Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

La Nouvelle Revue Française N° 419

De
128 pages
Jorge Luis Borges, Poèmes
J. M. G. Le Clézio, Hanné
Guy Goffette, Éloge pour une cuisine de province
Jean Biermez, La Chine et la mémoire
Chroniques :
Jean Bastaire, Péguy ou Le retour du refoulé
Claude-Pierre Perez, Bref éloge de Thomas Bernhard
Henri Thomas, Dextre Senestre
Notes : la littérature :
Alain Calame, Roussel l'ingénu, de Michel Leiris (Fata Morgana)
René Jacquelin, Dialogues avec la Sœur, de Jude Stéfan (Champ Vallon)
Jacques Réda, La leçon de musique, de Pascal Quignard (Hachette)
Notes : le roman :
Max Alhau, La maison rose, de Pierre Bergounioux (Gallimard)
Notes : les essais :
Christian Bobin, La Fleur inverse, de Jacques Roubaud (Ramsay)
Michel Jarrety, L'Hermaphrodite, Sarrazine sculpteur, de Michel Serres (Flammarion)
Florence de Meredieu, L'origine de la perspective, d'Hubert Damisch (Flammarion)
Notes : lettres étrangères :
Jean Blot, Correspondance de Boris Pasternak et Olga Freidenberg (Gallimard)
Laurand Kovacs, La chevelure sacrifiée de Bohumil Hrabal (Gallimard)
Chroniques :
Jacques Réda, Carnet
L'air du mois :
Daniel Boulanger, Retouches
Philippe Nathaniel, Les minarets du matin calme
Cyrille Fleischman, Vision de loin entre Bastille et République
Textes :
William Faulkner, Elmer
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

La Nouvelle Revue Française N° 558

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 557

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 582

de editions-gallimard-revues-nrf

LANOUVELLE REVUEFrançaise
JORGELUISBORGES Poèmes
PROLOGUE
L'exercicedelalittératurepeutnousapprendreàéviter deserreurs,nonàmériterdestrouvailles.Ilnousrévèle nosincapacités,noslimitessévères.Aufildesans,j'ai finiparcomprendrequ'ilm'étaitinterditd'essayerla cadencemagique,lamétaphoreétrange,l'interjection, l'oeuvresavammentgouvernée oudelonguehaleine.Le sortquimerevientestcequel'onnomme,d'ordinaire, poésieintellectuelle.L'expressionestquasimentunoxy-moron.L'intellect(laconsciencevigile)penseparabs-tractionslapoésie(lerêve),parimages,mythesoufables. Lapoésieintellectuelledoitentrelaceravecbonheurces deuxmanières.AinsilefaitPlatondanssesdialogues; ainsilefaitencoreFrancis Bacondanssonénumération desidolesdelatribu,dumarché,delacaverneetdu théâtre.Lemaîtredugenre,àmonavis,estEmerson.S'y
LaNouvelleRevueFrançaise
sontessayéségalement,avecdesfortunesdiverses,Brow-ningetFrost,Unamunoet,m'assure-t-on,PaulValéry. Admirableexempled'unepoésiepurementverbaleest lequatrainsuivantdeJaimesFreyre
Voyageusecolombeimaginaire, toiquiravivesledernieramour; âmedefleurs,demusiqueetdejour, voyageusecolombeimaginaire.
Celaneveutriendire, etàlafaçondelamusique, celadittout. Exempledepoésieintellectuelleestcettestrophede LuisdeLeôn,quePoesavaitparcoeur
Jeveux vivreavecmoi, jeveuxgoûtercebienqu'unCielmedonne, sanstémoin,sanspersonne, libred'amour,d'émoi, dehainesoud'espoirs,dedésarroi.
Iln'yapasuneseuleimage.Iln'yapasunseulmot superbe,àl'exception,peut-être,detémoin,quinesoit pasuneabstraction. Cespagescherchent,nonsansincertitude,unevoie médiane.
BuenosAires,29avril1981
J.L.B.
DESCARTES
Jesuisleseulhommesurlaterreetpeut-êtren'ya-t-ilni terrenihomme. Peut-êtrequ'undieumetrompe. Peut-êtrequ'undieum'acondamnéautemps,cettelongue illusion. Jerêvelaluneetjerêvemesyeuxquilaperçoivent. J'airêvélesoiretlematindupremierjour. J'airêvéCarthageetleslégionsquidévastèrentCarthage. J'airêvéLucain. J'airêvélacollineduGolgothaetlescroixdeRome. J'airêvélagéométrie. J'airêvélepoint,laligne,leplanetlevolume. J'airêvélejaune,lerougeetlebleu. J'airêvémonenfancemaladive. J'airêvélesmappemondesetlesroyaumesetcedeuilàl'aube. J'airêvéladouleurinconcevable. J'airêvémonépée. J'airêvéElisabethdeBohême. J'airêvéledouteetlacertitude. J'airêvélajournéed'hier. Peut-êtren'ai-jepaseud'hier,peut-êtrenesuispasné. Jerêve,quisait,d'avoirrêvé. J'éprouveunpeudefroid,unpeudecrainte. Lanuits'étendsurleDanube. JecontinueraiderêveràDescartesetàlafoidesespères.
LE
CRÉATEUR
Noussommeslefleuvequetuinvoquais,Héraclite. Noussommesletemps.Soncoursintangible entraîneavecluimontagnesetlions, amourpleuré,plaisirencendre, insidieuseespéranceinterminable, immensesnomsd'empiresenpoussière, hexamètresdugrecetduromain, sombrelamersouslepouvoirdel'aube, etlesommeil,cetavant-goûtdelamort, lesarmesetleguerrier,lesmonuments, lesdeuxvisagesdeJanusquis'ignorent, leslabyrinthesqu'invententdansl'ivoire lespiècesdujeusurl'échiquier, lamainrougie deMacbeth quipeutensanglanterlesmers,lasecrète avancéedeshorlogesdansl'ombre, unmiroirincessantquiseregarde dansunautre,etjamaispersonnepourlesvoir, gravuressuracier, écrituresgothiques, unebarredesoufredansunmeuble, battementslourdsdel'insomnie, auroresetcouchantsetcrépuscules,
LaNouvelleRevueFrançaise NICOLEQUENTINMAURER Rendez-vous. Le
GILLESQUINSAT Nouveau Monde Dickinson. Quarante-rept~oème.r,d'E.
HENRIRAYNAL Roux. LeFrontcontrelavitre,deP.de
JACQUESRÉDA Recommandationsauxpromeneurs L'Épiceried'enfance,deJ.Follain Jalard. Lejazzest-ilencorepossible?deM.-C. Mélancolie,deR.Munier LaLefondemusique,deP.Quignard
Rembrandt, Segers
JEANREVOL
PIERRE-LOUISREY dieu. L'Escala ,deJCabanis HEATHERROSSMILLER Gresset). LaJupeespagnole(traduitdel'anglaisparMichel JEANROUDAUT HistoireNatureolledermAntillerb,derJ.-eB.s. LeThéâtredes Dutertre (présentation)
Abrégeons,ditlaflèche
CLAUDEROY
173
86 102
87
69 93 107 102 75
253
259
30
139
117
113
414-415
414-415 416
418
414-415 416 416 417 419
414-415
414-415
418
414-415
418
417
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin