Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Tout sur Wagner

de le-nouvel-observateur

Sur l'origine botanique du « dudaïm » - article ; n°170 ; vol.49, pg 153-155

de Articles-de-la-societe-d-histoire-de-la-pharmacie

Vous aimerez aussi

suivant
SOMMAIRE
Italie,unpanorama 3 FERDINANDOCAMON RENCONTREAVECUNPERSONNAGE DANIELEDELGIUDICE FUGUE ERRIDELUCA PREMIÈREPERSONNE ELISABETTARASY PAUSILIPPE FRANCESCOBIAMONTI MAISONSÀL'OCCIDENT FRANCESCASANVITALE LEPENSIONNAIRE
Découvertes 77 SILVIABALLESTRA VOUSÊTESLÀ,MESCHÉRIS? ANTONIOPENNACCHI CORDE FRANCESCOPICCOLO DEUXIÈMEAPRÈSVERSAILLES
Chroniques 11 9 CARLOEMILIOGADDA PARAGRAPHEDELAVIRGINITÉ GIORGIOMANGANELLI SURSTEVENSON
Italie
FERDINANDOCAMON RENCONTREAVECUNPERSONNAGE
DANIELEDELGIUDICE FUGUE
ERRIDELUCA PREMIÈREPERSONNE
ELISABETTARASY PAUSILIPPE
FRANCESCOBIAMONTI MAISONSÀL'OCCIDENT
FRANCESCASANVITALE LEPENSIONNAIRE
FrancescoCangiullo,Université (Planchedemotsenliberté),détail.Droitsréservés.
FERDINANDOCAMON RENCONTRE AVEC UNPERSONNAGE
Ledialoguequ'onvalire,etquiaréellementeulieu,repro-duitunesituation«pirandellienne»leprocèsd'unauteur parundesespersonnages.Lepointdedépartenestun romandeFerdinandoCamon,Occident(Gallimard,1979), surleterrorismeetsesmassacres,dontlaRAIdevaittirer unfilm.S'estimantmisencausesouslevoiledelafiction, unterroristed'extrêmedroite,FrancoFreda,écritàl'auteur etdemandeàlerencontrer.Mais,simultanément,Fredaest reconnucoupabledumassacredeMilan(unetrentainede morts).Condamnéàlaprisonàperpétuité,ilseraacquitté enappel.Larencontreentrelesdeuxhommessedéroule finalementàBrindisi,àmillekilomètresdePadouehabite Camon.Uneclausedelasentenceinterditau«personnage» dequittersavilleetsonappartement. L'écrivaincroitquelemomentextrêmedelaconversation résidedanslaphrasefinale,leterroristedonnesadéfi-nitiondel'innocence«Estinnocentnonpasceluiquiest incapabledepécher,maisceluiquipèchesansremords.»La phrasepourraitsignifier«C'estmoiquiairéalisélemas-sacre,maisj'aiuncodemoralquim'absout.J'ailedroitde tuer.»Ainsi,lalittératureamenésonprocès,etàladiffé-rencedestribunaux,elleestparvenueàunevérité.
LANOUVELLEREVUE
FRANÇAISE
bienquesuperficielle,sûreetnetteetsolide.C'estunmer-veilleuxpointderepèrepourl'expression.Maislaprodigieuse baleinequi,aucoursdesannéessanglantes,écrivaitdans l'lllustrazioneItalianalesréclamesducasinodeSanRemo, hérautetporte-drapeauduneutralismelepluscoquillieret spaghetteux,leplusmacaronantettomateux,estuneréférence moinsnoble,etmalgrétoutvivace. LaréclamedeSanRemo,impriméealorsquelesecond corpsdegrenadierspérissaitanéantiàDoberdô,estlechef-d'œuvredel'insulteetdel'injure.Maisc'estunchef-d'œuvre. Ilsuffitd'imprimerfaceàface,unedemi-colonnechacun, lebulletindeCadornadu15.1917etlaréclamesortiede laplumedelagrossetruiebalourdepouravoirunepagedigne deShakespeare. C'étaientlesenfantsdelamêmeterreetdumêmepeuple ceuxquiseplaignaientdusorbetchancelant,ceuxquel'obs-curitéavalait,aupremiersignedelacolline Ohiln'estpasbesoind'êtrecosmiquecommeRomain Rollandpourêtredespoètesmieuxvautêtrepartisanset avoirdesidéesétroitescommeDanteoucommeunsecré-tairedu«fascio»deprovinceMieuxvautlahaineâcredes liberticides,pourl'art,quelacamomille génériquedu«par-dessuslamêlée».Lesinfusionsdelabontégénérale,dela suffisancequivoittout,du«moi,jevaisplusloin»(maisen es-tuvraimentsûr?ouceplusloinn'est-ilpasuneffetdetes yeuxquilouchent?)nesontpasdespointsderepèreadéquats. Lespersonnalitésd'anthologiefalotesdissolventl'ordre moralellessèmentlaconfusiondanslevestiaireetren-versentenartl'eaudecuissondes lasagnesdeleurnon-être. Lemousquetondescarabiniers,chargéàlamitraille,est absolumentpréférableenartàn'importequelrenouveau pseudo-philosophiquedefaussestraites.
1. «Fascio»«faisceau»,groupeorganisationnelfasciste(N.d.T.). 2.Enfrançaisdansletexte(N.d.T.).
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin