La Nouvelle Revue Française N° 544

De
Paroles de cinéastes :
Bertrand Tavernier - Madeleine Kammoun-Carlet, La mémoire et le doute (entretien)
Benoît Jacquot - Marie Anne Guerin, L'invention d'une jeune fille (entretien)
Manuel Poirier - Madeleine Kammoun-Carlet, L'adaptation au monde (entretien)
Paco Ignacio Taibo II, Les merveilleuses odeurs de la vie
Benoît Duteurtre, Scènes de basse-cour
Louis de Bernières, Étiquettes
Martin Melkonian, Le même nom
Lisa Bresner, La voie des graines. L'érotisme chinois et le végétal
Su Tong, Riz
Chroniques :
Alessandro Baricco, Palomar et Palomar
Dubravka Ugresic, Souvenirs du paradis croate
Marie Anne Guerin, Seul le cinéma
Publié le : lundi 13 avril 2015
Lecture(s) : 2
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072385919
Nombre de pages : 128
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
SOMMAIRE
Parolesdecinéastes 3 BERTRANDTAVERNIER LAMÉMOIREETLEDOUTE BENOÎTJACQUOT L'INVENTIOND'UNEJEUNEFILLE MANUELPOIRIER L'ADAPTATIONAUMONDE
39 PACOIGNACIOTAIBOII LESMERVEILLEUSESODEURSDELAVIE BENOÎTDUTEURTRE SCÈNESDEBASSE-COUR LOUISDEBERNIÈRES ÉTIQUETTES MARTINMELKONIAN LEMÊMENOM LISABRESNER LAVOIEDESGRAINES SUTONG RIZ
87 ALESSANDROBARICCO PALOMARETPALOMAR DUBRAVKAUGRESIC SOUVENIRSDUPARADISCROATE
MARIEANNEGUERIN SEULLECINÉMA
Parolesdecinéastes
4 BERTRANDTAVERNIER LAMÉMOIREETLEDOUTE entretienréaliséparMadeleineKammoun-Carlet
2 1 BENOÎTJACQUOT L'INVENTIOND'UNEJEUNEFILLE entretienréaliséparMarieAnneGuerin
33 MANUELPOIRIER L'ADAPTATIONAUMONDE entretienréaliséparMadeleineKammoun-Carlet
0 PhotoSergeDellaMonica.
BERTRANDTAVERNIER LAMÉMOIRE ETLEDOUTE
MADELEINEKAMMOUN-CARLETVousavezdit«Unfilm, c'estunpeucommeunappelausecours,sijenepouvaisplus tourner,j'enmourrais.»Vosmotivationssont-ellestoujoursaussi impérieuses?
BERTRANDTAVERNIERJepensequej'aipudirecettephrase unpeutragiquedanslecontexteassezparticulierdelasortie d'unfilm,danscemomentde pression,trèsdouloureuxettrès difficileàvivre,àl'angoissedurésultat.Curieusementcette inquiétudeagrandi,aucoursdesannées,parcequeaujour-d'huil'exploitationd'unfilmestextraordinairementexpédi-tive.Avant,ilyavaitcinquantemanièresdeluttercontreun insuccèsaudépart,letemps,lessecondesvoirelestroisièmes exploitations,lespossibilités dereprises,lescinémasdequar-tierUndimancheàlacampagne,quiaseulementdémarréà latroisième semaine,aujourd'huiauraitdisparudel'affichedes troisquartsdescinémas.C'estdoncvraiqu'onressentune tensiontrèsforteetqu'onessaieparfoisdetoucheroud'émou-voirdesjournalistes,àl'affûtdedéclarationssensationnelles maisjepenseaussiquecertainsdemesfilmstémoignentd'un engagement(jenedonnepasàcemotuniquementune connotationpolitique)émotionnel,physique,artisanalqui leur donnecesentimentd'urgence.Sijenelesavaispasfaits, j'auraisressentiunevraieblessure.Jemesentaisobligédefaire unfilmcommeL627ouLaVieetriend'autre.C'étaitcomme
LANOUVELLEREVUE
FRANÇAISE
détachésdeleurombrecoupantequil'illumine uneauraetjustifielesgrosplans.
elleavraiment
«ThisisMaryandIamJoseph.»Siparlerpeuttrahirun secret,setairesignifiel'abandondel'autre.Kelly(Claire Danes),lajeunefemmehospitaliséeenconséquencedescoups debattedebase-ballqueluiassèneson mari,metletemps (d'aimer)àbienvouloirparler.Ellesedécideenemmenant RudyaucinémavoirLAmantdeJean-JacquesAnnaud,une fictionbonmarchéprélevéeauchampdel'imaginairecolonial français(cedontCoppolaafinalementmutiléApocalypse Non/').Laprotectionqu'elledemandeàRudy,c'estcelled'une relationsexuelleamoureusequirespectesoncorpsetsaparole, pasunlienfortetaliénant,maisunecertainelibertédel'esprit. Kellyveutêtreunsujetpourêtreàmêmededirequielleest. DansLeParrain,DianeKeatonetAlPacinosortentdu RadioCityHallaprèsavoirvuLesClochesdeSainte-Marie, filmdel'ancienavocatetgénialcinéasteLeoMcCarey.De quellefaçonpeut-onprotégerl'autre?estlaquestionquisous-tendetinspireLesClochesdeSainte-Marie.Lefilmyrépond parl'exercicerépétédelamise enscène,dontl'exempleleplus frappantetleplusbeauestlarépétitionduspectacledeNoël conçuetmisenscèneparlespetitsenfantsdupensionnatsous lahoulettebienveillantedeSisterBenedict(IngridBergman), ladirectricedel'écoleStMary.«ThisisMaryand1am Joseph»,annoncelepetitgarçonaccompagnéd'unepetitefille hisséesurunadmirableâneencarton.JosephetMariesontà larechercheinlassabled'unendroitpasserlanuitdeNoël, celledelanaissancedeJésus.Legarçonreditcetteformulede présentationàplusieursreprises,l'adressantàdesvisagesd'en-fantsréprobateursquisurgissententrelesplisdesrideauxpour refuserleurhospitalité.Josephfinitparnégocierunegrange pourlaseulenuit.L'enfantJosephestparé,ilestmontrécomme leporte-paroledecettesaynetteéblouissantedesimplicitéet d'inventionàlafoisverbaleetgestuelle.Simpleénoncédeleur
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant