Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Les mythes littéraires : naissance et création

De
149 pages
Fruit de leur enseignement sur la présence du mythe dans la littérature, l’essai de Georges Desmeules et Gilles Pellerin s’adresse d’abord aux professeurs de mythologie et de littérature, ainsi qu’à leurs élèves. Les auteurs se penchent ici sur les récits de création du monde, en distinguant trois points de vue : cosmogonie, anthropogonie et théogonie. Ils montrent ensuite comment, à l’échelle individuelle, les récits relatifs à la naissance reproduisent les structures actives à l’échelle mythique. Les mythes sont présentés par le biais des archétypes, c’est-à-dire de la présence réitérée de personnages et de schèmes dramatiques, depuis l’Antiquité jusqu’à maintenant. Quelques œuvres sont analysées : la Théogonie, la Genèse, Robinson Crusoé, Frankenstein ou le Prométhée moderne, L’étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde, Le Golem, Candide, et La faute de l’abbé Mouret. Ce vaste parcours littéraire est l’écho de la grande marche de la civilisation occidentale.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

LES MYTHES LITTÉRAIRES NAISSANCE ET CRÉATION
Georges Desmeules Gilles Pellerin
LES MYTHES LITTÉRAIRES
NAISSANCE ET CRÉATION
Essais des mêmes auteurs : Les mythes littéraires. Épopées homériques, L’instant même, 2013.
De Georges Desmeules La littérature fantastique et le spectre de l’humour, L’instant même, 1997. Les classiques québécois, en collaboration avec Christiane Lahaie, L’instant même, 1997. Les personnages du théâtre québécois, en collaboration avec Christiane Lahaie, L’instant même, 2000. Dictionnaire des personnages québécois : 200 personnages des origines à 2000, en collaboration avec Christiane Lahaie, L’instant même, 2003.
De Gilles Pellerin Québec. Des écrivains dans la ville, L’instant même (en coédition avec le Musée du Québec), 1995. Nous aurions un petit genre : publier des nouvelles, L’instant même, 1997. Récits d’une passion : florilège du français au Québec,L’instant même, 1997. La mèche courte : le français, la culture et la littérature,L’instant même, 2002. Lumières du Nord. Correspondance avec Stefan Hertmans,L’instant même, 2007. Où tu vas quand tu dors en marchant ? Un théâtre, une ville, en collaboration avec Chantal Poirier et Philippe Mottet, L’instant même, 2010. Manifeste pour l’hospitalité des langues, en collaboration avec Thierry Auzer, Patrice MeyerBisch, Wilfried N’Sondé, JeanLuc Raharimanana, Boualem Sansal, Katerina Stenou et Henriette Walter, L’instant même (en coédition avec la Passe du Vent), 2012.
LES MYTHES LITTÉRAIRES NAISSANCE ET CRÉATION par
Georges Desmeules et Gilles Pellerin
Maquette de la couverture et mise en page
: AnneMarie Jacques
Distribution pour le Québec : Diffusion Dimedia 539, boulevard Lebeau Montréal (Québec) H4N 1S2
Distribution pour la France : DNM – Distribution du Nouveau Monde
© Les éditions de L’instant même, 2015
L’instant même 865, avenue Moncton Québec (Québec) G1S 2Y4 info@instantmeme.com www.instantmeme.com
Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2015
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Desmeules, Georges, 1964
Les mythes littéraires : naissance et création
(Connaître ; 8) Comprend des références bibliographiques. Pour les étudiants des niveaux collégial et universitaire.
ISBNimprimé
9782895020073 ISBN PDF 978-2-89502-877-2
1. Mythologie dans la littérature. I. Pellerin, Gilles, 1954 . II. Titre. III. Collection : Connaître ; 8.
PN56.M95D472 2015
809’.9337
C20159410355
L’instant même remercie le Conseil des arts du Canada, le gouvernement du Canada (Fonds du livre du Canada), le gouvernement du Québec (Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC) et la Société de développement des entreprises culturelles du Québec.
INTRODUCTION
Protée, le « Vieillard de la mer », était doté de l’omniscience et du pouvoir de métamorphose. À sa connaissance du passé et du présent s’ajoutait la capacité de prédire l’avenir. Cela n’en faitil pas l’incarnation même du mythe, qu’on perçoive celuici comme une explication des origines, une interprétation des forces de la nature et de la condition humaine, ou qu’on en considère les récits comme des prescriptions, destinées aux individus comme aux collectivités, pour ordonner le monde présent et à venir ? À vrai dire, il suffit, dans le cadre de ce livre, de signaler la nature protéiforme du mythe. De même que l’aventure humaine se décline sur le mode de la variation et de la recomposition, le mythe peut se poser dans ses avatars, de siècle en siècle, comme profondément de son temps. Des histoires mettant en scène des forces élémentaires, des dieux et des héros trouvent toujours un écho dans les sociétés et dans leur littérature, et davantage : elles demeurent productrices de signification. Si la littérature peut être étudiée dans l’axe de son histoire, elle est aussi un fait de culture intemporel dès lors qu’on met en lumière sa dimension mythique. 5
Les mythes littéraires
Les études consacrées au mythe par des spécialistes de la mythographie, de la mythanalyse, de la religion, de l’anthropologie et de la psychanalyse, pour s’en tenir à ces disciplines, montrent qu’on entre ici dans le monde du foisonnement. Nous avions nousmêmes dû écarter plus de matière que ce que nous avons retenu, en mettant la dernière main à notre essaiLes mythes littéraires. Épopées 1 homériques. En nous cantonnant dans la littérature antique, nous renoncions temporairement à rendre compte des innombrables échos de la mythologie dans des domaines littéraires auxquels nous revenons maintenant, dans les limites d’un livre cherchant à baliser des pistes de lecture mettant en parallèle mythes de création du monde et mythes de naissance de l’humain. Nous suggérons par cette association que l’aventure humaine, à l’échelle de l’individu comme à celle de l’espèce, s’apparente à l’histoire 2 du monde , que le cosmos, les sociétés et les êtres empruntent des chemins similaires. Les analogies proposées ici entre les mythes, tels que les ont restitués les récits mythologiques, d’une part, et des œuvres classiques ou récentes, ainsi que des phénomènes culturels actuels, d’autre part, réitéreront le caractère hautement ritualisé des étapes charnières de l’existence, notamment des modes d’appréhension du monde qui nous entoure : définition du cosmos, quête de soi, appréhension du sacré.
1. Georges Desmeules et Gilles Pellerin,Les mythes littéraires. Épopées homériques,Québec, L’instant même, coll. Connaître, n˚ 7, 2013, 188 pages.  2. Ce sur quoi nous aurons l’occasion de revenir dans un prochain ouvrage portant, entre autres, sur Éros et Thanatos. 6
Introduction
* * * Du fait qu’on peut actualiser les mythes, de même que les œuvres d’Homère, d’Hésiode, ou de Sophocle continuent de rejoindre les lecteurs contemporains, une fois qu’ils se sont accoutumés à leur prosodie ancienne, forte est la tentation de considérer les dieux et les héros mythologiques comme nos contemporains, et d’interpréter leur conduite à l’aune de notre culture. Inversement, on élève parfois des vedettes du spectacle et du cinéma ou des athlètes au rang de divinités, comme l’a 3 observé Edgar Morin . Nous assumons le risque épistémologique qui résulte de ces associations audelà du temps, au nom du bénéfice qui en résulte dans l’étude de la littérature. Ainsi, Ulysse est resté vivant, du plus célèbre sonnet de Du Bellay (« Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage ») au récent romanUlysse from Bagdadd’ÉricEmmanuel Schmidt, avec (2008) l’élargissement de perspective que lui a donné James 4 Joyce (Ulysse, 1922) dans le microcosme dublinois, et le détournement de valeurs du héros auquel s’est livré Jean Giono (Naissance de l’Odyssée, 1930). À l’inverse, l’Odyssée originale nous invite à pénétrer dans une époque distante de nous de trois millénaires, et plonge un esprit sensible dans la
3. Edgar Morin,Les stars, Paris, Le Seuil, coll. Points nº 34, 1972 [1957], 188 p. 4. Le souffle épique ne s’arrête pas en si bon chemin : Victor Lévy Beaulieu le reprend à son compte dansJames Joyce, l'Irlande, le Québec, les mots. Essai hilare, Montréal, Boréal, coll. Compact, nº 215, 2010 [2006], 1096 p. 7
Les mythes littéraires
terreur qu’éprouvaient les marins devant les tempêtes, les risques associés aux récifs et au passage des caps, ce que nous avons tout le loisir de transformer en délicieux effroi grâce à la lecture. À la fois ancien et présent, tel est le mythe. Se pencher sur la cosmogonie, comme nous le ferons au deuxième chapitre, exige par ailleurs qu’on puise dans un répertoire de textes dont certains appartiennent au corpus religieux, les récits 5 de la Genèse étant ici considérés sur le même plan que laThéogonieou même certaines d’Hésiode œuvres modernes tellesRobinson Crusoé,L’étrange cas du Dr Jekyll et de Mr HydeouFrankenstein ou le Prométhée moderne. Nous ne méconnaissons pas pour autant la portée distincte qu’octroie la foi aux textes bibliques, le sceau de vérité absolue et définitive dont ils sont marqués aux yeux des croyants, alors que laThéogonieles épopées ou homériques ne constituent le socle d’aucun dogme, d’aucune pratique. Notre entreprise s’applique à commenter des données textuelles pour en tirer de la signification, dans un tissu continu qui mènera de l’Antiquité à la modernité. À cette association entre mythe et religion répond, on l’a déjà compris, celle que nous établissons entre mythe et science (anthropologie, paléontologie, etc.). Cette « profanation », ce glissement du sacré vers le profane, du mystère vers une tentative d’explication,
5. Premier livre de la Torah (enseignement de Moïse dans la tradition juive) et de la Bible chrétienne. La fortune en français de ce mot grec (genesis: naissance, commencement) est considérable, de la génétique à l’eugénisme, de l’engendrement à la parthénogenèse, de la généalogie à la cosmogonie, de l’homogène à l’épigone. 8