La Nouvelle Revue Française N° 524

De
Cinéma :
Volker Schlöndorff - Michel Tournier, Le roi des Aulnes au cinéma
Susan Sontag, Un siècle de cinéma
Jean Genet, dix ans après :
Jean Genet, Lettre sur les Régentes
Thierry Saunier, Genet encore et toujours
Exercices d'ironie :
Julian Barnes, L'année du labyrinthe
Charles Dantzig, Jouons aux quilles
Découvertes :
Habiba Karaoui, Un retard de trop
Bénédicte Nicolazo, Le grand nettoyage
Lectures :
Jean-Marie Gleize, L'âne musicien de Gérard Farasse (Gallimard)
Françoise Bettenfeld, Petites études sur le désir de voir, II, de Patrick Drevet (Gallimard)
Laurand Kovacs, La vie volée d'Aris Fakinos (Fayard)
Publié le : lundi 13 avril 2015
Lecture(s) : 6
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072381690
Nombre de pages : 128
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
SOMMAIRE
Cinéma 3 MICHELTOURNIERVOLKERSCHLONDORF LEROIDESAULNESÀL'ÉCRAN SUSANSONTAG UNSIÈCLEDECINÉMA
JeanGenet,dixansaprès 29 JEANGENET LETTRESUR«LESRÉGENTES » THIERRYSAUNIER GENETENCOREETTOUJOURS
Exercicesd'ironie 5 1 JULIANBARNES L'ANNÉEDULABYRINTHE CHARLESDANTZIG JOUONSAUXQUILLES
Découvertes 7 5 HABIBAKARAOUI UNREGARDDETROP BÉNÉDICTENICOLAZO LEGRANDNETTOYAGE
Lectures 1177 JEAN-MARIEGLEIZE GÉRARDFARASSE FRANÇOISEBETTENFELD PATRICKDREVET LAURANDKOVACS ARIS FAKINOS
Vignettesdustory-boardduRoidesAulnes, réaliséparKarlHeinzUbelmann
Cinéma
MICHELTOURNIER VOLKERSCHLÔNDORFF LEROIDESAULNESÀL'ÉCRAN
LeRoidesAulnesdansl'adaptationdeVolkerSchlôndo^ sortiraaudébutdecemoisdanslessallesfrançaises.
Soixante-quinzejoursdetournage essentiellementenPrusseorientale,
auxenvironsdeDantzigetdeLotz, puisàParis,danslesstudiosdeBerlin etenfinenNorvège. Lelivreetlefilm MichelTournieretVolkerSchlôndorff neseserontentretenusqu'unefois,auprintempsdernier, pourLaNouvelleRevueFrançaise. Voicilatranscriptiondeleurdialogue, aveclacomplicitédeJean-ClaudeCarrière.
UN
SUSANSONTAG SIÈCLEDECINÉMA
LE
MICHEL
ROI
DES
TOURNIER
AULNES
N.R.F.Quelleidéevousfaisiez-vousd'uneéventuelleadap-tationduRoidesAulnes?
MICHELTOURNIERJ'attacheunegrandeimportanceàla musique,c'estpourquoijevoyaisunopéramodernetout lemondechante,sansuneparole,dansundécorvisiblement enpapier,avecunrideauquiselève,unorchestredanslafosse, exactementcommeBergmanquandilatournéLaFlûte enchantéedeMozart.VolkerSchlôndorffafaitnaturellement toutautrechose,etc'estbiensondroit.Malgrétout,je pensequelamusiquejoueunrôlefondamentaldansceroman oudanscefilm,dontletitreenfrançaisévoqueuneballade deGoethequiaététransforméeen«lied»parSchubert.On restedonctrèsloinduréalisme.Ilyauncôté fouetfantas-tique,notammentaveclepersonnagedeGoeringquiest irréel.
schlôndorffJereprendsvotreidéed'opéra,j'espèrequ'on VOLKER n'enapasfaitune oeuvrediscursiveoudramatique,maislyrique. Leromanavanced'unépisodeàl'autre,iln'yapasvraiment deconstructiondramatique.Jevousmetsaudéfidetrouveruncom-positeurouunlibrettistequipourraitenfaireunopéra,parceque l'opéraabesoindetroisactes,avecdesconflitsquis'installentet serésolventau dernieracte.Unopérac'estd'abordunepiècedra-matique,presqueunmélodrameavecensuitelechantetlamusique,
LANOUVELLEREVUE
FRANÇAISE
ledandyàl'hommecultivécomplaisantetredondant.Les«Pas-sionsd'eau»ressemblentçàetàduPongedilué.UnCocteau tropvisiblepétrifielourdementlescollégiensde«Jeunessedes Pierres».Maiscesréservesontpeudepoidsparmilarigueur aériennedesstructuresetlarécurrenteharmoniedesthèmes,les motsraresetdiaprés(voussuresetflexuosités,doucineset cavets.).Émanent-ellesdusimpledépitamoureux?L'obsession duvierge,duvivaceetdubel,pourtant,n'apasd'âgenidesexe.
ARISFAKINOS LAVIEVOLÉE traduitdugrecparRoselyneMajesté-Larrouy Fayard
FrançoiseBettenfeld
Àtraverslavied'uncoupledevieuxmilitants,figureembléma-tiqueetquelquepeuhagiographique dupeuplegrec,ArisFakinos mèneuneréflexionquipeutsemblermanichéennealorsqu'en réalitésonsouciestdeconfronterdeuxattitudespubliquesetde prendreàcontre-piedlapropagandeéhontéequiatraînélesrésis-tantsdanslaboue.Réflexionconcrètementétayéesurdesfaits précisetvérifiablesjusqu'aujourleParlement(dansunsouci d'apaisementetderéconciliation!)décideladestructiondetous lesfichiersdepolice.Réflexionquiprendencompte,parrefus del'oubliquilamutilerait,laGrèceàtoussesâgesmaissurtout hieretaujourd'hui,dansunemoindremesurejadisetdemain. Elleépouselaformed'unhymneàlafidélitéetàl'amour. Fidélitéd'uncoupleàlui-même,exposécommeundévelop-pementetunefinensoiamoursévèreetsolided'oùontété bannisleflirtetl'idylle.Lavieconjuguéed'AnestisetdeDyo-nissias'estnourriedel'unetdel'autreetenmêmetempsatissé laviedechacuninscritedansl'histoirequil'aconfisquée,elle
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.