La Nouvelle Prison pour dettes - Maison de la rue de Clichy

De
Publié par

BnF collection ebooks - "Les édifices racontent l'histoire des temps qui les ont vu s'élever, et des peuples qui les ont construits ; la science monumentale est la meilleure de toutes les lumières historiques ; mais à côté des recherches graves et profondes qui intéressent les annales des nations..."

BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.


Publié le : vendredi 29 avril 2016
Lecture(s) : 1
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782346013159
Nombre de pages : 32
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
etc/frontcover.jpg
À propos de BnF collection ebooks

 

BnF collection ebooks est éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.

Fruit d’une sélection fine réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF par un comité éditorial composé de ses plus grands experts et d’éditeurs, BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés.

Morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse, tous les genres y sont représentés.

Éditée dans la meilleure qualité possible eu égard au caractère patrimonial de ces fonds, conservés depuis de nombreuses années par la BnF, les ebooks de BnF collection sont proposés dans le format ePub, un format ouvert standardisé, pour rendre les livres accessibles au plus grand nombre sur tous les supports de lecture.

Note de l’éditeur

 

Paris ou le Livre des Cent-et-Un publié en quinze volumes chez Ladvocat de 1831 à 1834, constitue une des premières initiatives éditoriales majeures de la « littérature panoramique », selon l’expression du philosophe Walter Benjamin, très en vogue au XIXe siècle. Cent un contributeurs, célèbres pour certains, moins connus pour d’autres, appartenant tous au paysage littéraire et mondain de l’époque, ont écrit ces textes pour venir en aide à leur éditeur qui faisait face à d'importantes difficultés financières… Ainsi ont-ils constitué une fresque unique qui offre un véritable « Paris kaléidoscopique ».

Le présent ouvrage a été sélectionné parmi les textes publiés dans Paris ou le Livre des Cent-et-Un. De nombreux titres de cette fresque sont disponibles auprès de la majorité des librairies en ligne.

La nouvelle prison pour dettes
Maison de la rue de Clichy

… Deux onces de ta chair !

Le Marchand de Venise

Les édifices racontent l’histoire des temps qui les ont vus s’élever, et des peuples qui les ont construits ; la science monumentale est la meilleure de toutes les lumières historiques ; mais à côté des recherches graves et profondes qui intéressent les annales des nations, l’observation rapide et journalière ne peut-elle pas recueillir des traits et des faits qui, sans avoir la prétention de creuser bien avant dans les ténèbres de la tradition doivent aider à mettre en saillie les mœurs d’une époque.

L’empire a élevé sa colonne de bronze ; la restauration bâtissait des églises ; le jeu a édifié la Bourse ; depuis nos discordes civiles les casernes se multiplient ; l’industrie ne rêve que ponts suspendus, entrepôts et chemins en fer ; l’usure réclamait à son tour, la construction d’une nouvelle prison pour dettes, en même temps que le mandat d’arrêt politique disputait à la lettre de change le terrain qu’elle s’était réservé dans les bâtiments pénitentiaires de l’ancien couvent de Sainte-Pélagie.

Aussi, par une des plus noires soirées de l’hiver dernier, les gages vivants déposés par leurs créanciers dans l’édifice de la rue de la Clef, ont-ils appris qu’une demeure toute neuve leur était préparée. Ils ont quitté les longs et étroits corridors du vieux cloître ? C’était en effet une étrange contradiction que cette prison pour dettes placée dans le quartier du rude travail, dans le faubourg Saint-Marceau, dont la misère ne peut guère admettre les brillantes et insoucieuses relations qui aboutissent, le plus souvent, à la contrainte par corps. Du haut des galeries qui dominaient les toits de Sainte-Pélagie, on voyait le Jardin des Plantes, centre de savoir et d’étude, et l’hôpital de la Pitié asile de souffrances ; rien qui fût en harmonie avec la dissipation qui jadis peuplait la prison pour dettes. Aujourd’hui cette prison s’est posée dans la chaussée-d’Antin, région de luxe, de prodigalité et d’agiotage ; elle n’est séparée que par un mur du jardin de Tivoli, séjour de joies coûteuses et de plaisirs qui mènent gaiment à la ruine. Il semble au premier aspect que là était la véritable situation de la prison pour dettes. Eh bien ! par une bizarre et inexplicable contradiction, l’élégance et la frivolité déchues remplissaient la prison du faubourg Saint-Marceau ; maintenant...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le Christianisme Ésotérique

de bnf-collection-ebooks

Les Mémoires

de bnf-collection-ebooks

suivant