Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 12,99 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Le mal du pays

de le-nouvel-observateur

La Nouvelle Revue Française N° 568

de editions-gallimard-revues-nrf

Vous aimerez aussi

suivant
SOMMAIRE
Qu'est-cequelaFrance( 3 ANDREÏMAKINE LAQUESTIONFRANÇAISE JEANROUAUD LAFRANCEESTUNERÊVERIE MARIOVARGASLLOSA L'IDENTITÉFRANÇAISE HANSMAGNUSENZENSBERGER RÉPONSESÀLANRF RetourdesBalkans 37 JEANROLIN ARÈNE NEDIMGÛRSEL AUBORDDUFLEUVEVARDAR
Enfance,vieillesse 59 GIORGIOMANGANELLI PINOCCHIO,UNLIVREPARALLÈLE LOUISCALAFERTE LEMONOLOGUE Découvertes 85 PHILIPPEDELERM LASIESTEASSASSINÉE PASCALCOMMÈRE UNANGEPASSE CHRISTIANGARCIN PORTRAITS Leslivresdumois 1 13 LAURANDKOVACSBORISPAHORPRINTEMPSDIFFICILE FRANÇOISEBETTENFELDSYLVIEGERMAINÉCLATSDESEL RENÉZAHNDANTOINEVOLODINELEPORTINTÉRIEUR GÉRARDFARASSEPHILIPPEBONNEFISPARFUMS
Qu'est-cequelaFrance?
Existe-t-ilencore,vudel'étranger, dessignesperceptiblesdel'identitéfrançaise? Quenest-ildusoi-disantdéclin denotrelittérature? Qu'attend-ondelaFrance,surtouslesplans?
AndreïMakine LAQUESTIONFRANÇAISE
JeanRouaud LAFRANCEESTUNERÊVERIE
MarioVargasLlosa L'IdentitéFRANÇAISE
HansMagnusEnzensberger RÉPONSESALANRF
PhotoBrassai@EstateBrassai
Andreï
Makine
LAQUESTION FRANÇAISE
NousapprochionsdeParis.Voici,pensai-je,voicicettevillequipendantdessièclesfut unmodèlepourtoutel'Europe,leberceaudugoûtetdelamodecettevilledonton prononçaitlenomavecvénération,qu'onsoitsavantouinculte,philosopheoudandy,artiste ourustre,enEuropeetenAsie,enAmériqueetenAfrique,cettevilledontj'aiapprisle nompresqueenmêmetempsquelemien. Karamzine,Lettresd'unvoyageurrusse
Parissecontracte,serapetisseavecplaisir,avecamour,seresserreavecattendrissement. Dostdievski,Remarquesécritesenhiver surdesimpressionsd'été
Dansunevieillebibliothèquemunicipale,dansuneville enneigéeperdueaufonddelaRussiecedessindécouvert aucoursdelonguesetrêveuseslecturesd'adolescent,surles pagesjauniesd'unerevued'ilyaprèsd'unsiècle.Une caricature.L'unedecellesquiaccompagnaient,dansles journauxmoscovitesetsaint-pétersbourgeois,lescomptes rendusduvoyaged'AlexandreDumas,en1858.Exubérante chevelure,tailleimposante,physiquetrès«typé»,l'écrivain estreprésentéfaceàunpersonnagefluetqui,dansuneincli-nationservile,transmetauromancierunemissivemanus-crite.Lalégendeprécise«UnelettredeSaint-Pétersbourg
LaNouvelleRevueFrançaise
enéquilibresurcenuageilfautêtreunpeuacrobateàégale distancedelamatièreetdel'esprit,aveclacraintedes'engloutir danslapremièreoudesevolatiliserdanslesecond.Leparfum, sinonl'odeur,nousporteetnoustransporteilappelledesimages d'euphorie,toujours unpeuàcôté,soitqu'onlespiritualise,soit qu'onessaiedelefigurer.Letrèsjolimotderetraitdéfinitàmer-veillelestyleduparfumdontlamatièred'êtreestladisparition lesparfumsdontcertainssontsiinsistantsnefontenréalitéque sedésister.Lelivrecôtoietoutescesrêveries,etyvagabonde,mais montreplusencoreleurnécessitésil'odeur,parexemple,estsi substantiellementliéeàlaréminiscence,c'estquecettedernière vientaussitôtl'embaumerpourlafaireapparaîtreànosyeuxle souvenirestlaformevisibledel'odeurqui,sanssoucidechro-nologie,feuilletterapidementtoutunstockd'images,hésite, ralen-tit,puiss'arrêtepourenpréleverune.Fantôme,leparfumsecoule danslecorpsquelesimagesluiprêtent. Onauracomprisquecelivreviseànousdégagerdecette emprisedesimages,ànousendécoller,enménageantentreelles etnousunminceintervallerespirer.Plutôtquepeindre,Mau-passant,sensibleàl'atmosphèrequiestl'essenced'unpaysage, humelesparfumsquiviennentàsarencontreildéchiffredes effluves.Commeilyadescouleurslocales,ilyadesodeurs localesenlesquellessecondensel'espritd'unlieu.Quantaux femmes,quis'éloignent,ellesnes'incarnentqueparleparfum qu'ellesabandonnent,ens'esquivant,traceténuemaisodorante, qui,dansleursillage,sedissipe.Maupassant,peintredesodeurs. Àl'étudedelareprésentation,PhilippeBonnefissubstituecelle del'émanationetnousproposeunepneumographie.Etsonlivre estsiincitatifqu'onestaussitôttentéd'appliquercetteautre façondelireàd'autresœuvres,commenouslesuggèretellepage àCendrars,àMichauxouencoreàGiono.Carlaréflexion débordeleseulMaupassantpourremettreenquestionleprivilège duvisueldanslalittérature.PhilippeBonnefisaccorderaitaisé-mentquecettecontestationiconoclastedumodèleoptiquequi pèsesurlatraditionoccidentalen'estpasnouvelle,encorequ'elle