Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

La Nouvelle Nouvelle Revue Française N' 56 (Aoűt 1957)

De
204 pages
Cioran, Lettre ŕ un Ami lointain
Colin Wilson, Fragments d'autobiographie
Jules Supervielle, Počmes
Bernard Frank (1929-2006), Une Mauvaise Nouvelle
Jean Starobinski, Racine et la poétique du regard
Alfred Kern, Jeune chien de cirque
Dimanche :
Louis Murville, Chant des Paysans
Chroniques : recherches :
Maurice Blanchot, L'Expérience de Simone Weil
Chroniques :
Dominique Aury, Les Bateliers de la Volga
Léon Brillouin, Poésie mathématique et théories physiques
Jacques Lemarchand, Théâtre d'été
Notes : la poésie :
Christian Dotremont, Histoire de ne pas rire, par Paul Nougé (Les Lčvres nues)
Notes : la littérature :
Jean Grenier, Alexandre Dumas
Henry Amer, J.-K. Huysmans et ses amis, par Guy Chastel (Grasset)
Notes : les essais :
Roger Judrin, De la IIIe ŕ la IVe République, par André Siegfried (Grasset)
Louis Bolle, L'austérité et la vie morale, par Wladimir Jankélévitch (Flammarion)
Dominique Aury, Une nouvelle Afrique, par P.-H. Siriex (Plon)
Jean Grenier, Venise connue et méconnue, par Mary Mac Carthy (L'il)
Notes : le roman :
Henry Amer, Pseudonymes, par Léon Arega (Gallimard)
Michel Chrestien, Comme un voleur, par André Thérive (Grasset)
Odile de Lalain, Fort Frédérick, par Françoise des Ligneris (Grasset)
Dominique Aury, Tempo di Roma, par Alexis Curvers (Laffont)
Claude Elsen, Les Amants, par Robert Margerit (Gallimard)
Notes : lettres étrangčres :
Dominique Fernandez, Sur la notion de dégel en littérature et en art
Odile de Lalain, Attitudes anglo-saxonnes, par Angus Wilson (Gallimard)
Notes : les arts :
Marcel Arland, Signori (Galerie Rive Droite)
Janine Béraud, Zao Wou-Ki (Galerie de France)
André Berne-Joffroy, Un portrait de Cézanne, par Jean de Beucken (Gallimard)
Robert Mallet, Antoine Pevsner et le constructivisme, par René Massat (Caractčres)
De tout un peu :
Alain Bosquet, Les Emblčmes, par Yanette Delétang-Tardif (Subervie)
Gabriel Germain, La Doctrine de l'Éveil, par J. Evola (Adyar)
Odile de Lalain, Le Détour, par Marie Forestier (Gallimard)
Marcel Arland, Ce matin-lŕ, par Suzy Morel (Le Seuil) - Meurtre d'un serin, par Sophie Cathala (Gallimard)
Odile de Lalain, Tir au pigeon, par Giose Rimanelli (Gallimard)
Marcel Arland, Spectacle ŤBizarreť (Théâtre de Lutčce)
Les revues, les journaux :
Kateb Yacine, Nedjma
Jean Genet, Jean Genet devant Giacometti
Jean Guérin - Alexandre Vialatte, Dessins de Kafka
Anonymes, Notes
Le temps, comme il passe :
André Pieyre de Mandiargues, Isis du Colisée
Jacques Audiberti, S. O. S. Noronha
Janine Béraud, Fętons Chagall
Gaston Chaissac, Chronique de l'Oie
Émile Dermenghem, Les filles de la douceur
Textes :
Henri-Frédéric Amiel, Journal (1866)
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

BULLETIND'AOUT SUPPLÉMENTALANOUVELLE DUI"AOUT1957 56 fïïf
19-57 N.R.F.
PUBLICATIONSDU15JUIN U A15JUILLET1957 (Renseignementsbibliographiques.) Ontrouveraicitouslesrenseignementsbibliographiquessurlesouvrageseffec-tivementparusdu15juinau15juillet1957. BIBLIOTHÈQUEDELAPLÉIADE Paul.D 'EX ILC O N N A ISSA N C ED EL'ESTA RT CLAUDELŒuvrePoétique.PREMIERSVERSVERS POÉTIQUECINQGRANDESODESPROCES-SIONNALPOURSALUERLESIÈCLENOUVEAU TRADUCTIONDESPOEMESDECOVENTRYPAT-M O R ELAC A N TA TEATRO ISV O IXC O R O N A B EN IG N ITA TISA N N ID EILAM ESSELA -BA S L'OFFRANDEDUTEMPSPOEMESDEGUERRE DE POEMESETPAROLESDURANTLAGUERRE TR EN TEA N SFEU ILLESD ESA IN TSC EN T PHRASESPOURÉVENTAIL-DODOITZU-VISAGES RADIEUXPOÉSIESDIVERSESPETITSPOËMES ETAUTRESPOÈMESD'APRÈSLECHINOIS. IntroductionparStanislasFumet. NotesetVariantesparRobertMallet. 1.032p.,in-l6doublecouronne,papier bible.Reliurepleinepeau,couvre-livre illustrédel'undesderniersportraitsde Prat. Claudel,tiréparThérèseLe3.000fr. ROMANS ALEXIS,Jacques-StéphenLesArbresmusiciens.396p.,in-8°soleil. Collectionblanche990fr. 30ex.num.purfilLafumàNavarre.4.000fr. Madeleine. ALLEINSLesManguesvertes.256p.,in-16double blanche. couronne.Collection590fr. 20ex.num.purfilLafumaNavarre.2.200fr. François. BERNADILeVindeLune.280p.,in-16doublecou-blanche. ronne.Collection620fr./ 20ex.num.filLafumaNavarre.2.300fr. pur CÉLINELouis-Ferdinand.D'unChâteaul'autre,320p.,in-8° blanche. soleil.Collection850fr. 40ex.num.Hollande.7.500fr.(épuisé) 150ex.num.purfilLafumaNavarre3.200fr. DEBU-BRIDELJacquesFrèreEsclave.NouvelleEÉdition,a(veécpuisé) unepréfaceinéditedel'auteur.248p., in-16doublecouronne.Colblanche.550fr.
2BULLETIND'AOUT1957 DUBOISLACHARTREAndré.JournalIntimed'Hercule.344p.,in-8° soleil.Collectionblanche870fr. 20ex.num.purfilLafumaNavarre.3.200fr. DUMAYRaymondVanina,monamour.360p.in-8°soleil, couronne.Colleéctionrblainche.1790fr. couvertureillustréeencouleurs. Hors[850fr. GAUTHIERMarie-JosèpheOragessirés.336p.,in-16double 20ex.num.purfilLafumaNavarre.3.000fr. GOUDALJeanDeMeretd'Amour.272p.,in-16double blanche. cour.Collection650fr. 20ex.num.purfilLafumaNavarre..2.400fr. Roger.Collection 10bex.nlum.aHollandech5.00e0fr.(épuisé) VAILLANDLaLoi.316p.,in-8°soleil. 750fr. 75ex.num.purfilLafumaNavarre..2.500fr. (épuisé) TRADUCTIONS FERLOSIORafaelSanchezInventionsetPérégrinationsd'Alfanhui. Traduitdel'espagnoletpréfacépar Maurice-EdgarCoindreau.256p.,in-16 doublecouronne.Collection«Du » mondeentier590fr. 35ex.num.purfilLafumaNavarre.1.650fr. IANOVSKIlouriLesCavaliers.Traductiondel'ukrainien parMargueriteAucouturieretÉlyane RÉCITS». Jacquet,revueetprésentéeparAragon. 192p.,in-8°soleil.Collection«Litté-raturesSoviétiques490fr. PERRETJacquesRôledePlaisance.304p.,in-16double couronne.Collectionblanche650fr. Hollande. 20ex.num.5.000fr.(épuisé) 125ex.num.purfil.Laf.Nav.2.500fr.(épuisé) LITTÉRATURE CHAMSONAndréDiscoursdeRéceptionàl'Académie L. Française,etRéponsede 20eblanche VAUDOYERJ.120p.,in-16doublecouronne.Collec-tion300fr. x.num.surHollande2.500fr. 60ex.num.purfilLafumaNavarre1.200fr. THÉÂTRE MONTHERLANTHenrydeLaVilledontlePrinceestunEnfant, troisactes.Éditionentièrementrefon-due.Texteremanié.Postface,Appen-dicesnouveaux,BibliographieetDis-TRrADUCToIONSnne. cographie.288p.,in-16doublecou-0fr. 65 LopedeVegaLeChevalierd'Olmedo.Comédiedra-matiqueen3journées.Textefrançais d'AlbertCamus.208p.,in-8°tellière. CouvertureIngres,chemisecristal. Tiragelimitéà alfa. 60ex.num.purfilLafumaNavarre.1.500fr. 3.000ex.num.sur490fr.
BULLETIN
VALENSINDrGeorges
D'AOUT
1957
SCIENCES LaFécondationartificielleetnaturellede laFemme.400p.,in-8°.soleil,sous couvertureen4couleurs.Horssérie.
«L'AIRDUTEMPS» CollectiondirigéeparPIERRELAZAREFF. LEMOINERandalDrôlescommequatre,lesFrères soleil. Jacques.304p.,in-8° René. PUISSESSEAUQuelqu'unmourracesoirauxCaraïbes. 248p.,in-8»soleilt
SÉRIENOIRE TRASKMerrillTranchedeMort.Traduitdel'américain parJ.Hérisson. NOELSterlingAlaBrute.Traduitdel'américainpar BrunoMartin. EASTWOODJamesLaFemmeàabattre.Traduitdel'améri-cainparMinnieDanzas. GOODISDavidTirezsurlepianiste!Traduitdel'améri-cainparC.Wourgaft. WHITTINGTONHarryFrénésiepastorale.Traduitdel'améri-cainparRobertHervé. Chacundecescinqvolumes,n™376à380dela«SérieNoire»
ÉCHOS
PROJETS
990fr.
750fr. 650fr.
220fr.
LePrixdesAmbassadeursa'étédécerné,le24juin,àRaymondPicardpour la sonouvrageLaCarrièredeJeanRacine,parudansBibliothèquedesIdées». LeGrandPrixdelaMaisondePoésieacouronnél'ensembledel'oeuvrepoétique deMauriceFombeure,dontlederniervolume,paru en1955,estUneForêtde Charme(Poèmesd'amour). L'AcadémieFrançaisearéservésonPrixSimon-Henri-MartinàPhilippeErlanger pourl'ensembledesonœuvred'historien.Leplusrécentouvragequenousen avonspubliéestDianedePoitiers,danslacollection«LeursFigures». L'InstitutdeFrance,réunienassembléegénéraleetsurpropositiondel'Académie desSciences,adécernélePrixJaffe,de1.500.000francs,pourl'ensembledeses travaux,àÉtienneWolff,professeurd'embryogénieexpérimentaleauCollègede France.Sesdeuxouvrages,parusdans«L'AvenirdelaScience»,onttraitàces recherchesLesChangementsdeSexe,etLaSciencedesMonstres. LaSociétédesLecteursadésigné,enjuillet,commeLivreduMois,leromande RogerVaillandLaLoi;-enoutre,ellearecommandé,entreautres,D'unChâteau l'autre,deCéline,etRôledePlaisance,deJacquesPerret. C'estégalementLaLoiqueleComitédeSélectionfranco-anglaisadésignéà l'attentiondupublicanglais,ainsiquelegrandpoèmedeSaint-JohnPerseAmers.
BULLETIND'AOUT1957 LeLivreet laScène. Latraductionportugaised'Histoirede^RireaétécensuréeàLisbonne.Letra-ducteur,M.Rebello,faitappel.Lamêmepièce,danslatraductiondeLucienneHill, estjouéeàLong Island(États-Unis),dansun«summerplayhouse».DeSalacrou également,laprésentationdePourquoipasmoi?avalulePrixd'Excel-lencehorscompétitionàlaCompagnie«L'Essor»,auFestivalduThéâtreAmateur deVichy. UnpremierprixdelaCoupethéâtraleLéo-Lagrange,réservéeauxJeunes Compagnies,arécompensé«LesJeuxNeufsdeParis»pourleurprésentation duPantagleize,deGhelderode. LeLivreetleDisque. Pathé-Marconiachèvel'enregistrementdePort-RoyaletdeLaReineMorte,de Montherlant,'dansla«CollecliondesChefs-d'ŒuvredelaComédie-Française». C'estlapremièrefoisqu'unauteurvivantestpubliédanscettecollection. LesÉditionsduChantduMondeviennentdesortirdeuxdisques,enregistrés d'aprèslespremiersvolumesdel'HistoiredeFranceparlesChansons,dePierre BarbieretFranceVernillat.L'und'euxestintitulé«LesCroisades»,l'autre «GuerredeCentAnsetFrançois/el». LeLivreetlaRadio. CettemêmeHistoiredeFranceparlesChansonsafourniauxÉchangesInter-nationauxdelaR.T.F.lamatièred'unedizained'émissionsrelayéesparlesdivers réseauxaméricains.D'autrepart,laChaîneParis-interannonceladiffusionheb-domadaired'unesérieallantdesCroisadesàlamortdeLouisXVI,tousleslundisà 20heures,du19aoûtau7octobre. NouvellesCollections. Lacollection«JeunePoésieN.R.F.»souhaiterévélerdestalentspoétiquesense gardantdetouteorientationpréconçue.Elleestouverteauxécrivainsjeuneset àceuxquin'ontpasencoreeul'occasionde serévéler.Lajeunesse,enpoésie,ne correspondpasàunâge,maisàuntempérament.Untempérament,enpoésie, n'estconformeniàunedoctrine,niàuneabsence dedoctrine.Ilestcequ'ilest. Lacollection«jeunePoésieN.R.F.»accueillera,enseptembre,troispoètesàla foisPierreDalleNogare,avecCellules,RaymondLafaye,avecPourMonia, RogerParisot,avecNatureVive. Aparaîtreenseptembre,au«PointduJour»,lePanoramadesIdéesContem-poraines,dontRenéBerteléaconfiéladirectionàGaëtanPicon,etquiprésente, enunvastemontagedetextesaccompagnésd'uncommentaireimportantquiles situe,l'essentieldes«idéescontemporaines»c'estRolandCailloisquiytraitede laphilosophie,GastonBouthouldessciencessociales,RobertKantersdesproblèmes religieux,AndréeTétrydelabiologie,JacquesMerleau-Pontydesmathématiques etdelaphysique,enfinRenéBerteléetGaëtanPicondeslettresetdesarts. L'OrdelaRépublique,deJeanDuvignaud,paraîtraenseptembrefresque (d'uneampleuretd'uneintensitédramatiquepeucommunes)desaspirationset destragédiesdel'Europe,depuisl'avènementdeHitlerjusqu'auxpremièresannées delaLibération. JeanFortonpublieraenseptembreLaBêteàChagrin,etenoctobre,dansla «BibliothèqueBlanche»,unautreroman,pourlajeunessecelui-làCantemerle. Enrevanche,MaudFrère,quin'avaitencoreécritqu'unrécitpourlajeunesse (Vacancessecrètes),publieraenseptembresonpremierromanL'Herbeàmoi. Aparaîtreaussienseptembre,entreautres,lepremierromandeSuzanneMoitier: et LeDragonduLaclessecondsromansd'HenryCertignyLeBalmasquéde Montparnasse,deBertrandDefosSimonleSuperbe,-deJacquesDucheminLe ChemindePoitiers,d'AlfredKernLeClown,etd'ElisabethdeNeyratLes BuissonsdeSeptembre;-LaJeunessed'AndréChénier,deGéraudVenzac,dans lacollection«Vocations»et,dans«L'AirduTemps»SaharaAnI,deJean Lartéguy,etLaFrancecontemporaine,d'AlexanderWerth. LeprochainbulletinSeptembre-Octobre,paraîtraleIeroctobre.
LANOUVELLE NOUVELLE REVUEFRANÇAISE
LETTREAUNAMILOINTAIN
Decepaysquifutlenôtreetquin'estplusàper-sonne,vousmepressez,aprèstantd'annéesdesilence, devousdonnerdesdétailssurmesoccupations,ainsi quesurcemonde«merveilleux»quej'ai,dites-vous, lachanced'habiteretdeparcourir.Jepourraisvous répondrequejesuisunhommeinoccupé,etquece monden'estpointmerveilleux.Maisuneréponseaussi laconiquenesaurait,malgrésonexactitude,calmervotre curiosité,nisatisfaireauxmultiplesquestionsquevous meposez.Ilenestunequi,àpeinediscernabled'un reproche,m'atoutparticulièrementfrappé.Vousvou-driezsavoirsij'ail'intentionderevenirunjourànotre langueànous,ou sij'entendsresterfidèleàcetteautre vousmesupposezbiengratuitementunefacilité quejen'aipas,que jen'auraijamais.Ceseraitentre-prendrelerécitd'uncauchemarquedevousraconter parlemenul'histoiredemesrelationsaveccetidiome d'emprunt,avectouscesmotspensésetrepensés, affinés,subtilsjusqu'àl'inexistence,courbéssousles exactionsdelanuance,inexpressifspouravoirtout exprimé,effrayantsdeprécision,chargésdefatigueet i
LANOUVELLEREVUEFRANÇAISE
depudeur,discretsjusquedanslavulgarité.Comment voulez-vousques'enaccommodeunScythe,qu'ilen saisisselasignificationnetteetlesmanieavecscrupule etprobité?Iln'enexistepasundontl'éléganceexténuée nemedonnelevertigeplusaucunetracedeterre,de sang,d'âmeeneux.Unesyntaxed'uneraideur,d'une dignitécadavériquelesenserreetleurassigneuneplace d'oùDieumêmenepourraitlesdéloger.Quelleconsom-mationdecafés,decigarettesetdedictionnairespour écrireune phrasetantsoitpeucorrectedanscettelangue inabordable,tropnoble,ettropdistinguéeàmongré Jenem'enaperçusmalheureusementqu'aprèscoup,et lorsqu'ilétaittroptardpourm'endétournersans quoijamais jen'eusseabandonnélanôtre,dontil m'arrivederegretterl'odeurdefraîcheuretdepourri-ture,lemélangedesoleiletdebouse,lalaideurnostal-gique,lesuperbedébraillement.Yrevenir,jenepuis cellequ'ilmefallutadoptermeretientetmesubjugue parlespeinesmêmesqu'ellem'auracoûtées.Suis-je unesortede«renégat»,commevousl'insinuez?«La patrien'estqu'uncampementdansledésert»,est-il ditdansuntextethibétain.Jenevaispassiloinje donneraistouslespaysagesdumondepourceluide mon enfance.Encoremefaut-ilajouterque,sij'enfaisun paradis,lesprestidigitationsoulesinfirmitésdema mémoireensontseulesresponsables.Poursuivispar nosorigines,nouslesommestouslesentimentque m'inspirentlesmiennessetraduitnécessairementen termesnégatifs,danslelangagedel'auto-punition,de l'humiliationassuméeetproclamée,duconsentement audésastre.Untelpatriotismerelèverait-ildelapsy-Je chiatrie?soitnepeuxenconcevoird'autre,et, vunosdestinées,ilm'apparaîtpourquoivousle cacher?commeleseulraisonnable. Plusheureuxquemoi,vousvousêtesrésignéànotre poussièrenatalevousavez,enoutre,lafacultéde
LETTREAUNAMILOINTAIN
supportertouslesrégimes,ycomprislesplusrigides. Nonpointquevousn'ayezlanostalgiedelafantaisie etdudésordre,maisenfinjenesachepasd'espritplus réfractairequelevôtreauxsuperstitionsdela«démo-cratie».Ilfutuneépoque,ilestvrai,j'yrépugnais autantquevous,plusmêmepeut-êtrequevousj'étais jeuneetnepouvaisadmettred'autresvéritésqueles miennes,niconcéderàl'adversaireledroitd'avoirles siennes,des'enprévaloiroudelesimposer.Quedes partispussents'affrontersanss'anéantirdépassaitmes possibilitésdecompréhension.Hontedel'Espèce, symboled'unehumanitéexsangue,sanspassionsni convictions,inapteàl'absolu,privéed'avenir,bornée entoutpoint,incapabledes'éleveràcettehautesagesse quim'enseignaitquel'objetd'unediscussionétaitla pulvérisationducontradicteurainsijeregardaisle régimeparlementaire.lessystèmes,enrevanche,qui voulaientl'éliminerpours'ysubstituermesemblaient beauxsansexception,accordésaumouvementdela Vie,madivinitéd'alors.Celuiqui,avantlatrentaine, n'apassubilafascinationdetouteslesformesd'extré-misme,jenesaissijedoisl'admireroulemépriser,le considérercommeunsaintouuncadavre.Fautede ressourcesbiologiques,nes'est-ilpasplacéau-dessus ouau-dessousdutemps?Déficiencepositiveounéga-tive,qu'importeSansdésirnivolontédedétruire,il estsuspect,ilatriomphédudémon,ou,choseplus grave,iln'enfutjamaispossédé.Vivrevéritablement, c'estrefuserlesautrespourlesaccepter,ilfautsavoir renoncer,sefaireviolence,agircontre saproprenature, s'affaiblironneconçoitlalibertéquepoursoi-même onnel'étendàsesprochesqu'auprixd'effortsépui-santsd'oùlaprécaritédulibéralisme,défiànosins-tincts,réussitebrèveetmiraculeuse,étatd'exception, àl'antipodedenosimpératifsprofonds. Nousysommes naturellementimpropresseulenousyouvrel'usure
LANOUVELLEREVUEFRANÇAIS denosforcesmisèred'uneracequidoits'avachird'un côtépours'ennoblirdel'autre,etdontnulreprésentant, àmoinsd'unedécrépitudeprécoce,nesacrifieàdes principes«humains».Fonctiond'uneardeuréteinte, d'undéséquilibre,nonpointparsurcroît,maispar défautd'énergie,latolérancenepeutséduirelesjeunes. Onnelesmêlepasimpunémentauxluttespolitiques c'estaucultedontilsfurentl'objetquenotreépoque doitsoncaractèremorbide,sonalluresanguinaireles convulsionsrécentesémanentd'eux,deleurfacilitéà épouseruneaberrationetàlatraduireenacte.Donnez-leurl'espoiroul'occasiond'unmassacre,ilsvoussui-vrontaveuglément.Ausortirdel'adolescence,onest pardéfinitionfanatiquejel'aiétémoiaussi,etjus-qu'auridicule.Voussouvient-ildecetempsje débitaisdesboutadesincendiaires,moinspargoûtdu scandalequeparbesoind'échapperàunefièvrequi sansl'exutoiredeladémenceverbale,n'eûtpasmanqué demeconsumer?Persuadéquelesmauxdenotre sociétévenaientdesvieux,jeconçusl'idéed'uneliqui. dationdetouslescitoyensayantdépassélaquaran-taine,débutdelascléroseetdelamomification,tour-nantàpartirduquel,meplaisait-ildecroire,toutindi-vidudevientuneinsulteàlanationetunpoidspourla collectivité.Siadmirablem'apparutleprojetqueje n'hésitaipasàledivulguerlesintéressésenappréciè-rentmédiocrementlateneuretmetraitèrentdecanni-balemacarrièredebienfaiteurpubliccommençait sousdefâcheuxauspices.Vous-même,pourtantsi généreux,et,àvosheures,sientreprenant,nepartagiez pasmesespoirset,àforcederéservesetd'objections, m'aviezentraînéversl'abandon.Monprojetétait-il sicondamnable?Ilexprimaitsimplementcequetout hommeattachéàsonpayssouhaiteaufonddeson cœurlasuppressiondelamoitiédesescompatriotes. Lorsquejesongeàcesmomentsd'enthousiasmeet
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin