Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

La Nouvelle Revue Française N° 526

De
128 pages
Le retour de Malraux :
André Malraux, Les Grands Révolutionnaires
Sur Malraux :
Jorge Semprún, Je me souviens. Je ne me souviens que trop...
Jean Lacouture, Le champion de l'antifascisme
Alexandre Bosc, 'N'était-ce donc que cela?'
Christiane Moatti, Malraux, écrivain à sa table
Pierre Brunel, La voix des profondeurs
Philippe Delpuech, André Malraux et la reine de Saba : la rencontre de la légende et de l'histoire
Découvertes :
Marie Bronsard, La légende
Clotilde Escalle, Un cadeau de la mer
Lectures :
Charles Dantzig, De l'esprit des étiquettes par Madame de Genlis (Mercure de France)
Jean-Marie Gleize, À quoi bon encore des poètes? de Christian Prigent (POL) - Une erreur de la nature de Christian Prigent (POL)
Françoise Bettenfeld, La verrière de Régine Detambel (Gallimard)
Nicolas Mouton, Les Gazettes d'Adrienne Monnier (Gallimard)
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

La Nouvelle Revue Française N° 616

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 416

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 213

de editions-gallimard-revues-nrf

SOMMAIRE LeretourdeMalraux 3 ANDRÉMALRAUX LESGRANDSRÉVOLUTIONNAIRES SurMalraux 23 JORGESEMPRUN JEMESOUVIENS.JENEMESOUVIENSQUETROP. JEANLACOUTURE LECHAMPIONDEL'ANTIFASCISME ALEXANDREBOSC «N'ÉTAIT-CEDONCQUECELA? » CHRISTIANEMOATTI MALRAUX,ÉCRIVAINÀSATABLE PIERREBRUNEL LAVOIXDESPROFONDEURS PHILIPPEDELPUECH MALRAUXETLAREINEDESABA
Découvertes 95 MARIEBRONSARD LALÉGENDE CLOTILDEESCALLE UNCADEAUDELAMER
Lectures 109 CHARLESDANTZIG MADAMEDEGENLIS DEL'ESPRITDESÉTIQUETTES JEAN-MARIEGLEIZE CHRISTIANPRIGENT QUOIBONENCOREDESPOÈTES UNEERREURDELANATURE FRANÇOISEBETTENFELD RÉGINEDETAMBEL LAVERRIÈRE NICOLASMOUTON ADRIENNEMONNIER LESGAZETTES
?
LeretourdeMalraux
ANDRÉ
MALRAUX
LESGRANDS RÉVOLUTIONNAIRES
Reproduitavecl'aimableautorisationdeFlorenceMalraux, cetexteinédit,datantde1974,estceluidelapréface àuneEncyclopédiedesgrandsrévolutionnaires quidevaitparaître, endouzevolumes,auxéditionsTchou. Ilfaitpartiede1ensembledes«Écritspolitiques» quifigurerontauquatrièmetomedesŒuvrescomplètes dansla«BibliothèquedelaPléiade».
PhotoRogerParry©Gallimard
ANDRÉ
MALRAUX
LESGRANDS RÉVOLUTIONNAIRES
Depuisdeuxsiècles,lerévolutionnairevoit,danslarévo-lution,unerévoltemûriemaisdepuisdixans,l'Occi-dentsedemandecequi,danslarévolte,nepeutêtre assouviparlavictoiredelaRévolution.Etréciproque-ment,peut-être.Céstpourquoicetouvrageparaîtence temps.Ilécoute,àtraverscentdestinéessignificativesou illustres,larumeurdel'humanitéquelarévolteinterroge surlarévolution. Direquenousappelonsrévolutionunchangementde régimeconquisparl'insurrection,exclutleconflitdes sexes,desclassesd'âge,etd'autres.Nousn'ignoronspour-tantpastoutàfaitcedontnousparlons.Pendantla guerreciviled'Espagne,j'aientenduuncombattantmar-monner«Ladignité.pasfacileàexpliquer.maisla honte,toutlemondesaitcequec'est»Bienquel'idée dejusticesoitcomplexe,l'oppressionestunfaittrèsclair. DeSpartacusàSaint-Just,deSaint-JustàMarx,de MarxàFloraTristan,delarévolteàlaRévolution,voici l'Encyclopédiedelaluttecontrel'oppression.
D'oùsonétendue.Lemarxismedomineàtelpointla penséerévolutionnairecontemporaine,quelelecteur
LANOUVELLEREVUE
FRANÇAISE
«Guerredugoût»)suffiraitàelleseuleàmettreenlumière lamodernitédecesGazettes,etenjustifiedeloinlaréim-pression. Celle-cisoulèvenéanmoinslaquestiondesarelecture.C'estune banalitéquededirequ'àplusdequaranteansdedistance,onnelit plusunlivredumêmeœilnotreconnaissancedespersonnageset deleurdestinées'estmodifiéeetpuislaformeenvolumechange lanaturedestextes.Leslivresdecettetrempe,ilsetrouvetoujours quelqu'unpourvousinciteràleslireparfragments,dansleplus granddésordre,augrédelafantaisie.Jeconseilleraispourmapart desuivresonchemindepuisledébut,cequin'empêchepasdele goûterparpetiteslampées.Caronappréhenderaainsiunedimen-siondontonapeut-êtrepasidées'agissantdetextesquirelèventde lachronique(ausensstendhalien).L'absenced'apparatcritique, qu'onappelledesyeuxautoutdébutdelalectureparcequ'on aimeraitensavoirplussur certainspersonnages,certainsfaitspour moitiéracontéscréeunmanque.Mais aufild'Arianedesphrases, notrecuriositéseracomblée.Lemanquedevientalorsfacteur d'intrigue.Quantàl'organisationchronologiquedesGazettes,elle faitintervenirdemanièretragiqueunprotagonistebienplusdiscret dansl'éparpillementdestextesletemps historique.Cequ'onavait prisnaïvementpourunsimpletémoignageduParislittérairede l'entre-deux-guerres,changed'étoffe.L'Histoirefinitparsaisirle récitàlagorge,etlesépisodesprivésprennentvaleurcollective,ce quiestlepropreilmesemble,d'ungenreayantconnuunecertaine voguedansnotresiècle.Ah,n'allezpasdevinercequejen'aipas vouluécrireN'empêchequepersonnages,intrigue,narrativité.il nefaudraitpasuserlongtempsdepersuasionpourmefaireadmettre queLesGazettesc'estduroman.Leroman,cettemachineàs'ex-pliquerl'homme,desinventionsdenotretempspeut-êtrecellesesontproduiteslesplusvertigineusesévolutions,etàquidegrand cœurjelaisselesderniersmots«Avantqueleslivresdisparaissent, l'hommeauradisparu. »
NicolasMouton
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin