La Nouvelle Revue Française N° 491

De
Nouvelle Couronne de Charles-Albert Cingria (1883-1954) :
Charles-Albert Cingria, Richard Cœur de Lion
Pierre-Olivier Walzer, 'Étonnez-moi...'
Jacques Chessex, À ce bruit seul
Philippe Barthelet, Petit Cingrianum harmonique
Pierre Bergounioux, La faveur des mots
Richard Blin, La musique du temps
Nicolas Bouvier, Le flâneur ensorcelé
Éric Heitz, Hippocampes et coloquintes
Gil Jouanard, Charles-Albert Cingria ou L'écrivain photographe
Jean-Louis Kuffer, Le Temps de Charles-Albert
Yves Leclair, La civilisation de Cingria
Pierre Michon, La Danseuse
Dominique Pagnier, Baroque argenté
Claude-Pierre Perez, Un frémissant galop d'onagres
Jacques Réda, Éléments pour un petit Charles-Albert portatif
Guy Goffette, Fantaisie sur un air connu pour Charles-Albert Cingria
Collectifs, Des fleurs de la première 'Couronne' (NRF n° 27, 1<sup>e</sup><sup>r</sup> mars 1955) (Extraits)
Reconnaissances :
Roger Grenier, Marc Bernard
Hédi Kaddour, Minna von Barnhelm ou Les vertus du Négligé
Max Alhau, Au commencement : la vie et la mort (Alain Borne)
Henri Raynal, Peintures et aquarelles de Xavier Valls : subtil déluge, très lent, de la beauté
Christophe Carraud, La musique et le désœuvrement (Fin)
Le fond de l'air :
Jean-Louis Jacquier-Roux, Le Plateau
Pierre Alix, Votre beau désir de roue
Georges Arès, Timides saturnales
Claude-Pierre Perez, Maudit Claudel
N. R. F., Henri Thomas
Publié le : lundi 13 avril 2015
Lecture(s) : 3
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072387197
Nombre de pages : 192
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
LANOUVELLE REVUEFRANÇAISE
CHARLES-ALBERTCINGRIA RichardCœurdeLion
Continuellement,qu'ils'agissedeFolquetdeMarseilleou d'ArnautDaniel,GirautdeBorneilh,BertranddeBorn,Jaufre deRudel,PeireVidal,JaucelmFaidit,revientlenomde Richard.Defaitleturbulentroi estleprotecteuretl'animateur insigneàsonmeilleurmomentdelalyriqueoccitane. Richardétaittrouvère,maisaussitroubadourpuisquerestent deluiquelquesversprovençauxetunsirventèsdontilexiste àlafoisuntexteenlangued'oïletuntexteenlangued'oc. Delamusiqueexistentdeuxleçonsunpeudifférentes.J'ai préférécelleduchansonnier del'ArsenaldeParis.Cettepièce aétécomposéedanslaTourténébreuse,soitdanslelieude captivitédeRichardàLinzt,pourêtrepubliéeenAngleterre etenFranceafind'apitoyerceuxquihésitaientàcontribuerà l'envoidesommesénormesquiétaientexigéespoursarançon.
Cetexteinédit(dontnousavonsrespectél'orthographeetlesgraphies)constitue undesvingtchapitresdumanuscritintitulélesGrandsLyriquesprovenfaux,etfigurant aufondsCharles-AlbertCingriadesArchivesdel'universitédeLausanne.
LaNouvelleRevueFrançaise
2
Cesaventbienmihomeetmibaron, Normant,PoitevinetGascon, Quejen'avoiesipovrecompagnon Quejelaissaisse,poravoir,enprison Jenouledispornuleretaiçon Maisencoresuijepris.
RichardCœurdeLion
3
Orsaijebiendevoircertainement, Quemoineprisentaminparent. Quandonmelaistpororporargent, Moultestdemoi;maisplusm'estdemagent Qu'aprèsmamortaurontreproviergrant, Selongementsuipris.
4
N'estpasmerveillesej'ailocuerdolent, Quantmessirestientmaterreàtorment; limembroitdenostresairement Quenosfeismesenduicommunaument, Biensaidevoirquecéanslongement Neseroiepaspris
5
Mescompaignons,quej'amoieetquej'aim, CesdeCaeuetcesdePorcherain, Dislor,chanson,quenesuntpascertain; Qu'onquesversausn'enoicuerfousvain. S'ilmequerroient,ilfontmoutquevilain, Tantcumjeseraipris.
6
CesaventbienAngevinetTorain, Cilbachelierquiorsontricheetsain, Qu'encombréssuiloind'eus,enautruimain;
LaNouvelleRevueFrançaise
Formentm'aidassent,maisiln'ivoientgrain. Debêlesarmessontoretuitcilplain, Portantjesuipris.
7
Comtessesuer,vostrepussouverain Voussautetgartcilàquijem'enclain Etporquijesuipris. JenedispasdeceledeChartrain, LamereLoéis.
Pendantquetroplongtempspeut-êtrel'effetde cette complaintesefaisaitattendre,lesamisdeRichardavaientfait placerdespierresdanslacampagnepourexhorterlepeupleà prier.Au villagedeBrathwell,ditTarbé,prèsdeMalby, presqueaumilieudelaroutequiséparelechâteaudeTickbill deceluideConisbro,estunblocdepierreoctogoneérigésur unebasecarréereposantelle-mêmesurdeuxautresbases égalementcarrées.Celledumilieuestlapluspetitedestrois. Surl'arêteobliquedublococtogoneestgravée,enlettresde prèsdehuitcentimètresdelong,l'inscriptionquevoici NOUSPRIJESUFIZMARIEPENSETDEIRINOTROI Surl'undescôtésdubloc,estladateMCXCI. En1798 ungraveurafaitsurlemêmebloccettetraduction Jesus,sonofMary,rememberousKing,ipray. LadétentiondeRichardétaitcertesunevengeance,mais, audétrimentdecequececiadetropnoble,peut-être,en l'occurrence,surtoutuneexcellenteaffairepourleducLéopold, puisqu'ilréclamaitetillesobtintnonmoinsdedeuxcent millemarcsesterling. Vengeancedequoi?D'unefantaisie(puisqueRichardest fantaisiste).AujourdelaprisedeSaint-Jean-d'Acrelabannière duducd'AutricheflottaitàcôtédecelledesAnglaisetdes Françaissurlesrempartssarrasins.Richardneputsupporter
RichardCœurdeLion
celailfitprendrecettebannièreetlafitplongerdansleseaux pleinesd'orduresducollecteurdelavillequiétaitdevant leurcamp.Léopoldjuradenejamaisoubliercelasil'occasion s'enprésentait.Elleseprésentabienvite. Richardsidolentetsitendrequandilvivaitlapoésie,se révélaitunforcenédèsquel'empêchementlestimulait.Sibien quepourceux-làlesplus nombreuxquiavaientàfaireenlui auchefplusqu'autrouvère,sonnomservaitd'épouvantail.À témoincequeditJoinville«QuandlesenfantsauxSarrasins braioient,lesfemmeslesescrioientetleurdisoientTaisez vousVezceleroiRichardetpoureulxfairetaire.Etquand leschevausauxSarrasinset auxBeduinsavoientpaourd'ung bysson,ilsdisoientaleurschevauscuydes-tuquecesoitle roiRichard?» IlexisteunebellechansondeGuirautdeBorneilhsurla tristessequeluicausel'abandondesLieuxSaints,etlaSyrie entièreauxmainsdesinfidèles,àcausedelamollessedes actionsengagéesparlesprinces,eux-mêmestoutdivisés,mais àlanouvellequeRichardarrive,toutchangesaplaintese changeenexaltation.Tremble,lance-t-ilauSoudan,quandtu nousverrasarriver,carleroiRichardestbienarmé,etc.
BalhesBaylitz Sovosdey Saudasetamiratz Cannoveyretzsinonvoslunhatz. ElcomsRichartzesbengarnitz, Quiqu'elnenvey Aytalsafarsmeplatz Qu'enbensian,estantdeDieulausatz.
Brusquementenoctobre1192ilestobligéderentrerpré-cipitammentdeTerreSainte.ToutsegâteenAngleterre.Donc ilpart,maisc'estimpossible.Touteslesvoiesluisontcoupées. ParlaFrance,iln'yfautpassonger,àcausedePhilippe Auguste quelepapeadéliédesonsermentdenepaslui nuire;parl'Italienonplus,àcausedumarquisdeMontferrat
LaNouvelleRevueFrançaise
qu'àtortouàraisonilestaccuséd'avoirfaitassassiner;par l'Autricheencoremoins,àcausedel'insultetoutefraîche fumante.faiteàLéopold. Quefaire?Partir.Oui,ilpartquandmême.Formatisitaque trucquis(ayantrassembléseséquipements,ouplutôtpuisque c'estuniquementàcauseduplaisirquemefaitcemotqueje citeçases«trucs»),ditMarinoSanutoditTorselloou l'ancien,rexRiccardusconsortem,sororem,caeterosqueimponens navibusabsederejubet.Ipseveromagistrumtempli(legrand maîtredesTempliersqui n'étaientpasencorecondamnés c'étaitlagendarmeriedeTerreSainte)alloquens,aitsemulto nondiliginecadregnumsuumpervenirepossesinemortisaut captationispericulo,nisicauteetincognituspergat. Doncilentendvoyagerincognito,commeunsimplegarde, etcelaseréalise.Cependant,ilestsuivipartout(nullacautela vitarepotuitquinsutproditoremetinmarietinterraubique habuerit). Faisantvoiledansl'Adriatique,unemonstrueusetempêtele pousseilnedevaitpasaller.Ilestobligédeseréfugierà Zara.Là,commeàdesseinpoursefaireprendre,ilmetpied àterrepouressayerdetraversercommesurdesœufsleterritoire duducLéopold.Ils'estdéguiséenmarchand,sefaisantappeler maîtreHugues,puisenvaletdecuisine,àViennemême,où, àl'hôtelungrandhôtelcommedenosjoursLéopolden personneetsesgardesviennentl'arrêtertandisqu'ilétaitdans lacuisineentraindetournerdeschaponsàlabroche.L'espion lesconduisait.GuillaumedeTyrCilquileroiotencusé entraenlacuisineetvitquetornaitleschapons.ildistas chevaliersVééslecietprenésle.Ilslepristrentetfutenla prisonledic,tantqu'ilvintarançon». Riendecelan'estexagérémenttragique.Richardfaitbonne contenance.Ilboit,chante,faitdespartiesd'osseletsavecses gardiens.Oubien,pourconserversaforme,ilboxeaveceux. Évidemmentonleschangequandlasympathiedevienttrop chaude.Onluijouealorsdesinistrestours,commeceluique rapporteHenrideKnigton,dulionlâchédanssacellule.Ce quiestuneoccasionpourluideconquérirunsobriquetfameux.
RichardCœurdeLion
Sedrex,ditKnigton,plenusaudaciaetfortitudine,gratiaque Deiilliaspirante,vidensleonemilliapertoguttureetferociter festinare,apprehenditmantellumsuumetcircumplicatumbracchio suo,immisitmanumcumbracchioinguttureleonis.Manucontrec-tanscorleonisextrahit,corcumradicibusetcalidumcrudumque comedit.ExquofactoprovenitilludnomenquovocatusestRic-carduscorleonis. Quelqu'unlecherchependantcetempspartoutdansles payschrétiens.LetrouvèreBlondeldeNesle.Unjourqu'ilest enAutriche,ilarriveàLintzbienfatiguésurlaroutepoudreuse. Ilprendlogementchezunevieilleauborddelaroute,puis voyantlechâteauetsatour,ildemandeàlavieilleàquiest cechâteausibeau. ChroniquedeRains «Liostesserespondietdistqu'ilestoitaudusd'Osterriche.» «Ôbièleostesse,distBlondiaus,a-t-ilorenulprisonnier dedens?Ciertes,dist-elle,oilun,quijaestoitbiena1111ans. Maisnousnepoonssavoirquiilestciertainement.Maison legardemoultsougneusement,etbienesperonsqu'ilestgentius etgrantsires. » EtquantBlondiausenteroleumerveillesliés «ndicespa ssif etlisemblaensoncuerqueilavoittrovéçouqu'ilquéroit. Maisainsnefistsamblantàl'ostesse.Lanuitdormietfuaise, etquantillegaitecornerlejour,siselevaetalaal'église proijerDieuqu'illiaidast.Etpuisvintaucastielets'accointa aucastelaindelaiensetdistqu'ilestoitmenestreusdeviièle etvolontiersdemourroitavecluis'illuiplaisoit.Licastelains estoitjouenesetjolisetdistqu'illeretinroitvolontiers.Adonc fulièsBlondiausetalaquerresaviièleetsesestrumens.Ensi demouralaienstoutl'iver.Ettantqu'ilaloitIjouresfieste dePasques,parlejardinquiestoitdèslatour,etregarda entour,savoirseparaventureporoitveoirleprisonier.Ensi corneilestoitencette pensée,liroiregardaetvitBlondiel,et pensacornentilseferoitaluiconoistre.Etlisouvintd'une canchonqu'ilavaoientfaitentr'eauxdeus,quenusnesavoit forsqueeuxdeus.Sicomenchahautetclerementacanterle premiervier,carilcantoittrèsbien.EtquantBlondiausl'oie,
LaNouvelleRevueF~M~~ Baroqueargens(n°aspécialtCingriya)re. DOMINIQUEPAGNIER Retourdu
71 86
488 491
XAVIERPATIER Trophéedechasse117489 CLAUDE-PIERREPÉREZ bas140486-487 Là-Claudel. Unfrémissantgalopd'onagres(n°spécialCingria).93491 tPETITDIaCTIONNAIREgDES Maudit182491 JEANPÉROL Du237486-487 série). MOTSRETROUVÉS (Cinquième250486-487 PIERREPEUCHMAURD LoindeLisbonne98486-487 ALEXANDRES.POUCHKINE Épigrammes,traduitdu~.ueparCharlesWeinstein.48 488 lieHENuRIRAYNxAL. RAYMONDPRUNIER Géniedes167486-487 Peintureset aquarelles de XavierValls158491
JACQUESRÉDA (1907-1993). AndréFrénaud GrosCaillou ÉlémentspourunpetitCharles-Albertportatif(n° spécialCingria)
JEAN-PIERRERICHARD Paysagesd'unechair(PatrickDrevet)
106 123
99
64
488 489
491
490
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

La Nouvelle Revue Française N° 347

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 473

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 258

de editions-gallimard-revues-nrf

suivant