La Nouvelle Revue Française N° 448

De
Jude Stéfan :
Jude Stéfan, Flores
Claude Adelen, Le corps amoureux du langage français
Eric Audinet, Lettre à Jude Stéfan
Thierry Cordellier, L'art de la nouvelle
Tristan Hordé, Faux portrait
Daniel Leuwers, Jude Stéfan ou La morsure du poème
Lionel Ray, Jude
Michel Sicard, Jude : le Clair et l'Obscur
Jude Stéfan, Carnet noir
Thomas Bernhard, Wolfsegg
Pierre Lepère, Poèmes
François de Cornière, Boulevard de l'Océan
Reconnaissances :
Jean-Claude Masson, Monet, Rilke, Rodin
Olivier Houbert, La littérature et l'exigence spirituelle : André Malraux, François Augiéras
L'air du mois :
Antoine Chalvin, La marchande de couleurs
Gerard Le Cam, Anachroniques de Melun
Chronique : la poésie :
Lionel Ray, Trézeaux d'Henri Thomas (Gallimard)
Édith de La Héronnière, Les intermittences du jour de Paul de Roux (Le temps qu'il fait) - Poème des saisons de Paul de Roux (Le temps qu'il fait) - Poèmes de l'aube de Paul de Roux (Gallimard)
Chronique : le roman :
Jean Roudaut, Du nerf de Robert Pinget (Éditions de Minuit)
Jean-Pierre H. Tétart, La caverne et autres nouvelles d'Evguéni Zamiatine (Solin)
Laurand Kovacs, Monné, outrages et défis d'Ahmadou Kourouma (Le Seuil)
Didier Pobel, Introduction de Stig Larsson (Presses de la Renaissance)
Chronique : les essais :
Francis Wybrands, Les concepts fondamentaux de la poétique d'Emil Staiger (Éditions Lebeer-Hossmann)
Hervé Cronel, Lettres Vives de D.W. Winnicott (Gallimard)
Chronique : les arts :
Henri Raynal, Peintures d'Anne Moreau (Galerie Jacob)
Chronique :
Jacques Réda, Carnet [dont 'Çà et là : nouvelles questions de langage']
Publié le : lundi 13 avril 2015
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072380730
Nombre de pages : 128
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
LANOUVELLE REVUEFRANÇAISE
JUDESTÉFAN Flores
Heures,ouvrez-moilesportesdel'aise parundouxhiverquandlacorneilles'é-ploiedanslescouréesetlesfriches Floreàfleurdelèvresetfaceausud tonmonogrammeincisésurl'écorce àlamontéedeslarmes mesversdecœurquivouslira?) tantôtsurlemodelydienjetechante dolentetfunèbreànotredoubleperte tantôtviriletgraveetquasidorien mafinentesyeux danscegestevéhémentquilèvetonverre ànotreoutrance
Tempsimmensechagrincanin commecouchéauprèsd'untombeau d'éternelsilence dansletroudusommeil ilavaitéblouisoncœurceluiqui souventprenaitsesimagesàlacampagne jusqu'aupireellessefarderontpour inversercetempsquilestuaitsous lesrireshommasses (leurscrocsdechiensquirepoussent) maprairiedetoutesfleurs, jet'écrisdesouffrance
àl'agoniedel'espoiradvientl'inespéré commeunmalheurquirègnedanschaquemaison l'angoissed'aimerdanslacertitudeou labelleautomnequetum'aurasdonnée leplusbeaujourdelavieenfinvenu sévèresfurentlesâges vaporeuxcielsd'oubli lentletravaildelatendresse assailliedefleursetdelettres pouraimer, lire,boire,écrire,sommeiller autantd'étoilesentrevirgules dansnotreciel tousvosgestessijelesperdais foujedeviendrais,àl'eau, monamievêtue monamourtrèsnu
etdesnoiresombres meurentlesormes lesamantssoudaintombentdanslamisère s'étantpâmésd'égalité s'étantaimésennoces toutunaprès-midinu àlaSainteFleurd'automne soustesgrappes rassasiésdésenchantés lefroidleshappeausoir ilspleurentduvide ayantmésusédesmotsamoureux ilssequittentpourrêverseuls danslanuitilsappellentleurvoix horsducorpsabandonnésurlacouche tousaveuxpiétines lesœilletsvontsefanerauvasebrun commeleursyeuxdoubles s'ouvrirlesacresblessures
LaNouvelleRevueFrançaise
prendlerelaisdescouleurssolaires.Jen'avaispasnotécettediscrète mutation.Lajoieestlamême,puissanteetdouce.Lalargessene changepas.Larespirationestaussiample,lesoufflepareillementaisé! Commejeluimontreuntraindecourbesaubasd'unetoile, d'elle-mêmeellemeconfiequ'elleaime«lepont,l'arc-en-ciel,l'arche». Moi«Cequirelie.»ElleOui. « »
CARNET
HENRI
RAYNAL
Entre1967et1989,auxéditionsGallimard,JudeStéfanapublié: Cyprès,Libères,IdyllessuivideCippes,Viedemonfrère,laCrevaison,Aux chiensdusoir,Laures,ÀlaVieilleParque.Plusieursautresouvragesontparu auxéditionsLeTempsqu'ilfait(Lettrestombales,Gnomiques,Fauxjournal, AlmeDiane,LitaniesduScribe),Ryôan-Ji(Suitesslaves,lesAccidents)et ChampVallon(lesÉtatsducorps,DialoguesaveclaSœur,Dialoguedes figures). Wolfsegg,deThomasBernhard,estextraitd'unroman,Extinction,à paraîtreauxéditionsGallimarddanslatraductiondeGilberteLambrichs. LespoèmesdePierreLepèreserontreprischezlemêmeéditeurdansun recueilintitulél'Imprévudetoutdésir.CesontenfinleséditionsSeghersqui publieronttrèsprochainement,deFrançoisdeCornière,l'ensembledeBou-levarddel'Océan,dontnousavonsdéjàdonnédeuxséries,dansnosnuméros dejuillet-août1988etjuillet-août1989.
Tourniquet
LesFragmentsd'unvoyageimmobile,deFernandoPessoa,selonRémy HourcadequilesprésentedanslaPetiteBibliothèqueRivages,nesontqu'un simpleéchantillondefragmentsprélevésarbitrairementdanslafameusemalle laisséeparlepoète,et27453textesauraientétédénombrés.(jevous écris,notePessoa,pourvousdirequejenepeuxpasécrire.)Pourarbitraire qu'ilsoit(ouseprétende),leprélèvementn'enformepasmoinsunesorte d'utilevade-mecum,deportraitmentalfortexact,stimulantmême,puisqu'il donnel'enviedelireourelire(répertoriésennotes),lespoèmes,lettresou pagesintimesdontcesfragmentssontextraits. DirigéparJacquesAndré,uncahierJeanGrenieraparuauxéditions FolleAvoine.Etudesettémoignagesdivers(certainsreprisàJeanClair, Perros,Étiemble)etunecinquantainedepagesd'inéditsSeulelalumière, lapleinelumière,celledeMiditransfiguredespaysagesquisanselleseraient désolés.Àcettelumièrenaturellej'aimeraisenajouteruneautre,àlasuite
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant