La Nouvelle Revue Française N° 551

De
Maurice G. Dantec, La Littérature comme machine de troisième espèce
Guillermo Cabrera Infante, Ars poetica
Maurice Couturier, Vladimir Nabokov
Vladimir Nabokov, À propos d'Autres rivages - Pluie de Pâques - Pouchkine ou Le vrai et le vraisemblable
Jacques Réda, Accidents de la circulation
Andrée Chedid, Poèmes
Roger Grenier, Une nouvelle pour vous
Patrick Roegiers, Vieille branche
Constance Delaunay, Poissons
Gérard Guégan, Bars, cafés et autres lieux communs dans la dernière année du siècle
François Bott, 'Émile, ne te couche pas trop tard...'
Jean-Paul Michel, 'Défends-toi, sublime Beauté du monde donné!'
Jean-Paul Michel - Tristan Horde, 'La panthère cherche le fouet. Le fouet la cherche.' (Entretien)
Michel Braudeau, L'Ennemi. Dessins de Jonathan Bougard
Serge Chauvin, De ce côté de l'arc-en-ciel (Relais américains, II)
Chroniques :
Mario Vargas Llosa, Lettres à un jeune romancier
Imre Kertész, À qui appartient Auschwitz?
René de Ceccatty, Un mariage moderne
Chroniques : le cinéma :
Serge Chauvin, Les jeux sont faits (eXistenZ de David Cronenberg ; New Rose Hotel d'Abel Ferrara)
Chronqiues : la musique :
Marcel Marnat, Transversales?
Chroniques : les arts :
Pierre Descargues, Pour en finir avec les sado-maso en histoire de l'art
Chroniques : le théâtre :
Hédi Kaddour - Luc Bondy, À propos de En attendant Godot (entretien)
Chroniques :
Jean Clair - Jérôme Coignard, À propos de Cosmos (entretien)
L'air du temps :
Gilles Ortlieb, Post-scriptum
Jean-Charles Vegliante, Parmi les mêlées
Anne Talvaz, Poèmes
Michel Baglin, L'Alcool des vents
Étienne Faure, Vivre de quoi
Notes : la littérature :
Alain Clerval, Les Mémorables de Maurice Martin du Gard (Gallimard) - La Confusion des lettres de Michel Crépu (Grasset)
Notes : le roman :
Pierre Perrin, La Clé de cendre de Patrick Waldberg (La Différence)
Notes : lettres étrangères :
Max Alhau, Les Nuages de Juan José Saer (Seuil)
Éric Faye, La Vie nouvelle d'Orhan Pamuk (Gallimard) - Le Vide de Besnik Mustafaj (Albin Michel)
Nicole Caligaris, Ringolevio d'Emmett Grogan (Gallimard)
Notes : les essais :
Christian Jambet, Les Anormaux de Michel Foucault (Gallimard-Le Seuil)
Louis-Jose Lestocart, Les installations vidéo, 'œuvres d'art' de Monique Maza (L'Harmattan)
Notes : les disques :
Philippe Dulac, Bach après Gould
Publié le : lundi 13 avril 2015
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072388439
Nombre de pages : 352
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
LANOUVELLE REVUEFRA.N~'AISE
La
MAURICEG.DANTEC
Littératurecommemachine detroisièmeespèce
Quefairedesacarcasselorsqu'onestunécrivain,à l'oréedel'an2000?Quefairedesapeau,lorsqu'on n'est pasvraimentfichudefaireautrechose,dansunmonde vouéencorepouruntempsauxdélicesdelamondiali-sationetdelamassificationéconomique?Commentne pasdésespérerenvoyantsapropreparoleincomprise, reprise,déformée,reformatéedanslesalgorithmesdela pensée-marchandise,pour peuqu'onn'yprennegarde, carilsuffitd'unpeud'inattention,d'unrelâchement intempestifdelavigilance,pourquevospropresmots s'inscriventdanslecoursprogrammédeschoses,et viennentalimenterlejeudiscursifpropreàlamachine péripatéticiennequivientvousoffrirsesservicesetses charmes(presse,télévision,salonsetprix littéraires, confrères.).Peut-onencoreconsidérersanssourirela littératurecommeuneactivitéspécifiqueetparticulière aumomenttoutlemondedésormaisécritetvend dupapier,topmodel,vedettedetélévision,homme
LaNouvelleRevueFrançaise
politique,escrocpatentéouspécialistedelacuisinedu Sud-Ouest? Laposturedel'Ecrivain,hybridepathétiqued'insti-tuteur,deprêtreetd'animateurdetalk-show,représente désormaislafigureemblématiquedelaculturehuma-nitairefindesiècle.Savoixrassuranteseposeenparole delibertéetderésistancefaceàlagesterationalisteet inhumainedesagentséconomiques.Raressontceux parmimescongénèresquinetiennentunjouroul'autre leur lotd'ineptiesconvenuessurl'impérialismeécono-miqueettechnique,la«défense»des«droits»des «peuples» oudes«animaux»etautres«exceptions culturelles».Soyez-ensûr,iln'enestpasunquin'en-dosseavecplaisircerôle,enviéentretous,de l'«Artiste»démiurgesolitaire,dernierrebellefaceà l'impitoyablebulldozerdel'HorreurÉconomique.Qui n'apasenlui,eneffet,unpeudeDostoïevski,unzeste deSalmanRushdie,uneoncedeKafka?Quinepour-raitseprendreaujeusanséprouverlefrissonquipar-courtl'échinedetousceuxqui,soudainement,peuvent s'offrirleluxedesedresserfaceaumondeentier,en pleinelumière?Quelrôle,eneffetLeplusbeau d'entretous,celuiqui,jouéavecl'habileperfection caractérisantcertainsvieuxroutiers,iciauQuébec,jevisdésormais,commeenFrance,d'oùjeviens,promet unefilesansfindegroupiesàlaprochaineséancede dédicaces. Nousensommeslà.Commel'avaientdevinéles situationnistes,leurproprediscourssurlaSociétédu Spectaclesertdésormaisderéférentvidédesonsensà lapremièreéructation«radicale»etconvenuecontrele «système»,depréférenceproféréedevantunecaméra
1.Commechacunsaitcescatégoriesnesontplusimperméables,bienaucontraire.
MauriceG.Dantec
detélévisionduservicepubliclerecyclageinfernalne lesaurapasépargnés,loindedanslenéantphilo-sophiquequenousauraléguélasocial-démocratiedes années80-90,lamoindrephrasepiquéeàDebordouà Vaneigempeutproduiresoneffet,etfaireremarquerson auteur.Lespluspromptsàs'enservirserecrutentgéné-ralementchezceuxquiaurontpasséleurvieàles conchier. Aussi,biensûr,doit-on,sil'onveutrendrevisiblece quepeutetcequedoitfairel'écrivainauxxiesiècle, commencerpardresserl'inventairedetoutcequ'ilnepeut pluscontinuerdefaire,souspeinedefairepartiedesespèces disparuesouenvoied'extinctiond'icimoinsd'une génération
Nousnepouvonspluscontinuerdepondrenos livrescommedesœufsrondsetparfaitsdanslesilence closdenoschambres,àl'abridesbombes,desépidé-mies,descataclysmes,etdesmassmedia.Noussommes desradars,dessismographesactifsàl'écoutedelapro-chainesecousse,plusencore,sansdouteconvient-il désormaisdeconsidérernoslivrescommedesbombes, descataclysmes,desvirus,sansdouteconvient-ild'en-dosserunebonnefoispourtouteslerôledeZorroque lesbonnesâmescharitablesdelapenséehumanitaire veulentnousvoirendosserdepuissilongtemps,sans douteconvient-il d'assumersansétatsd'âmelafonction originelledel'Art,quiestdeseretournercontre l'homme,sansdouteconvient-ildedevenirterroristes,ànotre tour. Nousnevoulonspluscontinueràfairepartiedela circuiterie amorphedelamarchandise-spectaclelitté-rairecontemporaine,queleschosessoientclaires désormaisuneguerreouverteestengagée,toutactede
LaNouvelleRevueFrançaise
représentationdenotrepartauseind'unemachinespé-cifiquedelacircuiteriemédiatiquen'aurad'autrebut quedeproposerledérèglementimmédiatdelamachine enquestion,etladissolutionsansconditiondeses normesesthétiques. Nousn'avonsaucunelimite.Loin defairetablerase d'unprétenduencombrantpassé,nousvoulonsenêtre leshéritiers,donclasynthèse,une«synthèsedisjonc-tive»pourreprendreDeleuze,unesynthèsequitrans-mutechaqueélémentdutoutlorsd'uneopérationpar-ticulièrequ'ils'agitdemettreaupointetqui s'apparenteàl'exercicedel'hommesurlesfondements nucléairesdelamatière,uneopérationquiconsisteà faireatteindreautexteainsiproduitlepointinéluctable demassecritique. Nousnesommespas desécrivainsdescience-fiction, quoiquenousentendionsfairedessciencesetdestech-nologieslesélémentsfissilesnécessairesàl'obtentionde cettemassecritique. Nousnesommespasplusdesauteursdepolars,ou dethrillers,pourtantilnefaitaucundouteque,comme lesNord-Américainsdanslesannées20,puisleurs confrèreslatinsducônesuddanslesdécenniesquisui-virent,noussommesconfrontésauviderépétitifd'une certainelittératureàlafrançaise,etàlanécessitéde remettreunpeudeviande,unpeudesang,desperme, dehaine,dedouleuretdecrimesurdespagestrop blanchespourêtrehonnêtes,sivousvoulezmonavis. Nousn'écrivonspasderomanshistoriques,oud'aven-tures,pourtantilnefaitaucundoutequelesfrontières dutempsnenoussontpasplusferméesquecellesde l'espace,etsinousnesommespasdugenreàdédaigner parsimplepréjugédesuivrelestracesd'unRosnyAîné, oud'unJulesVerne,parexemple,noussavonsaussi
MauriceG.Dantec
rendretributauxsourcesduroman,àl'épopée,aux mythes.Etsurtoutleshorizonsouvertsàl'imagination depuisEinsteinnousfontentrevoircequepourraitêtre unromanquiseserviraitdelaRelativitéGénéraledu Tempsetdel'Espacecommemoteurnarratif. Aussi,nousn'écrivonspasd'«essais»philosophiques ausenspropre,maisnoustâchonsdevoircequise produitquanduncertainnombred'idéesphiloso-phiques,métaphysiquesouscientifiques,sontintro-duitesdansleprocessusnarratifmêmedel'œuvrede fictionaussitransmutée. Nousn'écrivonspasderomansàintrospectionpsy-chologique,carnouspréféronsdeloinlaneurologieet lapsychiatriecliniquecommeterritoiresdeproduction depossibles.Nousneprétendonsàaucun«réalisme» normatif,maisnouspensons aucontrairequel'imagi-nationestuneusineàproduireduréel,nousn'entre-voyonsaucundécouplagefondamentalentrelesdiffé-rentessphèresdelaconscienceetdel'activiténaturelle del'homme,entremoraleetbiologie,artetindustrie, scienceetsexualité,physiquedesparticulesetlittéra-ture.Noscerveauxsontdessynchrotronsenattente d'unecollisionspectaculaire,d'oùjailliraitlagerbede particulestantattenduesurl'écrandenosconsciences bombardéesd'informations. Partisansdelasaturation,delacon-fusionetdela dissolutioninconditionnelledesanciennesvaleurs,nous refusonslapositiond'attenteobservatrice,statiqueet microscopiquequicaractériselalittératurefrançaise contemporaine.Activepournepasdireradioactive dynamique,pournepasdirethermodynamique,eten toutcasmicro/macrocosmique,notreexpériencelittéraire seveutuneexpériencedelaboratoireesthétiquequi, dansunecertainemesure,entendrévélerunedimension
LaNouvelleRevueFrançaise
sacrée,c'est-à-diretabou,limite,transgressiveetdan-gereusedansleprocessushumain.Nousavonsdécidéde nepasattendred'avoirleprixNobelpournousmettre àécrireàladynamite.Etpourparlerfranchement,à ce titre,c'estplutôtunprixOppenheimerquenousvise-rions.Sciences,technologies,géopolitique,sociologie criminelle,psychopathologie,phénomènesreligieux, publicité,sexualité(s),aucunchampdel'activité humainenenousestétranger,ouplusexactement,et pouratténuerlanuancedeprétention,aucunchampde l'activitéhumainenenousestplusfermé,notrelitté-ratureentendbiencontaminerchacundecesterritoires desesrêveslesplussombrescommedesescauchemars lesplusdélicieux,notreart,s'ilenrestequelquechose, devras'apparenteràceluidubiochimistemoléculaire, quidécodeetassemblelesgènesnécessairesàlacréation duFrankensteinterminal,end'autrestermesnous devonsplacerlalittérature,etleMonde,surlatablede dissection,dansletunneldenotreaccélérateurdepar-ticules,etexpérimentersansattendre,encommençant parobserveravecattentionlesdégâtsainsiproduits. Toutlivreestunemachine,c'est-à-direunêtre vivant.Toutlivreestuncodexcérébral,unlong virus quis'imprimedurablementdanslamémoireneurolo-gique,c'est-à-diredanslecorpshumaintoutentier. Jugerlaqualitéd'unromansurlestrictplandeson «harmonieinterne»,surlaqualitéintrinsèquedesa phrase,desonstyle,oudesonrécitconsisteànepas prendreencomptecepourquoitoutelittérature,me semble-t-il,est produitepourdétruire.Pourcor-rompre.Pourdissoudre.Pourtransgresser.Pourconta-miner.Toutromanestunemachinedeguerre.Une machinedeguerrenomade,mentaleetbiochimique, quechaqueauteurdétruitaveclasuivante.
MauriceG.Dantec
Voicicequinousfaithorreurdanscettelittérature anémiquequiprétends'intéresseraumonderéeldes hommesennousproposantladescriptiondepetitesgor-géesdebièreelleneveutpasdépasserl'homme.Elle neveutpaslepousserauboutdeseslimitespourle faireaccoucherd'unenouvelleforme.Ellenevoitenlui quesensations,alorsquel'hommeestuncorpusnumé-rique,uneconstruction, arbitraireetprovisoire.Elle s'intéresseauMoi,àcettevapeur,auraitditNietzsche Cequ'elleappellelemondeseréduitdésormaisaudécor plusoumoinsfonctionneld'unduplexnéo-bourgeois dansleVIearrondissement,d'unmasprovençalpost-hippie,oud'unechambred'hôteldonnantsurlaplace Saint-MarcàVenise,ouquelquepartailleursenItalie. Passageobligédetoutauteurnationalenquêtedecré-dibilité. Cettelittérature,quiréfutel'imagination,pour mieuxsefourvoyerdansl'illusionlaplusplate,n'entre-prenddésormaisplusrienquiladépasse.Onfaitde l'art.Ondéploiedeseffortsinfatigablespourbienpéné-trerlelecteurdel'Idéequ'onestavanttoutunArtiste. Delonguesplaintesmonotoness'égrènent,deslitanies àn'enplusfinir,lemondeestdur,mauvais,cruel,vul-gaire,horriblementtechnique,etsouslejougdel'Eco-nomie. Quellestupéfiantedécouverte NosVeniseslittérairesmeurentdoucementens'en-fonçantsousleseauxdel'histoire,bientôt,sicen'est déjàfait,descarsentiersdetouristesaméricainsetjapo-naisviendrontvisiterlesbanquettesdesesCaféspresti-gieux,desoi-disantjeunesécrivainsfrançaisaiment paraît-ilàdigressersurParménideetSpengler. Duhautduzeppelinbarbaredelacivilisationamé-
LaNouvelleRevueFrançaise ricaine,toutcelaressembleàl'agitationfutileetfréné-tiquedespassagersdupaquebotentraindesombrer. Maistrèsvite,commeBaudrillardl'adéjàditavant moi,l'impressionsemodifieinsensiblementlavision devientfloue,sansdoutelezeppelinprend-ildel'alti-tude,bientôtlesouvenirlui-mêmedel'Europefinitpar s'effacer. Nousentronsdanslechantierduconstructivisme américain.
Ilfautbiensepénétrerdecetteidéesimplecen'est pasàproprementparlerlalittératurefrançaisequiest entraindemourir,maislalittératurefrançaisemétro-politaine,cellequisombreavectoutlepaquebotEurope dansleseauxsombresdudéclinhistorique.Lalittéra-turedelanguefrançaisen'estpasencoretoutàfait morte.Ellesurvitetsedéveloppedanslesmarchesde notreex-Empire,auQuébec,auxCaraïbes,enAfrique Occidentale,auLiban,enOcéanie.C'estvraisemblable-mentdecesantipodesqueproviendrontlesnouvelles structures,lesnouveauxmythes,lesnouveauxvocabu-laires,etlesnouvellesambitionsdontnotrelittérature abesoin.Pourlesautres,c'est-à-direpourtousceuxnés souslescieuxclémentsetrieursdelabanlieuepari-sienne,lilloiseoulyonnaise,etsurtoutpourceux-là, toutentierspénétrésdel'idéequelalittératureaencore uneraisonpertinented'existerpourlesièclequivient, alors,oui,poureux,nousn'avonsàoffrirquel'exil.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

La Nouvelle Revue Française N° 399

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 338

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 582

de editions-gallimard-revues-nrf

suivant