineetdurequiarrêtelesfonctionsde lavie.Lesautrescommemoin'ysontpascontraints». J'appelaisaussi«Ohtoi,quim'estellementet pourquijenesuispresqueplusrienpeut-être,mi-ragetoujoursaumilieudemonhorizon,visagesi beautoujoursàdistance,combienmonêtreestdans lamisèrequandjesongeànotreamour.Ohnon-
LANOUVELLEREVUEFRANÇAISE accomplissement.Jenesais-pluscherchermon bien.Jenesaisplusfuirmonmal. Lesterres labouréessontderrièremoi.Oh!commelapensée decelaestdifficileàporter.»
ettcontinuaitlevvoyageettm'enffonoçnaçisaismmoioiddaannsslLee paysinamical.Lesjoursn'étaientplussousmes pieds,lesjoursnepassaientPlusdansmoncœur. J'attendaisvainementdansmoncorpslesrede-vancesdesorganesdusouffleetdeladistribution desaliments.Jeneconnaissais pluslesparoles quisoulèventetréjouissent lapoitrine.Jene savaispluslechantd'appeldestourterellesfemelles. «Maîtredesdemeures,m'as-tulogéaujour-d'hui?»Cequeje[détestehabiteenmoiparpou-voirdedestruction. Jemedisaisaussi«Tuviscependant.D'au-tresencemomentsontmorts.Ettoi,tuvis.Tun'es pasmisérable.Tuesvenudeloinsansraisonet l'onnet'apasjetédesPierresettun'aspasété enfermé,maisonareçuteslettresettespiècesd'ar-gent,etl'ont'alaissépasser.»Maislemalrépon-dait,ilrépondaitcommelemal,d'unevoixtoni-truantequin'écouterien. Lesouffle,étaitlesouffle? Monœufseulementécoutaitlemonde.Monœuf monde. seulementabsorbaitencorele
HENRIMICHAUX