La Nouvelle Revue Française N° 532

De
Paroles de cinéastes :
Arnaud Desplechin - Marie-Anne Guerin, Le réalisateur et son double (entretien)
Cédric Klapisch - Madeleine Kammoun-Carlet, Chacun cherche l'autre (entretien)
Olivier Assayas - Anne Wiazemsky, Conversation
L'âge du sida :
Jean-Claude Bernardet, La maladie, une expérience
Découvertes :
Alain Sevestre, Le bureau des comparaisons
Johan-Frédérik Hel-Guedj, Carnet de vol
Anne Godard, Faux dialogue (avec opinel)
René Aïd, Ma cour intérieure
Chroniques :
Mario Vargas Llosa, Le speaker et le divin marquis (Gilbert Lely)
Beatriz Sarlo, Un paysage pour Borges
Publié le : lundi 13 avril 2015
Lecture(s) : 2
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072385773
Nombre de pages : 128
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
SOMMAIRE
Parolesdecinéastes
3 ARNAUDDESPLECHIN LERÉALISATEURETSONDOUBLE AVECMARIE-ANNEGUERIN CÉDRICKLAPISCH CHACUNCHERCHEL'AUTRE AVECMADELEINEKAMMOUN-CARLET OLIVIERASSAYAS CONVERSATIONAVECANNEWIAZEMSKY
L'âgedusida 53 JEAN-CLAUDEBERNARDET LAMALADIE,UNEEXPÉRIENCE
Découvertess
7 1 ALAINSEVESTRE LEBUREAUDESCOMPARAISONS JOHAN-FRÉDÉRIKHEL-GUEDJ CARNETDEVOL ANNEGODARD FAUXDIALOGUE(AVECOPINEL) RENÉAÏD MACOURINTÉRIEURE
Chroniques 1 1 1 MARIOVARGASLLOSA LESPEAKERETLEDIVINMARQUIS BEATRIZSARLO UNPAYSAGEPOURBORGES
ArnaudDesplechin.PhotoD.R.
Parolesdecinéastes
ARNAUDDESPLECHIN LERÉALISATEURETSONDOUBLE entretienavecMarie-AnneGuerin
CÉDRICKLAPISCH CHACUNCHERCHEL'AUTRE entretienavecMadeleineKammoun-Carlet
OLIVIERASSAYAS CONVERSATIONAVECANNEWIAZEMSKY
ARNAUDDESPLECHIN LERÉALISATEUR ETSONDOUBLE
MARIE-ANNEGUERINJevousaientendudireavecunecertaine véhémencequ'unréalisateuretunspectateurdecinéma,quiplus estuncritique,faisaientlemêmetravail,commesil'unétaitle doubledel'autre,inséparable.Ilyatoutefoisunmomentle spectateurDesplechinestdevenuréalisateur.Commentcette mutationdanslacontinuités'est-elleopérée?
ARNAUDDESPLECHINAvecletemps.Ilm'afalluénormé-mentdetempspourécriremonpremierfilm.Aujourd'hui, celam'apparaîtencoreplusnécessaire,d'autantqu'ilme semblequecelaprendbeaucoupplusdetempsqu'hierd'ap-prendreàsimplementvoirunfilm. Ilfallait,m'a-t-ilsemblé,consacrercetempsàfaire,tout seul,untravailcritique,àdésapprendreunetonned'idées reçuessurlecinéma.Jepenseque,désormais,onnepeutplus vraimentapprendreenallantàlacinémathèque,nienlisant lesCahiersduCinéma,nimêmeTrafic.Lecinémaestdans unegrandeconfusion.Parconséquent,ilfautperdreunpeu detempsàréfléchirtoutenécrivantàcequis'estpassé danscedomaine,cesdernièresannées. Surunplanpratique,réaliserunfilmnedemandeaucun savoir-faireprécis,etc'esttantmieux.Mêmesi,entantque technicien,jesaisfairedeuxoutroischoses,nous,lesmetteurs enscène,sommestousdesescrocs,desimposteurs.Truffaut ledisaittrèsbien.Cettelongueréflexionquiprécèdelepre-
LANOUVELLEREVUEFRANÇAISE
littératurede«plaisiretconsolation»,fictionpsychologique etsociale,essaisvisantexplicitementàlapropagandeetàla pédagogie.Desmaisonsd'éditionàsuccès,commeClaridad, tirententredixetvingt-cinqmilleexemplairesdeleurstitres lesplusmarquants,diffusantunpeudetoutromanstraduits, essaisphilosophiques,psychiatriquesetpolitiques,divulgation scientifique,poésie.Ceslivresbonmarchécherchaientleslec-teurspauvresquiétaient,surtout,lesnouveauxlecteurs.Ils assuraientunelittératuremoralementresponsable,pédagogi-quementutile,économiquementaccessibleetintellectuelle-mentfacile. Unegaucheréformisteetéclectiquefondelesinstitutions dediffusionculturelle(bibliothèquespopulaires,centresde conférences, maisonsd'édition,revues)pourcessecteursqui restentenmargedela«haute»culture.Laproblématiquede l'internationalismeetdelaréformesocialeestposée,pensée commeunprocessusd'éducationdesmasseslaborieusesenvue deleurintégrationàuneculturedémocratiqueetlaïquequi, surleplanlittéraire,secombineàunsystèmedetraductions (duréalismerusse,duréalisme français)etàunepoétique humanitariste. Deuxgrandsjournaux,Critica(fondéen1913)etElMundo (de1928)créentl'écriturejournalistiquecorrespondantà l'expansiondupublicnouvellesbrèves,grossesmanchettes, rubriquesspécialespourlessports,ledomainepolicier,le cinéma,laviequotidienne,lesfemmesetlesenfants.Enmême temps,cesdeuxjournauxnouveauxemployaientlesécrivains etintellectuelsdel'avant-garde(mêmeceuxd'originepatri-cienne,commeBorges)etdelalittératuresociale.Lenouveau journalismeetlanouvellelittératureserecoupèrentdefaçon fortimprévuelesénigmatiquesexpériencesnarrativesd'His-toireuniverselledel'infamiefurentpubliéesd'aborddansun supplémentdeCritica,lejournallepluspopulairedeBuenos Aires.Cetterencontre,quin'estpasfortuite,marquelecarac-tèreexpansifd'uneépoque.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

La Nouvelle Revue Française N° 437

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 449

de editions-gallimard-revues-nrf

suivant