La Nouvelle Revue Française N° 561

De
Jude Stéfan, Apories de l'amour
Ian McEwan, La Grande Odyssée
Alberto Manguel, La Bibliothèque du vaste monde
Simon Leys, Chronique des antipodes
Natalie Beunat, Hard-boiled Dash : l'homme d'honneur
Dashiell Hammett, La Mort, c'est pour les poires. Correspondance 1927-1951
Avenir de la fiction :
Michel Braudeau, Avec André Gide sur le pas de la porte
Maurice G. Dantec - Michel Braudeau, Correspondance électronique
Michel Houellebecq, Sortir du XX<sup>e</sup> siècle
Annie Le Brun, Le noir à l'assaut du roman
Jean-Marie Laclavetine, La Taupe et le remembrement
Michel Le Bris, De nouveau, le roman noir
Eva Almassy, Des genres de plus en plus mineurs
Benjamin Berton, Des plans sur la comète. Panorama prospectif du roman français moderne
Patrick Raynal, Et si nous parlions un peu de l'avenir du roman noir?
Bruce Bégout, L'Être anonyme
Michel Braudeau - Greil Marcus, Où est la littérature 'pop'? (entretien)
Chroniques :
Salah Stétié, Senghor le magnifique
Yvan Mecif, Les Rives multiples de Senghor
Alain Clerval, De l'illusion lyrique au désenchantement romantique. Barrès, Mauriac
Marie-Victoire Nantet, L'œuvre de Camille Claudel envisagée comme un aveu
Chroniques : le cinéma :
Serge Chauvin, Les labyrinthes de Pandore. En arpentant Mulholland Drive (de David Lynch)
Chroniques : les arts :
Pierre Descargues, L'art qui échappe à la pensée correcte (Odilon Redon ; Wifredo Lam ; Jost Haller ; L'esprit nouveau ; Giorgio Vasari)
L'air du temps :
François Bott, Requiem pour un ami disparu
Gilbert Lascault, Mœurs de la Cité Chimérique d'Antonio Seguí
François-Guillaume Lorrain, 21 h 30
Patrick Morantin, Ex oriente lux
Notes : la poésie :
Richard Blin, Prendre l'air d'Yves Leclair (Mercure de France) - Job et les créatures d'Yves Leclair (Cheminements)
Notes : la littérature :
Stephane Zekian, Amilec ou La Graine d'hommes de Charles-François Tiphaigne de la Roche (Grèges)
Philippe Dulac, Œuvres de jeunesse de Gustave Flaubert (Gallimard)
Jeanpyer Poels, Vivre en herbe de Bona de Mandiargues (Gallimard)
Notes : le roman :
Nicolas Carpentiers, L'Œil du barbare de Virginie Lou (Actes Sud)
Notes : les essais :
Shoshana Rappaport-Jaccottet, Fragments de Walter Benjamin (PUF)
Notes : lettres étrangères :
Yves Leclair, Poèmes zen de Maître Dôgen (Albin Michel)
Olivier Houbert, Avec amour, Emily d'Emily Dickinson (José Corti)
Stephane Zekian, Tina ou De l'immortalité d'Arno Schmidt (Tristram)
Nicolas Carpentiers, Le Livre d'images d'Alberto Manguel (Actes Sud)
Paul Gellings, La Procédure d'Harry Mulisch (Gallimard)
Max Alhau, Le Fil d'argent de Lluís-Anton Baulenas (Flammarion)
Texte :
André Gide, 'Cher vieux'. Lettres à Marcel Drouin (II)
Publié le : lundi 13 avril 2015
Lecture(s) : 2
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072388590
Nombre de pages : 352
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
LANOUVELLE REVUEFRANÇAISE
JUDESTÉFAN Aporiesdel'amour
Sil'Indifférenceest«lapiredescruautés»(Proust), c'estqu'elleseuledoitrépondreàl'énormeCruautédela natureréponseducrééàl'Incréé
Larègledel'Indifférencedoitentoutpremierlieu s'appliqueràsaproprepersonnesijel'aime,est-ceque celameregarde?
Lesfemmesontmoinségardàcequ'onfaitqu'àce qu'onditl'unestinterprétécommedû,l'autresouvent commehostile,uneremarquevalantreproche
Commentdéfinirlatendresse?cequ'ilyademeilleur disaitunpersonnaged'Anouilh.Unecertainefragilité
LaNouvelleRevueFrançaise
tenduederrièrelavoix,lesgestes,lesregards,uneattention mêléedecrainte,unpartagedelamisèresentimentale
Sil'onaimeunefemme,onensouffreetpointseule-mentdesonabsence,maisdesaprésenceensoi-même ilfautdoncl'oublierparunautreamour,mêmeuntroi-sième,différentsdequalitéunejeuneAfricaine,une choriste.Toujoursgarderunealternativeàl'amour
ÀlaBarthes(Fragmentsd'undiscoursamoureux) Momentdebonheurcesoiràlaterrassedéserted'un caféensoleillée,quandonestsûr,nonloind'unecabine, d'yentendrebientôtlavoixaiméeetsuavequivavous prierdevenirverselle
Enamournerienreprocher,s'enaller
Onnesetuepasparamourd'unefemme,maispar impossibilitémêmedel'amour
Cettephrasedejeunesseneseseraquetropvérifiée momentsdebeautésepaient(trop?)cher
les
JudeStéfan
Unenuitnesuffitàseconnaîtrec'estpourquoiles passadesrestentsansintérêtlesFillessontpourça,et mieux
LesFemmessinonlespoétesses,Sapho,L.Labéne souffrentpasdutemps,ellesl'occupent,plutôtqu'elles nel'occupentd'oùleuraisanceetlégèreté(Ellesne connaissentguèrequ'undésir,etdoncqu'unesouffrance)
Téléphone.Inquiétuded'appeler,bonheur appelé,àconditionquecesoitsansattente
d'être
Unautrevousdirait«détruisezceslettresdefai-blesse»,ormoijevousdis«gardez-lezpourlapureté, lavéritédemoi-même»
Iln'yajamaiseud'âgepouraimer,saufcessales cheveuxblancsdanslaglace
«Maislaviesépareceuxquis'aiment» etceuxquirestentuniss'aimentmaloupeuoude moinsenmoins
LaNouvelleRevueFrançaise
«Non,iln'yapas demortdansmonamourpour vous»
ÀlaRacine «Maisquelsregardssurmoiporterez-vous, Madame,lorsdevotreretour?»
Lemêmequirefuseraitquesonamanteletrompele feralui-mêmeentoutebonnefoienleconsidérant commesansimportance
Ilyauraeucertesdevraisdésespérés,quisesuici-dèrent,ouécrivirentàmort,sansaucunhorizon,àvide,et néspeut-êtrejustementpouraimer
Enamouraussi«lepiren'estpastoujourssûr»,mais lemeilleurestredoutable
«Oui,j'aiquelquechosedemorbide(morbido),c'est-à-diredélicat»
JudeStéfan Absence.Commesi,àunmaladeoneûtdonnéun remèdesalutaire,etqu'onleluiôtât,etqu'aprèsune longuepériode,onleluiredonnât,alorsilfaudraqu'ils'y réhabitue,quasihébété,etpasdujouraulendemainil luifaudraalorspayerleprixdesaguérisoninterrompue
«Lasaloperiedemortquifauchelesêtresmieux qu'Éros»
Un autrui
êtremalheureuxn'apasledroit ill'entamera
d'approcher
L'onnecraintpasquel'autrenevousaimeplus,mais den'êtreplusaimé,renvoyéaudésertquel'onignoraitou dontonavaitcrusortir
Unamourabusifsaurait-ilêtremêmeregrettable?
Dansl'amourlecœurvautmieuxquel'âme,carl'un agitl'union,l'autrelamanque
LaNouvelleRevueFrançaise Dela confianceounon
1)XNerestez passeul Jenesaispas. XElletientàvous? Jel'espère.
2)XNerestezpasseul Jenesaispas. XElletientàvous? Celanesemblepasentrerdanssesprincipes
Quandondit«jevousaime»,celaveutdéjàdireque ceseraimpossibleetl'onnepeutsavoircequel'onveut dire
S'ilexisteun«langagedesfleurs»,c'estquel'amour estimpossibleàénoncersaufdanslafameusepauvre phrasequifaitrirelorsdesfilms,etnepeutêtreque prouvé,indirectement,parfoisdanslesuicidemême
Pourquoiaime-t-onbienlaprostituée?Parceque, avecelle,pasquestiond'amourpasd'angoissedulen-demain,pasderegretdelaveille,l'accordmêmedans l'Instant
JudeStéfan Rienàfaire,aimerestsouffrir,quienestlecritère sanscesseauborddeslarmes,delaliesse,detoutefin
àaimer davantagelesmortes,leurs deprisesurnous,parmême ss'offrantalorscommeuniqueset
Commeonsemet défautsn'ayantplus oubliés,leursqualité irretrouvables
Cequel'amantn'oseque taire,unenfantledirad'un tondeconstatationobvie«Maman,jet'aime» commeunrappel
Ilsuffiradeconsidérer,àtraversunevitreouàquelque distance,cellequ'onaimesetrémoussersurunepistede danse,poucesenl'air,agitéecommeunepunaise(jit-terbugselonAdorno)etfeignantlecorpsàcorpssuggéré pourêtresoudainguéridesonfantasme,quin'étaitque narcissiquesedésirerenl'autrequ'alorsonnereconnaît plus
Àforced'avoirécrittantettantdelettres,ilserendit comptequ'ilnesignifiaitplusriendelessigner,carelles nenaissaientquedecettepartinconnuequel'Autrene peutjamaistoucherdansl'amourilla«lit»aulieude l'épouser,sesyeuxnefaisantofficealorsquedeverres distanciants
LaNouvelleRevueFrançaise
Onseséparerapourdesdétailsparexemple,que l'unen'apasd'heure,vivantdansleflouduspontanéje t'appellerai»oui,maisquand,cettesemaineouàquelle heureprécise?),l'autredansl'impatienceduponctuel leurtempsdifférant,doncdésaccordés,cequiestl'empê-chementmêmedelafusion
Tonamourdoitm'empêcherdemourir,àchaque instant
Jen'aiconnul'extrêmedel'amour qu'àlalectured'une lettreadresséed'unlointainpaysétrangerd'oùEd. m'écrivit«maintenantjesuistoi»
«L'amourc'estlorsquel'autrevoussuitmêmequand vous vousperdez»(M.G.Dantec),l'amourc'estsefaire tueràlaplacedel'autreouensembleallersefairefusiller, l'amourc'estmourirdanslamaindel'aiméeoumême desamain
Quandvotreamantetombeparétourderieoulégèreté oubienoubliouencoredistancerecouvréedanslacruauté deladésunion,ilnefautparfoisdanscecasqueparler d'un«automatismed'inadvertance»(parexemplele
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

La Nouvelle Revue Française N° 392

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 426

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 554

de editions-gallimard-revues-nrf

suivant