Le crépuscule des Corses

De
Publié par

On sait qu'en Corse tout est affaire de famille, mais on connaît moins les mécanismes qui rassemblent les parentèles en clans et qui perpétuent cette structure sociale séculaire. Nicolas Giudici soulève le voile de l'{omerta} et montre comment les règles de parenté régentent la société corse. Son livre utilise toutes les ressources de l'histoire, de l'anthropologie, et même de la psychanalyse, pour éclairer un problème politique. Il est vrai que cet éclatement des rapports sociaux a favorisé en Corse la survie d'une culture {tragique}, c'est-à-dire prisonnière du code opaque de l'honneur. La clandestinité instituée confine l'Etat de droit dans un rôle de figuration. Pour autant, la criminalité et les règlements de compte ne représentent que la pointe émergée du monde obscur de la vendetta... C'est dans cet univers méconnu et passionnant que nous entraîne Nicolas Giudici.
Publié le : mercredi 15 janvier 1997
Lecture(s) : 47
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246799825
Nombre de pages : 384
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
On sait qu'en Corse tout est affaire de famille, mais on connaît moins les mécanismes qui rassemblent les parentèles en clans et qui perpétuent cette structure sociale séculaire. Nicolas Giudici soulève le voile de l'{omerta} et montre comment les règles de parenté régentent la société corse. Son livre utilise toutes les ressources de l'histoire, de l'anthropologie, et même de la psychanalyse, pour éclairer un problème politique. Il est vrai que cet éclatement des rapports sociaux a favorisé en Corse la survie d'une culture {tragique}, c'est-à-dire prisonnière du code opaque de l'honneur. La clandestinité instituée confine l'Etat de droit dans un rôle de figuration. Pour autant, la criminalité et les règlements de compte ne représentent que la pointe émergée du monde obscur de la vendetta... C'est dans cet univers méconnu et passionnant que nous entraîne Nicolas Giudici.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.