Les Moralistes français

De
Publié par

« L'ensemble de ce recueil atteste une royauté de l'esprit français. Nietzsche, qui avait beaucoup lu nos moralistes, qui les admirait, leur reprochait d'avoir pesé leurs jugements aux balances chrétiennes, d'avoir adopté d'emblée et par une disposition insurmontable la "morale des esclaves". Cependant il appréciait chez La Rochefoucauld son "mépris de la pitié", et il se sentait attiré par la véhémence antisociale de Chamfort. À l'encontre de Nietzsche, il nous semble que cette ascendance morale de nos moralistes, ce point d'humanité qui les fait ne pas abandonner les hommes alors qu'ils les jugent rigoureusement, cette espérance aussi qu'on aperçoit lointaine lumière ! chez les plus désenchantés d'entre eux, sont à l'honneur de notre génie. »

Gérard Bauër

Publié le : mardi 1 mars 2016
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226377302
Nombre de pages : 200
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
« L'ensemble de ce recueil atteste une royauté de l'esprit français. Nietzsche, qui avait beaucoup lu nos moralistes, qui les admirait, leur reprochait d'avoir pesé leurs jugements aux balances chrétiennes, d'avoir adopté d'emblée et par une disposition insurmontable la "morale des esclaves". Cependant il appréciait chez La Rochefoucauld son "mépris de la pitié", et il se sentait attiré par la véhémence antisociale de Chamfort. À l'encontre de Nietzsche, il nous semble que cette ascendance morale de nos moralistes, ce point d'humanité qui les fait ne pas abandonner les hommes alors qu'ils les jugent rigoureusement, cette espérance aussi qu'on aperçoit lointaine lumière ! chez les plus désenchantés d'entre eux, sont à l'honneur de notre génie. »
Gérard Bauër
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant