Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 12,99 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Publications similaires

Vous aimerez aussi

suivant
SOMMAIRE
NinaBerberova
3 NINABERBEROVA NABOKOVETSALOLITA
Ouverturesportugaises dossierréaliséparAliceRaillard 39 JOSÉCARDOSOPIRESVERGÎLIOFERREIRA ANTONIOLOBOANTUNES AGUSTINABESSALUIS MARIAGABRIELALLANSOL MARIAVELHODACOSTAJOSÉSARAMAGO LUtSACOSTAGOMES
C'étaitluguerre 125 BORISPAHOR DESFLEURSPOURUNLÉPREUX ALBERTOLECCO VAPENSIERO
Paroles 183 FRANZBARTELT SYLVIEDOIZELET MARIE-ANDRÉELAMONTAGNE ISABELLEJARRY ALAINDULOT
~0~' Ep 4 VLADIMIRNABOKOV LOLITA
Traduitdel'anglaispar E.H.KAHANE
rom an
mf GALLIMARD
NINABERBEROVA NABOKOVETSALOLITA
NINA BERBEROVA
BerberovalectricedeNabokovlerapproche-ment,pourinattenduqu'ilsoit,s'éclaireàlalec-turedecetarticleconcis,rigoureux,insolent, rédigéen1959,autrementditàunmomentlabatailledeLolitaestloind'êtregagnée(latra-ductionfrançaisevientjustedeparaître,lesAmé-ricainsl'ontdécouvertel'annéed'avant,quantaux Russes.). «Unjour.unjour.quelqu'unviendraavecson marteau,quimettraà bastoutescesfadaisesbien-pensantes,lesgens,depuisunsiècle,s'envont piocherlaréponseauxquestionsquefaire?quiest coupable?» Ilya,ditBerberova,deuxcatégoriesd'écrivains contemporainsceuxquiont«aboli»lacathar-sis,etceux,dontNabokov,quil'ontressuscitée. «Lesunscherchentl'existence,lesautresexistentau
PhotocollectionCat's.D.R.
NABOKOV ETSALOLITA
milieuduchaos,maisilsexistent.Lesunsne veulentrien,lesautresveulenttoutetexigentl'absolu dechaqueinstant.»Intuitiond'unmondeen décomposition,ouverturedesvannesdusubcons-cient,maisaussigratuité,tendresse,iro-nie,jeuL'artsanslejeunousétouffed'ennui») pourcesraisonsetquelquesautresencore, queNinaBerberovaénumèrescrupuleusement, Nabokovdevientleprototypeduromancier moderneetcetarticlepubliéàl'époquedansla NewReviewdeNewYork,quiseterminepar une touchepersonnelle,mêlantélégammentlesubjec-tif,l'intimeetl'aspectthéorique,constitueun desplusbeauxhommagesàunlivredont DominiqueAury,danslaNRF,disaitaumême moment«Lolitan'estpasunscandale,c'estun chef-d'œuvre.»
NINA
BERBEROVA
NABOKOV ETSALOLITA
Ilestdeslivresquitoutentiersdemeurentsousleurcouver-ture,s'ytiennentetn'ensortentpoint.Ilenestd'autresqui n'ytrouventpasleurplace,commes'ilsendébordaient,ils passentdesannéesànoscôtés,noustransforment,trans-forment notreconscience.Ilestenfinuntroisièmetypede livres,ceuxquimarquentlaconscience(etlemodedevie)de touteunegénérationlittéraire,etlaissentleurempreintesur lesiècle.Leur«corps»tientsuruneétagère,maisleurâme» « emplitl'airquinousentoure.Nousrespironsceslivres,ils noushabitent.NulnelesignoreécritsauxXIX",XVIIIe, XVIIesièclesouilyamilleansdecela,ilssontavecnous. Notreépoqueaussiproduitdetelslivres,etleshommesnés avecce siècle(ouquiontvieilliaveclui)sesontépanouis grâceàeux,s'ennourrissentetlesaiment. Lalittératurequelexxesièclenousadonnéesedistingue detoutcequiaétéécritauparavantparquatreéléments qui désormaisontleurplacedansle«systèmepériodiquedesélé-mentslittéraires».Lesgrandesœuvrescontemporainesnesont pastoujoursbaséessurcesquatreélémentsréunis,ilarriveque lestyle,laméthodeoulefondementdel'ouvragenefassent appelqu'àtroisd'entreeux,tandisquelequatrièmeestseu-lementmentionné.Maisqu'iln'yaitaucundesquatre,etle livre,indépendammentdesesqualitésoudesesdéfauts,bas-culedansletemps,tombedanslepasséetnondanslefutur onpourraitdirequ'iln'estdegrandeœuvreauXXesièclehors
NINA
BERBEROVA
decesquatreéléments,conditionsinequanond'unelittéra-turenouvelle. Onrepèrecertescesquatreélémentsl'intuitiond'un mondedisloqué,l'ouverturedesvannesdusubconscient,le fluxininterrompudelaconscienceetlanouvellepoétique issuedusymbolismedansdesœuvresdessièclespassés,mais àundegréminime,carleurtraitements'yréduitàquelques notations.L'intuitiond'unmondedisloquéestparexemple présentechezDostoïevski,nonseulementdanssesromans maisaussidanscertainespagesduJournald'unécrivaindans la«ConfessiondeNicolaïStavroguine»l'écrivainarecours auprocédédel'ouverturedes«vannes» dusubconscient,fai-santautotalpreuved'unemaîtrisedansleurmaniementégale àcelledontCervantesavaitdéjàtémoigné.DansleTristram ShandydeStern,onpeutvoirdestentatives,quel'onretrou-veraplustardchezlesgrandsromanciersfrançaisetrussesdu XIXesiècle,pourrendrelefluxininterrompudelaconscience. L'exempleleplusprochedenousestceluiduprocessusmental d'AnnaKaréninependantsonderniertrajetencalèche,avec l'inoubliableépisodedu«coiffeurTioutkine».Dansuncer-tainsens,Strindberg,unefoisouvertesles«vannes» dusub-conscient,n'avisiblementplusjamaiséprouvélebesoindeles refermer.Peut-êtreest-celaraisonpourlaquelleiln'apas vieilli,àl'inversed'Ibsen,quiapassésavieassisderrièreson «rideaudefer»,sansjamaissoupçonnerqu'ilyeûtmoyende lecontourneretdevenirs'exprimerdevant.Àl'inverse,rem-plaçantlesformes périméesduclassicisme,duromantismeet duréalisme(lesymbolismeayantfinalementeupourfonction delesréduireencendres,afinquerenaisselePhénix),lanou-vellepoétiqueestunpurproduitdenotreépoque,cequiest naturelsimpleébauchedanslespremièresannéesdusiècle,
1.Titredonnéauchapitre«ChezTikhon»,dansLesDémons,etquinefutpublié qu'après laRévolution,tombésouslecoupdelacensureaumomentdelapremièrepublicationdu roman. Saufindicationcontraire,lesnotessontdutraducteur.
LANOUVELLÈREVUE
FRANÇAISE
elledevintsensibleaumilieudesannéesdix,etfutcomprise etestiméeàsajustevaleuràlafindesannées vingt.Satra-jectoirecorrespondenpartieauxmutationseffectuéesdansle mêmetempsparlapeintureetlamusique. SinousétudionsdanslesœuvresdeNabokov(surune duréedetrenteans)l'apparition,lacroissanceetledévelop-pementdesquatreélémentslittérairesquenousavonscités, noussommesd'embléefrappésparl'harmoniequiaccom-pagne.ceprocessuschezlui.L'intuitiond'unmondedisloqué transparaîttimidementdanssespremièrestentativespour rendrelefluxininterrompudelaconscience,enmêmetemps quel'onsentunemainjeune,maladroitemaisdéjàferme, ouvrirles«vannes»dusubconscientsimultanément,àla baseduprocessusdecréation,onsentdanslerythme,les sonoritésetletondel'œuvre,poindrecettenouvellepoétique, etlephénixàpeinecouvertdesonplumagebatdéjàdesailes. Les«livresdejeunesse»deNabokov,parmilesquelsLa DéfenseLoujine'etLExploitsontlesmeilleurs,ontabouti autournantde1930,datedecompositionduGuetteur3.Dans cerécit,Nabokovatteintlamaturité,etdèslorss'ouvredevant luiledestind'undesplusgrandsécrivainsdenotretemps4. LeGuetteurmarqueprécisémentlafindelajeunesseetle débutdelamaturitélesquatreélémentsyprennentune significationimmense,sansparlerdel'apparitiondeméthodes littérairespropresàNabokov,nidesprocédésqu'ilélaboredéjà etdontnoustraiteronsplusloin.Cettematuritéluiapermis deselibérerdesvieuxcanonsqu'ilrespectaitjusqu'alorsavec brioettalentcertainsacquisdesanatureoriginelle,sil'on peutdire,ontétésurmontés.Etc'estainsique,danslesannées trente,surgitdanslalittératurerusse,aveclaforcelibred'une
1.Romanparuen1934,auxéditionsFayard,sousletitreLaCoursedufou,lanouvelle traductionestparueauxéditionsGallimarden1964. 2.ÉditionsJulliard,1981. 3.Romanparuen1935,auxéditionsFayard,sousletitreLAguet;lanouvelletraduction estparueauxéditionsGallimarden1968. 4.L'ExploitetLeGuetteuronttousdeuxparuen1930(N.a.A.).