Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - PDF - MOBI

sans DRM

Partagez cette publication

Du même publieur

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-334-12337-2

 

© Edilivre, 2016

Parole de sans dent

Préambule

J’ai un profond respect pour ces hommes et femmes du peuple, qui bien souvent ont lutté “juste” pour améliorer la condition humaine, “juste” pour transmettre à leurs descendants un monde meilleur, sans rien demander en échange, uniquement avec leur cœur, leurs tripes, souvent au péril de leur vie, “juste” par humanité, sans discrimination, sans chercher le moindre soupçon de pouvoir sur d’autres…

Je suis de ceux que certains “trous du cul” appellent les “sans dent”, mais un “sans dent” qui pense, qui réfléchit, qui a des opinions, et qui a des propositions pour améliorer le monde.

Je suis David DEMOR, je ne suis pas une personnalité dans le sens ou notre société les considère, mais une personnalité dans le sens où nous en sommes tous une, chaque être humain doit être considéré comme tel, sans aucune discrimination, et donc chacun de nous doit pouvoir vivre dignement, chaque être humain doit pouvoir jouir de ses droits, les “droits de l’homme”, dans la mesure où il est en règle devant la loi…

Je ne suis donc ni une “personnalité politique”, ni une “personnalité connue”, je suis un “simple” citoyen, je suis quelqu’un du peuple, un “sans dent” comme notre “cher” président Hollande aime à nous appeler… mais venant d’un “sans couilles”, d’un collabo, cela me fait penser que je suis fier d’être un “sans dent”.

Un “simple” citoyen peut-être, mais un citoyen qui se soucie de la société qui nous entoure, qui se pose des questions et réfléchit sur la façon dont “nous” pourrions, nous le peuple (composé de personnalités si différentes et si complémentaires), changer le cours de notre devenir, qui est aussi l’avenir de nos enfants et de nos petits enfants, qui après nous, auront aussi droit à une vie digne et devront être fiers de ce que nous leur avons transmis, ce que nous leur avons légué, comme nous sommes fiers de ce que nos ancêtres ont construit pour nous, de ce qu’ils nous ont transmis…

Ce livre n’est nullement destiné à critiquer qui que ce soit gratuitement sans apporter de propositions, j’espère qu’il apportera des réponses, des éclaircissements, qu’il sera source de débats, de réflexions, tout ceci dans un seul but, faire avancer, faire évoluer la société, voire même changer nos modes de vie.

Si ce livre était lu par une large partie des “sans dent” auxquels je suis fier d’appartenir, en effet si mes “paroles”, mes idées, pouvaient aboutir enfin à la révolution des “sans dent”, je n’en serais qu’heureux, puisque cela aboutirait à une révolution de notre société, à un changement de “système”…

J’aimerais également que ce livre soit lu par tous ces “trous du cul” du gouvernement, du sénat, de l’assemblée nationale, qui se reconnaitront, et qui en l’acquérant, feront un geste pour tous les sans abris, auxquels j’annonce d’ores et déjà qu’une grande partie des bénéfices de la vente de ce livre, servira à financer des logements afin de les leur offrir.

Ces trous du cul qui se partagent le pouvoir

Ce sont les mêmes depuis plus de 40 ans, qui se partagent le pouvoir, ils sont élus par le peuple sur des promesses qu’ils ne savent pas tenir, sur des mensonges, cela fait plus de 40 ans qu’ils règnent à tour de rôle, en “monarques ripoublicains”, qu’ils votent des lois favorables aux patrons des multinationales, alors que la grande majorité des gens qui les a élus, c’est le peuple.

Pour être certains de conserver leurs sièges de députés, de sénateurs, leurs postes au gouvernement, ils ont autorisé le FN, le parti des fachos nationalistes : avec un mode de scrutin à deux tours, ils sont certains de conserver leurs postes, car la population n’est pas folle, les “sans dent” savent bien que le FN est un parti basé sur des idées fachistes qui n’ont aucune place à avoir que ce soit en France ou partout ailleurs dans le monde…

De cette manière les “Ripoublicains” (anciennement UMP, RPR…) et “Socialistes” pensent continuer à se partager le pouvoir encore longtemps, car les “sans dent” qui ne veulent pas du FN au pouvoir se sont toujours mobilisés pour lui faire barrage au second tour, et toute cette mascarade se passe avec la complicité des médias (que j’appellerai les “merdias”) détenus pour 98 % d’entre eux par les patrons des multinationales qui dictent les lois aux élus du peuple…

Seulement cette donne est de moins en moins valable, ces deux partis (depuis plus de 40 ans), ont toujours contribué à donner le gâteau aux patrons des multinationales, et les miettes au peuple, aux “sans dent” comme l’a dit Hollande ou aux “pauvres cons” comme l’a dit Sarkozy…

Ces deux là sont complices de pillages de richesses de certains peuples, ils n’ont aucun état d’âme quand au chaos qu’ils ont semé dans certaines parties de la planète, ils sont complices du terrorisme, complices de la dictature du capitalisme, pire ils entretiennent et financent le terrorisme…

Lorsque le peuple souhaite s’exprimer, il n’y a aucune écoute, aucun dialogue social, puisque les décisions sont déjà prises par les patrons et que les politiques ne font qu’appliquer la loi des plus riches, ils en sont les intermédiaires et garants.

Tout cela les “sans dent” l’ont bien compris, les “Ripoublicains” et les “Sociaux-démocrates” sont pauvres en idées, en dialogue, ils ne sont que les fossoyeurs de la sécurité sociale, de notre système de retraite par répartition, des...

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin