Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 12,99 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Publications similaires

Madame Chiang Kai-shek

de editions-gallimard

L'héritage Dickens

de le-nouvel-observateur

Vous aimerez aussi

suivant
SOMMAIRE
Kerouac,Charyn 3 JACK KEROUAC MAFOLLENAISSANCECRÉPUSCULAIRE LANUITESTMAFEMME JEROMECHARYN LALETTREDEMOGILEV
L'Algériedesécrivains dossierréaliséparDeniseBrahimi 33 RACHIDBOUDJEDRAASSIADJEBAR MOHAMMEDDIBJEANPÉLÉGRI JAMELEDDINEBENCHEIKHJEANSÉNAC RABAHBELAMRIAMARMEZDAD OUASSINILAREDJ Paroles 109 JEAN-LUCPARANT LALUMIÈREDUFEU JACQUESBOREL UNESECONDECHUTE? ALAINSPIESS LESMIMOSAS Lectures 139 HERVÉCARN BERNARD NOËL GÉRARDFARASSE JULESSUPERVIELLE LAURANDKOVACS RAPHAËLCONFIANT FRANÇOISEBETTENFELD GERMÂNSÂNCHEZESPESO
155 Tablesemestrielledesmatières
Kerouac,Charyn
JACKKEROUAC MAFOLLENAISSANCE CRÉPUSCULAIRE LANUITESTMAFEMME PRÉSENTÉ PARACHMYHALLEY
JEROMECHARYN LALETTREDEMOGILEV
À
KEROUAC LARECHERCHE DESALANGUE PERDUE
PAR
ACHMY
HALLEY
LeplusgrandregretdeJackKerouacfutsansdoutede nepas avoirpuécriresonœuvredanslalanguedesesancêtres. Franco-américaindontlesgrands-parentsontquittéle Québecàlafindusiècledernierpourvenirtravaillerdansles filaturesdeNouvelle-Angleterre,iln'aapprisl'anglaisqu'à l'âgedesixans,quandilestalléàl'école.Ilatoujoursconservé aufonddeluilanostalgiedesesoriginescanadiennesfran-çaises,del'accentfamilierdu«patoisdepetitenfantdans lequelnousparlionslefrançais,notrelanguematernelle1». LadécouvertedumanuscritdeLanuitestmafemme,texte inconnuduchefdefiledelaBeatGénération,entièrement écritenfrançais,dontnouspublionspourlapremièrefoisun extrait,est,danscecontexte,unerévélationsurprenanteetras-suranteàlafois.Surprenanteparlabeautérugueused'une langueoralequasienfantine,héritéeduparlerpopulairedes CanadiensfrançaisexilésavecleurcultureenNouvelle-Angleterreausiècledernier.Rassurantecarelleconfirmel'iti-nérairesouterraind'unécrivainsauvagequi,toutaulongde sonexistenceetdesonœuvre,aétélarecherche desalangue perdue.Au-delàdel'imagedeclochardcéleste,inventeurde la«prosespontanée»,l'incessantequêteidentitairede Kerouac,tropsouventnégligéeparsesexégètes,pourraitêtre reconsidéréeàlalumièredecetteœuvreinconnue,composée
1.VisionsdeGérard,Gallimard,1972.
ACHMYHALLEY
dansunelangueintérieurequiledéfinitpeut-êtredavantage danssaglobalité. «J'aijamaiseuunelangueàmoi-même»,écritKerouac dansLanuitestmafemme,longuenouvelledontlemanus-critcouvrecinquante-sixfeuilletslargementraturés,nonpas seulementparcequeKerouacavaitdesdifficultésàtrouverses motsdansle«françaislowellois»desonenfance,maisparce quel'écrivaindevantsafeuilleblanchecherchaitlittéralement salangue,s'inventaitununiversàluientre«lesgrossesformes, lesgrandesexpressionsdepoète»etl'anglaisdesgarsdu « coin».
Lanuitestmafemmeavraisemblablementétéécritdébut 1951.Kerouacaalorsvingt-neufans.Iladéjàpubliéunlivre, TheTownandtheCityparuauxÉtats-Unisl'annéeprécé-denteetesquisséplusieursversionsdeSurlaRoutequ'ilavait d'abordtentéd'écrireenfrançais.Kerouacad'ailleurssoi-gneusementconservétoutesavielestracesdecettepremière versionfrancophonedulivrequiallaitlerendremondiale-mentcélèbre,pagesquisonttoujoursinédites. Dansleslettresàsesamisquidatentdecetteépoque, Kerouacparledutextequ'ilestentraind'écrire,une«novela» enfrançaisquiestsansnuldouteLanuitestmafemme.Dès septembre1950,ilécritàunejournalistefranco-américaine quiluiavaitreprochéd'avoirmasquésesoriginescanadiennes françaisesdanssonpremierlivre«Unjour,madame,j'écri-rai,enfrançais,unromancanadienfrançaisdontl'actionse dérouleraenNouvelle-Angleterre.Ilfaudraquejel'écrivedans leplussimpleetrudimentairefrançaisquisoit.Etsiunédi-teur(.)veutlepublier,ilfaudraqu'illetraduise.»Dansla mêmelettre,expliquantqu'àl'âgedevingtetunans,ilne maîtrisaitpasencorecomplètementl'anglais,ilnote«Larai-sonpourlaquellejejoueaveclesmotsanglaisaussifacilement
1.Avantlaroutedanslatraductionfrançaise.
LA
NOUVELLE
REVUE
FRANÇAISE
Ilestparfoissondouble,ilempruntequelques-unesdesesana-lysessur l'imageet lapensée,ilagitdansdeslieuxfréquentés naguèreparl'auteurcommelethéâtredeLaManufactureavec lamiseenscènedelapiècedeBoulgakov,AdametÈve,cequi autoriseàlafoisunromandansleroman,unjeuinterréféren-tieldansuneœuvredontLeRomandadametÈvedevientla pierredetoucheetlatransformationdelarelationdel'auteur ennarrateurenunevastemiseenabyme. Toutcelan'estpasgratuitcarl'espaceduromanengendrele mêmebrouillardqueceluidéposésurleschoseslaréalitéest fuyante,ellel'estd'autantplusquandellesemblegarantiepar touslescritèrespossiblesdesonexistence.Unephrasede Magrittecitéedanslelivre,«L'invisibleestduvisibleprovisoi-rementcaché»,peutnouspermettredeposerceromancomme l'effacementdeceprovisoiretoutestvisiblecarladistinction entrel'invisibleetlevisiblenesefaitplus.PourBernardNoël, l'imaginairenes'écartepasduréel,ilenestlasubstancemême ilsuffitderegarderderrière puisdansleschoses,d'ensaisirle frémissementduvoileoulesfinesaigrettes.Cettecontemplation exigepourêtreefficacedessensacérésquisachentrechercher autantquerecevoir,unecapacitéd'attentionàlaparoledel'autre poursaisirlesmultipleslinéamentsdelarévélation.Balancéepar lemouvementdesrencontres,parlesdérobadesouparles réponsesdéviées,lamarcheenavantdunarrateurleramènetou-joursenarrière,verslesreliefidel'histoirerécenteducom-munisme,verslesgrimoiresdestraditionsoccultes,cellesqui agissenttoujoursànotreinsu.Iln'yaplusdeprogrès,maisune situationgénéraliséedemenéesanssurvivance,deparodiesdes parodieslethéâtredeNancyl'onrépètelapiècede Boulgakovapparaîtendéfinitivecommeleseullieusolidepar l'affirmationd'uneimitationrevendiquée,leréeln'étantplus qu'effetdefading. Pourmettreenœuvrefictionnellementcetunivers,l'auteur composedespersonnagesqui tissentuneintrigueàl'échelleeuro-péennedansuntriangleRussie-Paris-Nancy.Cettedernièreville