Le Pouvoir chez Michel Foucault

De
Publié par

Aborder la question du pouvoir chez Michel Foucault comme une épistémologie politique ne consiste pas à édifier – à sa place – une théorie politique du pouvoir. En effet, chez Foucault, il ne faut pas chercher une "métaphysique", une "ontologie" du pouvoir. Son projet est historique, analytique et heuristique. Et partant, par un même procédé, analytique et interprétatif, loin de proposer une interprétation de Foucault, cet ouvrage présente quelques éléments pouvant permettre une construction, une élaboration pragmatique d'une "théorie" du pouvoir foucaldien en décrivant sommairement l'architecture générale par quelques indications référentielles à travers quelques textes disponibles.
Publié le : jeudi 23 juillet 2015
Lecture(s) : 8
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342040180
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782342040180
Nombre de pages : 88
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Du même auteur
Les femmes entrepreneuses en Ville de Butembo. Quelle typologie et quel avenir ?, Éditions Universitaires Européennes, Saarbrücken, 2014
Florent Kambasu Kasula LE POUVOIR CHEZ MICHEL FOUCAULT Une épistémologie politique Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France IDDN.FR.010.0120489.000.R.P.2015.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication par Mon Petit Éditeur en 2015
À toute ma famille, À tous ceux qui me sont chers,
Remerciements
Hors les dernières adaptations et quelques ajouts, cet ouvrage est issu essentiellement de notre travail de fin cycle en philosophie au Philosophat Saint Mbaga Tuzinde, Cibanda Mpungwe, à Bukavu. Pour sa réussite, plusieurs mains y ont concouru. Ainsi, tenons-nous à exprimer nos sentiments de gratitude et de reconnaissance envers certaines personnes dont nos parents PALUKUVUTEKEVULIOMWAVENEJ.Bosco et KASOKIPerpétuede qui nous portons les germes et avec eux tous ceux qui honorent le Sacré nom de «KASULA». Nous pensons aussi à Son Excellence MgrPALUKU SIKULI Melchisédech,la Révérende SœurAgnès LITETSO,le Père Michel ZEINSTRAleur assistance lors de notre pour formation en philosophie. Pour sa scientificité, il a été couronné par les directives de MonsieurAsclépiade MUFUNGIZI Mutagoyoraà qui nous adressons nos sincères remerciements.Dans cette même foulée d’idée, les noms des personnes ci-dessous ne sauraient être tus pour leur inspiration et soutien documentaire. Il s’agit de manière particulière des Abbés Ildephonse SOLY KamwiraetApollinaire MALUMALU MuholonguLes efforts des uns et des autres ne peuvent pas être passés sous silence même si les noms ne figurent de manière explicite sur cette page.
7
« Plus d’un comme moi sans doute, écrivent pour ne plus avoir de visage. Ne me demandez pas qui je suis et ne me dites pas de rester le même ; c’est une morale d’état civil ; elle régit nos papiers. Qu’elle nous laisse libre quand il s’agit d’écrire. (…) Un auteur n’a pas à prescrire la manière dont il doit être lu. Un auteur fait un livre, il n’a pas à faire, en même temps, la loi du livre ».
Michel Foucault
« L’univers ne s’est pas seulement construit malgré le désordre, il s’est aussi construit dans et par le désordre. Le désordre est partout en action. Il permet…, nourrit la construction et le développement des phénomènes organisés. Il co-organise et désorganise, alternativement et en même temps. Ce qui est chaos, c’est la désintégration organisatrice. Les processus d’ordre et d’organisation se sont constitués dans et par le chaos ».
Edgar Morin
« Qu’on ne dise pas que je n’ai rien dit de nouveau : la disposition des matières est nouvelle… J’aimerais autant qu’on me dit que je me suis servi des mots anciens».
9
Blaise Pascal
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.