La Nouvelle Revue Française N° 526

De
Le retour de Malraux :
André Malraux, Les Grands Révolutionnaires
Sur Malraux :
Jorge Semprún, Je me souviens. Je ne me souviens que trop...
Jean Lacouture, Le champion de l'antifascisme
Alexandre Bosc, 'N'était-ce donc que cela?'
Christiane Moatti, Malraux, écrivain à sa table
Pierre Brunel, La voix des profondeurs
Philippe Delpuech, André Malraux et la reine de Saba : la rencontre de la légende et de l'histoire
Découvertes :
Marie Bronsard, La légende
Clotilde Escalle, Un cadeau de la mer
Lectures :
Charles Dantzig, De l'esprit des étiquettes par Madame de Genlis (Mercure de France)
Jean-Marie Gleize, À quoi bon encore des poètes? de Christian Prigent (POL) - Une erreur de la nature de Christian Prigent (POL)
Françoise Bettenfeld, La verrière de Régine Detambel (Gallimard)
Nicolas Mouton, Les Gazettes d'Adrienne Monnier (Gallimard)
Publié le : lundi 13 avril 2015
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072381171
Nombre de pages : 128
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
SOMMAIRE LeretourdeMalraux 3 ANDRÉMALRAUX LESGRANDSRÉVOLUTIONNAIRES SurMalraux 23 JORGESEMPRUN JEMESOUVIENS.JENEMESOUVIENSQUETROP. JEANLACOUTURE LECHAMPIONDEL'ANTIFASCISME ALEXANDREBOSC «N'ÉTAIT-CEDONCQUECELA? » CHRISTIANEMOATTI MALRAUX,ÉCRIVAINÀSATABLE PIERREBRUNEL LAVOIXDESPROFONDEURS PHILIPPEDELPUECH MALRAUXETLAREINEDESABA
Découvertes 95 MARIEBRONSARD LALÉGENDE CLOTILDEESCALLE UNCADEAUDELAMER
Lectures 109 CHARLESDANTZIG MADAMEDEGENLIS DEL'ESPRITDESÉTIQUETTES JEAN-MARIEGLEIZE CHRISTIANPRIGENT QUOIBONENCOREDESPOÈTES UNEERREURDELANATURE FRANÇOISEBETTENFELD RÉGINEDETAMBEL LAVERRIÈRE NICOLASMOUTON ADRIENNEMONNIER LESGAZETTES
?
LeretourdeMalraux
ANDRÉ
MALRAUX
LESGRANDS RÉVOLUTIONNAIRES
Reproduitavecl'aimableautorisationdeFlorenceMalraux, cetexteinédit,datantde1974,estceluidelapréface àuneEncyclopédiedesgrandsrévolutionnaires quidevaitparaître, endouzevolumes,auxéditionsTchou. Ilfaitpartiede1ensembledes«Écritspolitiques» quifigurerontauquatrièmetomedesŒuvrescomplètes dansla«BibliothèquedelaPléiade».
PhotoRogerParry©Gallimard
ANDRÉ
MALRAUX
LESGRANDS RÉVOLUTIONNAIRES
Depuisdeuxsiècles,lerévolutionnairevoit,danslarévo-lution,unerévoltemûriemaisdepuisdixans,l'Occi-dentsedemandecequi,danslarévolte,nepeutêtre assouviparlavictoiredelaRévolution.Etréciproque-ment,peut-être.Céstpourquoicetouvrageparaîtence temps.Ilécoute,àtraverscentdestinéessignificativesou illustres,larumeurdel'humanitéquelarévolteinterroge surlarévolution. Direquenousappelonsrévolutionunchangementde régimeconquisparl'insurrection,exclutleconflitdes sexes,desclassesd'âge,etd'autres.Nousn'ignoronspour-tantpastoutàfaitcedontnousparlons.Pendantla guerreciviled'Espagne,j'aientenduuncombattantmar-monner«Ladignité.pasfacileàexpliquer.maisla honte,toutlemondesaitcequec'est»Bienquel'idée dejusticesoitcomplexe,l'oppressionestunfaittrèsclair. DeSpartacusàSaint-Just,deSaint-JustàMarx,de MarxàFloraTristan,delarévolteàlaRévolution,voici l'Encyclopédiedelaluttecontrel'oppression.
D'oùsonétendue.Lemarxismedomineàtelpointla penséerévolutionnairecontemporaine,quelelecteur
LANOUVELLEREVUE
FRANÇAISE
«Guerredugoût»)suffiraitàelleseuleàmettreenlumière lamodernitédecesGazettes,etenjustifiedeloinlaréim-pression. Celle-cisoulèvenéanmoinslaquestiondesarelecture.C'estune banalitéquededirequ'àplusdequaranteansdedistance,onnelit plusunlivredumêmeœilnotreconnaissancedespersonnageset deleurdestinées'estmodifiéeetpuislaformeenvolumechange lanaturedestextes.Leslivresdecettetrempe,ilsetrouvetoujours quelqu'unpourvousinciteràleslireparfragments,dansleplus granddésordre,augrédelafantaisie.Jeconseilleraispourmapart desuivresonchemindepuisledébut,cequin'empêchepasdele goûterparpetiteslampées.Caronappréhenderaainsiunedimen-siondontonapeut-êtrepasidées'agissantdetextesquirelèventde lachronique(ausensstendhalien).L'absenced'apparatcritique, qu'onappelledesyeuxautoutdébutdelalectureparcequ'on aimeraitensavoirplussur certainspersonnages,certainsfaitspour moitiéracontéscréeunmanque.Mais aufild'Arianedesphrases, notrecuriositéseracomblée.Lemanquedevientalorsfacteur d'intrigue.Quantàl'organisationchronologiquedesGazettes,elle faitintervenirdemanièretragiqueunprotagonistebienplusdiscret dansl'éparpillementdestextesletemps historique.Cequ'onavait prisnaïvementpourunsimpletémoignageduParislittérairede l'entre-deux-guerres,changed'étoffe.L'Histoirefinitparsaisirle récitàlagorge,etlesépisodesprivésprennentvaleurcollective,ce quiestlepropreilmesemble,d'ungenreayantconnuunecertaine voguedansnotresiècle.Ah,n'allezpasdevinercequejen'aipas vouluécrireN'empêchequepersonnages,intrigue,narrativité.il nefaudraitpasuserlongtempsdepersuasionpourmefaireadmettre queLesGazettesc'estduroman.Leroman,cettemachineàs'ex-pliquerl'homme,desinventionsdenotretempspeut-êtrecellesesontproduiteslesplusvertigineusesévolutions,etàquidegrand cœurjelaisselesderniersmots«Avantqueleslivresdisparaissent, l'hommeauradisparu. »
NicolasMouton
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

La Nouvelle Revue Française N° 616

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 213

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 416

de editions-gallimard-revues-nrf

suivant