//img.uscri.be/pth/3e699d0e39390e2aa4f2c55b9c1bab8f54369b71
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

La pensée du roman

De
672 pages
Cet ouvrage, dès sa parution en 2003, a rencontré un succès immédiat. Pourquoi ?
Loin d'écrire une énième histoire du roman, Thomas Pavel invite le lecteur à comprendre les grandes orientations de ce genre littéraire. Il traite du roman pour ce qu'il est depuis les origines : une tension, constitutive et qui décrit un nombre limité de scénarios, entre des personnages absolument parfaits et des êtres tout à fait méprisables. Les premiers suivent sans hésitation aucune les normes morales les plus strictes (romans hellénistiques et de chevalerie), quand les seconds, scélérats et filous, enfreignent, sans hésitation aucune, les règles de la vie en commun (nouvelle, roman picaresque, voire élégie).
Depuis le XVIIIe siècle, les romans qualifiés de modernes, s'ils ont renoncé à l'opposition entre l'élégiaque et le picaresque, n'ont cependant évité que partiellement l'idéalisation des personnages. En vérité, les écrivains n'ont de cesse d'inventer de nouvelles sortes de comportements qui soient impeccables et peu plausibles, voire ridicules, ou répréhensibles assurément mais avérés. Toute l'histoire du genre romanesque naît de cette pensée créatrice, tendue entre l'idéalisation du comportement humain et sa censure.
Voir plus Voir moins
Thomas Pavel La pensée du roman
essais
C O L L E C T I O N F O L I O E S S A I S
Thomas Pavel
La pensée du roman
N O U V E L L E É D I T I O N R E V U E E T R E F O N D U E
Gallimard
Dans la même collection
LLD E A R T sur lÉ L O I G N E M E N T . Essai imagination classique, o n 296.
©Éditions Gallimard, 2003 et 2014 pour la présente édition. Couverture : Illustration Martin Corbasson, daprès photos D.R. et © Collection IM / KharbineTapabor.
A V E R T I S S E M E N T
Dans la présente version de ce livre, les sections concernant le roman de chevalerie, la pastorale, les romans picaresques et la nouvelle ont été élargies, en proposant ainsi une image plus ample de la littérature e davant leXVIIIsiècle. Un nouveau chapitre entière ment consacré à Cervantès réunit et développe les ana lyses de sonœuvre esquissées dans la première édition. De nouveaux exemples concernant les romans de la fin e e duXIXsiècle et duXXsiècle ont été ajoutés. En revanche, pour garder les dimensions initiales, lintro duction a été revue et certains passages spéculatifs par semés dans louvrage ont été abrégés, tout en préservant chaque fois le sens de largumentation. Un détail : alors que dans la prem ière édition les term es « norm e » et « idéal » sont souvent synonymes, dans la présente ver sion léclaire et guide l« idéal » action humaine, alors que la « norme » la dompte et la contient.
À la mémoire de Joseph Frank