Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Auteur Titre N°

de ajaniwaq

La Nouvelle Revue Française N° 256

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 234

de editions-gallimard-revues-nrf

Du même publieur

Sécheresse
Quandlasécheressesurlaterreaura tendusapeaud'ânesseetcimentél'argile blancheauxabordsdelasource,leselrosé dessalinesannonceralesrougesfinsd'em-pires,etlafemellegrisedutaon,spectre auxyeuxdephosphore,sejetteraennym-phomanesurleshommesdévêtusdes plages.Fangeécarlatedulangage,assez detoninfatuation!
Quandlasécheressesurlaterreaura prissesassises,nousconnaîtronsuntemps meilleurauxaffrontementsdel'homme tempsd'allégresseetd'insolencepourles grandesoffensivesdel'esprit.Laterrea dépouillésesgraissesetnouslèguesa concision.Anousdeprendrelerelais! Recoursàl'hommeetlibrecourse!
Sécheresse,ôfaveur!honneuretluxe d'uneélite!dis-nouslechoixdetesélus. SistredeDieu,sois-nouscomplice.La
LaNouvelleRevueFrançaise chairicinouslutPlus-prèsdel'oschair delocusteoud'exocet!Lamerelle-même nousrejettesesnavettesd'osdeseicheetses rubansd'alguesflétries éclipseetmanque entoutechair,ôtempsvenudesgrandes hérésies!
Quandlasécheressesurlaterreaura tendusonarc,nousenseronslacordebrève etla vibrationlointaine.Sécheresse,notre appeletnotreabréviation.«Etmoi,dit l'Appelé,j'aiprismesarmesentreles mainstorcheslevéesàtouslesantres,et ques'éclaireenmoitoutel'airedupossible! Jetienspourconsonancedebasececri lointaindemanaissance.»
Etlaterreémaciéecriaitsontrèsgrand crideveuvebafouée.Etcelutunlongcri d'usureetdefébrilité.Etcelutpournous tempsdecroîtreetdecréer.Surlaterre insoliteauxconfinsdésertiques,l'éclair vireaunoir,l'espritdeDieutenaitson hâledeclarté,etlaterrevénéneuses'enfié-vraitcommeunmassifdecorailtropical. N'était-ilpluscouleuraumonde quecejauned'orpiment?
«GenévriersdePhénicie»,Pluscrépelés quetêtesdeMauresoudeNubiennes,et
Sécheresse vous,grandsIlsincorruptibles,gardiens dePlacesfortesetd'îlescimentéespourpri-sonniersd'Étatmasquésdefer,serez-vous seuls,toutcetemps-là,àconsumericile selnoirdelaterre?Plantesàgriffeset ronciersregagnentlesgarrigues;leciste et lenerprunsontpèlerinsdumaquis. Ah!qu'onnouslaisseseulement cebrindepailleentrelesdents!
0Maïa,douceetsageetMèredetous songes,conciliatriceetmédiatriceentre toutesfactionsterrestres,necrainspoint l'anathèmeetlamalédictionsurterre.Les tempsvontrevenir,quiramènerontle rythmedessaisons;lesnuitsvontramener l'eauviveauxtétinesdelaterre.Lesheures cheminentdevantnousaupasdel'espa-drille,et,rétive,lavieremonteradeses abrissousterreavecsonpeupledefidèles ses«Lucilies» oumouchesd'ordela viande,sespsoques,sesmites,sesréduves; etses«Talitres»,oupucesdemer,sousle varechdesplagesauxsenteursd'officine. LaCantharideverteetleLycènebleunous ramènerontl'accentetlacouleur;etlaterre tatouéederougerecouvrerasesgrandes rosesmécréantes,commetissudetoile peintepourfemmesdeSénégambie.Les
LaNouvelleRevueFrançaise dartrespourpresdulézardvirentdéjàsous terreaunoird'opiumetdesépia.Nous reviendrontaussilesbellescouleuvres visiteuses,quisemblentdescendredelitière avecleursondulationsdehanchesàlaSan-severina.Guêpiersd'AfriqueetBon-dréesapivoresarraisonnerontlaguêpeaux terriersdesfalaises.EtlaHuppemessa-gèrechercheraencoresurterrel'épaule princierseposer.
Éclate,ôsèvenonsevrée!L'amourfuse departout,jusquesousl'osetsouslacorne. Laterreelle-mêmechanged'écorce.Vienne lerut,viennelebrâme!etl'hommeencore, toutabîme,sepenchesansgriefsurlanuit desoncœur.Écoute,ôcœurfidèle,cebat-tementsousterred'uneaileinexorable. Lesons'éveilleetsauvel'essaimsonorede saruche;et letempsmisencagenous faitentendreauloinsonmartèlement d'épeiche.Lesoiessauvagess'agrainent-ellesauxrivesmortesdesrizières,etles grenierspublicscéderont-ilsunsoiràla pousséedeshoulespopulaires?.0terre dusacreetduprodigeterreprodigue encoreàl'hommejusqu'ensessourcessous-marineshonoréesdesCésars,quedemer-veillesencoremontentversnousdel'abîme detesnuits!Ainsipartempsdecouvaison d'oragelesavions-nousvraiment? lespetitesPieuvresdegrandfondre-
LaNouvelleRevueFrançaise Mansfield. Mayapura,deChristianCharrière Katherine LeVisiteur,deGyôrgyKonrâd LeFichierparisien,d'HenrydeMontherlant LaPievoleuse,deG.Limbour LesNoisettessSabatier. auvages,deRobert
YUKIOMISHIMA EssaisurGeorgesBataille MICHELMOHRT LacombeLucien,deLouisMalle
SILVIAMONFORT pudique. JacquesLemarchand,témoin JULIAPETERKIN Coindreau). Surl'autrerive(traduitdel'américainparM.-E. HENRIPETIT LespeupliersdeGuyancourt
ROGERPLANCHON Unserviteurrigoureux(JacquesLemarchand) BERTRANDPROOIDET-ECLPH Lessilencesdel'amitié(JacquesLemarchand) OLIVIERPOSTEL-VINAY LeTerritoiredel'historien,deE.LeRoyLadurie LOUISPRALUS Commentvivre? RAYMONDQUENEAU foi) Poèmes JEAN-CLAUDERENARD RéponseàMichelDeguyproposdesNotessurla
103 100 103 82 95 98
77
115
85
34
26
88
92
87
51
1
66
253 255 256 258 258 258
256
257
257
257
254
257
257
258
256
253
258
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin