La Nouvelle Revue Française N° 525

De
L'école contre la lecture :
Danièle Sallenave, Une langue en voie de disparition?
Patrick Grainville, La littérature est profonde
Richard Millet, L'inenseignable
Françoise Bettenfeld, La soif et la faim
Gérard Spiteri, La pensée eunuque
Jacques Pécheur, Les territoires de la lecture
Poésie :
Odysseus Elytis, Le monogramme
Octavio Paz, Les doigts dans la flamme
José Carlos Becerra, Récit des événements
Document :
Danilo Kis, Excursion à Paris
Découvertes :
Gérard Martial Princeau, Les solitaires
Philippe Delerm, Plaisirs minuscules
Publié le : lundi 13 avril 2015
Lecture(s) : 3
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072386053
Nombre de pages : 128
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
SOMMAIRE
L'écolecontrelalecture 3 DANIÈLESALLENAVE UNELANGUEENVOIEDEDISPARITION? PATRICKGRAINVILLE LALITTÉRATUREESTPROFONDE RICHARDMILLET L'INENSEIGNABLE FRANÇOISEBETTENFELD LASOIFETLAFAIM GÉRARDSPITERI LAPENSÉEEUNUQUE JACQUESPÉCHEUR LESTERRITOIRESDELALECTURE
Poésie 6 1 ODYSSEUSELYTIS LEMONOGRAMME OCTAVIOPAZ LESDOIGTSDANSLAFLAMME JOSÉCARLOSBECERRA RÉCITDESÉVÉNEMENTS
Document 87 DANILOKIS EXCURSIONÀPARIS
Découvertes 117 GÉRARDMARTIALPRINCEAU LESSOLITAIRES PHILIPPEDELERM PLAISIRSMINUSCULES
«Jemesuisfaitunserment entretouteslesnécessitésdu tempsprésent,entretousles problèmes,j'enchoisiraiun auqueljeconsacreraitoutce quej'aid'intelligence,toutce quej'aid'âme,decœur,de puissancephysiqueetmorale, c'estleproblèmedel'éducation dupeuple.Avecl'inégalité d'éducation,jevousdéfie d'avoirjamaisl'égalitédes droits,nonl'égalitéthéorique, maisl'égalitéréelle.»
JULESFERRY,avril1870
L'écolecontrelalecture
DANIÈLESALLENAVE UNELANGUE ENVOIEDEDISPARITION?
PATRICKGRAINVILLE LALITTÉRATURE ESTPROFONDE
RICHARDMILLET L'INENSEIGNABLE
FRANÇOISEBETTENFELD LASOIFETLAFAIM
GÉRARDSPITERI LAPENSÉEEUNUQUE
JACQUESPÉCHEUR LESTERRITOIRESDELALECTURE
L'ÉCOLE
CONTRE
Unecolèrevenuedeloingrondechezlespro-fesseurs.Uncrimeparfaitoupresques'or-ganise,perpétréaveclesgantsblancsetlesins-trumentslissesdelaScience,aunomdesplus louablesintentions.Lavictimedésignéele génielittéraire.L'imaginationetsesprestiges douteux.L'expériencehumaineetsapart d'ombre. Pour comprendreunpeucequisetrame,il suffitd'écouterlesconsternantsleitmotivede cettenouvellelanguedebois.«Indicesd'énon-ciation»,«connecteurslogiques»,«focalisa-
Attitudevicieusedel'élève
LANOUVELLEREVUEFRANÇAISE
Ilestimmense,letrottoirroulantdelastationMontpar-nasse.Ons'yengageaveclamêmeappréhensionquesurles escalatorsdesmagasins.Maisici,pasdemarchesdépliées commedesmâchoiresd'alligator.Toutsefaitdansl'horizon-talité.Ducoup,onéprouvelemêmetypedevertigequelors-qu'ondescendunescalierdanslenoir,et quel'oncroitàune dernièremarchealorsqu'iln'yenaplus.Unefoisembarqué surcetteeauvive,toutbascule.Est-celedéroulementdutrot-toirquicontraintàunecertaineraideur,oubiencompense-t-onpar uneréactiond'amour-proprecesoudainlaisser-aller, celaisser-faire?Onvoitbiendevantsoiquelquesincondition-nelsdelaprécipitationquimultiplientlavitessedutrottoir pardelonguesenjambées.Maisc'estbienmeilleurdedemeu-rerguetteur,lamainposéesurlarampenoire. Ensensinverseglissentversvousdessilhouetteshiératiques, etc'estdepartetd'autrelemêmeregardfaussementabsent. Étrangefaçondesecroiser,prochesetinaccessibles,danscette fuiteaccéléréequijouelanonchalance.Destinshappésune seconde,visagespresqueabstraits,planantsurfondd'espace gris.Plusloin,lecouloirréservéauxmarcheursimpénitents, dédaigneuxdesfacilitésdutrottoirmécanique.Ilsvonttrès vite,soucieuxdedémontrerl'inanitédesconcessionsàla paresse.Onlesignoreleurdésirdedonnermauvaise conscienceaquelquechosed'unpeufrusteetridicule.Ilfaut s'enteniraucharmeaccaparantdutrottoirroulant.C'estune fièvresage,aulongdurailmélancolique.Dansl'immobilité fuyante,onestunpersonnagedeMagritte,uneenveloppede banalitéurbainecroisantdesdoublesévanescentssurunruban d'infiniplat.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant