//img.uscri.be/pth/c8b7d3e07a14e5146783cd74163e5eadf2719cfe
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Les personnages du théâtre québécois

De
134 pages
Le théâtre pouvant être considéré, plus que tout autre genre littéraire, comme révélateur du milieu dont il provient, l'analyse détaillée de plus de soixante-dix personnages à laquelle se livrent Christiane Lahaie et Georges Desmeules leur permet non seulement d'esquisser des archétypes de notre dramaturgie mais aussi d'en tirer quelques représentations éclairantes de la société québécoise.
Voir plus Voir moins
Extrait de la publication
Les personnages du théâtre québécois
1 Extrait de la publication
Les personnages du théâtre québécois
LES PERSONNAGES DU THÉÂTRE QUÉBÉCOIS
3 Extrait de la publication
Les personnages du théâtre québécois Les personnages du théâtre québécois est le troisième titre de la collection«Connaître».
Des mêmes auteurs, chez le même éditeur : Les classiques québécois, essai, coll.«Connaître», o n 1, 1997.
De Georges Desmeules : La littérature fantastique et le spectre de l’humour, essai, 1997.
De Christiane Lahaie : Insulaires, nouvelles, 1996. La cour intérieure, roman, 1999.
4
Les personnages du théâtre québécois
LES PERSONNAGES DU THÉÂTRE QUÉBÉCOIS
par Georges Desmeules et Christiane Lahaie
5 Extrait de la publication
Maquette de la couverture:Isabelle Robichaud Photocomposition:CompoMagny enr. Distribution : Diffusion Dimedia 539, boulevard Lebeau Montréal (Québec) H4N 1S2
© Les éditions de L’instant même 2000
L’instant même 865, avenue Moncton Québec (Québec) G1S 2Y4 info@instantmeme.com www.instantmeme.com ISBN PDF : 978-2-89502-602-0Données de catalogage disponibles sur le site de Bibliothèque et Archives nationales du Québec L’instant même remercie le Conseil des Arts du Canada, le gouvernement du Canada (Fonds du livre du Canada), le gouvernement du Québec (Programmede crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC)et la Société de développement des entreprises culturelles du Québec. Les auteurs de cet ouvrage ont bénéficié d’une bourse du Vice-rectorat aux ressources humaines de l’Université Laval pour la rédaction de cet ouvrage, de même que d’une subvention du Bureau de la recherche et de la coopération internationale de l’Université de Sherbrooke, par le biais de son programme d’appui aux activités de création et d’édition savante.
Les personnages du théâtre québécois
à nos étudiantes et étudiants
7 Extrait de la publication
Les personnages du théâtre québécois
8 Extrait de la publication
Introduction
INTRODUCTION
i l’on peut parler aujourd’hui de la littérature qué-S bécoise comme d’un tout relativement homogène, c’est en raison des schèmes répétitifs qui la gouver-nent, visibles dans plusieurs œuvres, en particulier dans celles qui ont fini par s’imposer en tant que classiques. À cet égard, notre littérature diffère de celles auprès desquelles elle évolue (la canadienne-anglaise et l’américaine), de même que de celles dont elle partage la langue d’expression. Dès lors que le qualificatif«classique»renvoie à «pérennité», à«survie», se peut-il qu’une œuvre accède au rang de classique en une seule génération ? Se peut-il que les caractéristiques thématiques, idéolo-giques et formelles d’un genre tout entier arrivent à se préciser en l’espace d’un demi-siècle à peine ? Dans sa présentation à un ouvrage de synthèse consacré au 1 théâtre québécois , Alonzo Leblanc suggère que si le phénomène se fait rare, il n’en est pas impensable pour
1. Voir l’introduction du tome II :«Le théâtre québécois contemporain ou comment devenir classique en une généra-tion», dans Jean-Cléo Godin et Laurent Mailhot,Théâtre québécois IetThéâtre québécois II, Montréal, Hurtubise HMH, 1988, p. 7-21.
9 Extrait de la publication
Les personnages du théâtre québécois
autant, comme le prouvent quantité de textes consacrés par la critique. Le théâtre québécois aurait déjà trouvé des lignes de force, des traits spécifiques, des intrigues et des personnages familiers, typiques de l’imaginaire national. Bref, il serait d’ores et déjà en mesure de tra-duire le présent, mais également des aspirations par-fois évanescentes. Pour peu que l’on considère le personnage comme essentiel dans l’analyse de tout répertoire théâtral, il serait envisageable de reconnaître, y compris dans des œuvres récentes, des traits susceptibles d’identifier les figures récurrentes de la dramaturgie québécoise et de dire pourquoi elles se sont imposées. Voilà, en sub-stance, l’analyse à laquelle nous entendons nous livrer. Toutefois, et il importe de le souligner, si attachantes ou originales que soient ces figures, nous ne saurions prétendre à l’exhaustivité. Malgré tout, nous espérons cerner assez justement le portrait que les dramaturges esquissent de la société québécoise, c’est-à-dire, en somme, l’image que les Québécois et les Québécoises se renvoient d’eux-mêmes.
UNTHÉÂTREENACTION Des quatre genres littéraires – l’essai, la poésie, le roman et le théâtre –, c’est«peut-être le théâtre qui, par ses caractéristiques particulières, est le plus lié au 2 milieu». En effet, le théâtre convoque la vie pour l’in-terroger ; il met en scène des personnages et des actions qui prolongent le réel, peu importe l’esthétique préconisée. Dans une telle optique, la corrélation étroite entre une œuvre – en l’occurrence, les personnages et
2.Id., ibid.,t. I, p. 20.
1
0