La Nouvelle Revue Française N° 305

De
André Pieyre de Mandiargues, Passage de l'Égyptienne
Louis Guilloux, Carnets (II)
Jean Métellus, Le parcours d'Alajouanine
Gunnar Ekelöf, Guide pour les Enfers
Pierre-Louis Rey, Le reflux (II)
Chroniques : reportage :
Henri Thomas, Sortir seul
Chroniques :
Clément Rosset, Propos d'outre-monde
Jean Clair, Malévitch aujourd'hui
Chroniques : le théâtre :
Pierre Bourgeade, Éden-Cinéma, Régy, Duras, Cinéma allemand, Handke
Notes : la poésie :
Daniel Leuwers, Poésie la vie entière, par René Guy Cadou (Seghers)
Notes : la littérature :
Roger Judrin, Correspondance, IV, de Voltaire (Gallimard)
Alain Clerval, L'Inconnu sur la terre, par J.M.G. Le Clézio (Gallimard) - Mondo et autres histoires, par J.M.G. Le Clézio
Notes : le roman :
Daniel Leuwers, Les derniers jours, par Raymond Queneau (Gallimard)
Laurand Kovacs, Coco perdu, par Louis Guilloux (Gallimard)
Philippe Dulac, Le vice-consul, par Marguerite Duras (Gallimard) - Territoires du féminin, par Marcelle Marini (Éditions de Minuit)
Gilles Quinsat, La Chambre d'instance, par Bruno Gay-Lussac (Gallimard)
Notes : les essais :
Hervé Cronel, Le don du rien, par Jean Duvignaud (Stock)
Jean Duvignaud, Journal, I, II, de Cosima Wagner (Gallimard)
Notes : lettres étrangères :
Alain Bosquet, Nuit glacée, par Pa Kin (Gallimard)
Jean-Charles Gateau, Les funérailles de la Grande Mémé, par Gabriel Garcia Marquez (Grasset)
Christine Jordis, Les enfants de la violence, par Doris Lessing (Albin Michel)
Jean-Noël Schifano, Candido ou Un rêve fait en Sicile, par Leonardo Sciascia (Les Lettres Nouvelles)
Notes : le cinéma :
Diane de Margerie, Son nom de Venise dans Calcutta désert, de Marguerite Duras
Jérôme Prieur, La Chambre verte, de François Truffaut
Notes : la musique :
Alain Duault, Madame Butterfly, de Puccini (Covent Garden) - Tosca – Gianni Schicchi, de Puccini (English National Opera) - Don Giovanni, de Mozart (English National Opera) - Le Château de Barbe-Bleue, de Bartók (English National Opera) - Werther, de Massenet (Opéra-Comique)
L'air du mois :
Jacques Chessex, Le pré, la viande
Ezra Pound, Cantos XLV et VII
Christian Jacomino, Bendejun
Textes :
Jean Paulhan, Lettres (1918-1919)
Publié le : lundi 13 avril 2015
Lecture(s) : 1
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072379338
Nombre de pages : 192
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

LA NOUVELLE
REVUE FRANÇAISE
Passage de l'Égyptienne
Demoiselles qu'on les nomme
Ou libellules c'est tout un
Quand l'énormité de leurs yeux
Au bout d'un bâtonnet de corps
Sous un repli diaphane
Confirme les roseaux souples
Que leurs pattes ont agrippés,
Plusieurs se sont posées
Sur la perche où prend appui
Un homme fort qui a poussé
Un bachot dans la roselière,
Et leur brillant pourpre et vert
Magnifie le bois noueux
Du rameau dégrossi à peine;Midi haut qui soûle l'homme
Lui montre qui vient à lui
Dans l'écartement des tiges
Une femme peu vêtue
Dont le pied émeut la vase
D'une foulée de bulles,
L'eau que ride son genou jeune
N'atteint pas un pan délavé
Qui la ceint sans rien celer,
Les seins nus lui vont comme à l'âtre le feu
L'air prend lefrais autour de ses épaules,
Mais la terre est en elle avec un poids
Qui incline l'esquif
Malgré le batelier courbé à la renverse;Devant lui seul elle est seule
Sous le couvert d'une feuille
Petit masque de la peau
Où exsude l'appréhension
D'une proximité violente
Et la nervure végétale
Répond à la musculature
Du supérieur viril,
Sans nulle bouffée les joncs
Plient sans indiquer,
La torpeur accouple;Le passeur a demandé
Si elle avait de quoi payer
Son transport sur l'eau qu'émerveille
Un soleil jaloux de ses yeux,
J'ai de quoi payer mon port
A-t-elle dit en faisant
Plus grands encore et plus blancs
Ses beaux globes oculaires
Et plus dorés ses iris,
Elle a dit J'ai de quoi payer
Le port et le débarquement
De l'objet de chair éphémère
Qui est la femme que je suis
Portatrice de l'amour
Comme une simple porteuse d'eau,
Passe-moi donc à l'autre bord
Pour que ma bouche enseigne aux hommes
La royauté de l'amour;Ils ont joué l'accord,
Les dés qu'il a jetés
Ceux de l'aspirante au passage
Ont donné des chiffres pareils
Les six faces du cube
Les quatre côtés du carré
La communion rigoureuse
Dans l'égalité stricte,
Clôture de l'âme et des sens,
Lui brûle,
Elle est la jarre où tremble l'eau
L'attente et l'offre;Au vu de la dureté virile
Sous la bienveillance du bleu
Où s'exalte le feu solaire
La prêcheuse hardie et brune
A quitté ce semblant de pagne
Qui ne cachait que pour rire
Le lustre noir du triangle,
La plus féerique des Maries
S'est mise au lit de ses cheveux
Sur les cernes du bois rude
Dans l'ogive horizontale
Du bordage de proue,
Tandis que le bachot vague
Démarré de la roselière
Par un galant coup de perche
Puis abandonné au flot
Allait échouer plus bas
Dans une touffe plus touffue;Verts parasols des papyrus
Coups dorés d'ailes de pluviers
Plongeon rubis et turquoise
Du plus fastueux des pêcheurs
Vif-argent du fretin gai
Qui frôle un dos de vase
Où des vaguelettes s'irisent
La flore et lafaune palustres
S'accordent pour célébrer
L'heureux cérémonial des sens,
Avec un air d'oiseau-mouche
Un sphinx de quelque lis d'eau
Pourrait butiner la pourpre
Des calices de précieux sang
Que l'amant rêve d'épanouir
Sur le torse de l'aimée
Qu'un rayon sous les feuilles farde;La Nouvelle Revue Française
EDWARD VON RAVENSCHOT
Boulez-Chéreau, l'An II g8 302
HENRI RAYNAL
Peintures et Écrits, d'Alechinsky 170 goo
JACQUES RÊDA
Deux vues de Plaisance 176 goo
Deux vues de Bercy 17g goi
Colorature, d'Alain Duault 11~ goz
JEAN REVOL
Bonjour, Monsieur Courbet 167 302
PIERRE-LOUIS REY
Les Iles, de Jean Grenier i zg goz
Roman du Roman, de Jacques Laurent ig~ gog
Le reflux (I) 71 1 go~
Le reflux(II). ~g go~
CLÉMENT ROSSET
Propos d'outre-monde (I) 79 go5
JEAN ROUDAUT
Les Balcons de Babel, de Gérard Macé 112 2 goo
JEAN-NOËL SCHIFANO
La Vie éternelle, de Ferdinando Camon ig2 300
Les Siciliens, de D. Fernandez, F. Scianna et
L. Sciascia ig8 goi
La Synagogue des iconoclastes, deJ.-R.Wilcock 1~9 302
Candido, ou un rêve fait en Sicile, de Leonardo
Sciascia. 128 go5

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

La Nouvelle Revue Française N° 553

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 556

de editions-gallimard-revues-nrf

Morel mordicus

de le-nouvel-observateur

suivant