Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 12,99 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Publications similaires

La Nouvelle Revue Française N° 449

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 437

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 515

de editions-gallimard-revues-nrf

Vous aimerez aussi

suivant
LANOUVELLE REVUEFRANÇAISE
JUDESTÉFAN Flores
Heures,ouvrez-moilesportesdel'aise parundouxhiverquandlacorneilles'é-ploiedanslescouréesetlesfriches Floreàfleurdelèvresetfaceausud tonmonogrammeincisésurl'écorce àlamontéedeslarmes mesversdecœurquivouslira?) tantôtsurlemodelydienjetechante dolentetfunèbreànotredoubleperte tantôtviriletgraveetquasidorien mafinentesyeux danscegestevéhémentquilèvetonverre ànotreoutrance
Tempsimmensechagrincanin commecouchéauprèsd'untombeau d'éternelsilence dansletroudusommeil ilavaitéblouisoncœurceluiqui souventprenaitsesimagesàlacampagne jusqu'aupireellessefarderontpour inversercetempsquilestuaitsous lesrireshommasses (leurscrocsdechiensquirepoussent) maprairiedetoutesfleurs, jet'écrisdesouffrance
àl'agoniedel'espoiradvientl'inespéré commeunmalheurquirègnedanschaquemaison l'angoissed'aimerdanslacertitudeou labelleautomnequetum'aurasdonnée leplusbeaujourdelavieenfinvenu sévèresfurentlesâges vaporeuxcielsd'oubli lentletravaildelatendresse assailliedefleursetdelettres pouraimer, lire,boire,écrire,sommeiller autantd'étoilesentrevirgules dansnotreciel tousvosgestessijelesperdais foujedeviendrais,àl'eau, monamievêtue monamourtrèsnu
etdesnoiresombres meurentlesormes lesamantssoudaintombentdanslamisère s'étantpâmésd'égalité s'étantaimésennoces toutunaprès-midinu àlaSainteFleurd'automne soustesgrappes rassasiésdésenchantés lefroidleshappeausoir ilspleurentduvide ayantmésusédesmotsamoureux ilssequittentpourrêverseuls danslanuitilsappellentleurvoix horsducorpsabandonnésurlacouche tousaveuxpiétines lesœilletsvontsefanerauvasebrun commeleursyeuxdoubles s'ouvrirlesacresblessures
LaNouvelleRevueFrançaise
prendlerelaisdescouleurssolaires.Jen'avaispasnotécettediscrète mutation.Lajoieestlamême,puissanteetdouce.Lalargessene changepas.Larespirationestaussiample,lesoufflepareillementaisé! Commejeluimontreuntraindecourbesaubasd'unetoile, d'elle-mêmeellemeconfiequ'elleaime«lepont,l'arc-en-ciel,l'arche». Moi«Cequirelie.»ElleOui. « »
CARNET
HENRI
RAYNAL
Entre1967et1989,auxéditionsGallimard,JudeStéfanapublié: Cyprès,Libères,IdyllessuivideCippes,Viedemonfrère,laCrevaison,Aux chiensdusoir,Laures,ÀlaVieilleParque.Plusieursautresouvragesontparu auxéditionsLeTempsqu'ilfait(Lettrestombales,Gnomiques,Fauxjournal, AlmeDiane,LitaniesduScribe),Ryôan-Ji(Suitesslaves,lesAccidents)et ChampVallon(lesÉtatsducorps,DialoguesaveclaSœur,Dialoguedes figures). Wolfsegg,deThomasBernhard,estextraitd'unroman,Extinction,à paraîtreauxéditionsGallimarddanslatraductiondeGilberteLambrichs. LespoèmesdePierreLepèreserontreprischezlemêmeéditeurdansun recueilintitulél'Imprévudetoutdésir.CesontenfinleséditionsSeghersqui publieronttrèsprochainement,deFrançoisdeCornière,l'ensembledeBou-levarddel'Océan,dontnousavonsdéjàdonnédeuxséries,dansnosnuméros dejuillet-août1988etjuillet-août1989.
Tourniquet
LesFragmentsd'unvoyageimmobile,deFernandoPessoa,selonRémy HourcadequilesprésentedanslaPetiteBibliothèqueRivages,nesontqu'un simpleéchantillondefragmentsprélevésarbitrairementdanslafameusemalle laisséeparlepoète,et27453textesauraientétédénombrés.(jevous écris,notePessoa,pourvousdirequejenepeuxpasécrire.)Pourarbitraire qu'ilsoit(ouseprétende),leprélèvementn'enformepasmoinsunesorte d'utilevade-mecum,deportraitmentalfortexact,stimulantmême,puisqu'il donnel'enviedelireourelire(répertoriésennotes),lespoèmes,lettresou pagesintimesdontcesfragmentssontextraits. DirigéparJacquesAndré,uncahierJeanGrenieraparuauxéditions FolleAvoine.Etudesettémoignagesdivers(certainsreprisàJeanClair, Perros,Étiemble)etunecinquantainedepagesd'inéditsSeulelalumière, lapleinelumière,celledeMiditransfiguredespaysagesquisanselleseraient désolés.Àcettelumièrenaturellej'aimeraisenajouteruneautre,àlasuite