Paroles d'hommes (1790-1793)

De
Publié par

Rares sont les hommes de la Révolution qui s'intéressèrent au sort des femmes. Et s'ils modifièrent de façon décisive leur statut juridique (mariage civil, divorce...), ils furent, à l'exception de quelques-uns – Condorcet, Guyomar, Romme, Lequinio –, beaucoup moins préoccupés de leurs droits civiques et des conditions de l'égalité des sexes. Ceux dont les textes sont réunis dans Paroles d'hommes se réclamaient de l'idéologie républicaine fondée sur la liberté et l'égalité des citoyens. Mais pour leur grande majorité, à la suite de Jean-Jacques Rousseau, la femme devait «...se borner au gouvernement domestique, ne point se mêler du dehors, se tenir enfermée chez elle.» Et même, à lire Prudhomme, Amar, Chaumette et les autres, on voit bien à quel point proximité, similitude et confrontation des sexes leur faisaient horreur et suscitaient des réactions autoritaires, voire menaçantes. 1789-1945 : il faudra aux femmes attendre plus de cent cinquante ans pour devenir des citoyennes à part entière. Ce dossier, édité par Élisabeth Badinter, montre les causes profondes, philosophiques aussi bien qu'événementielles, de cette longue glaciation dans l'évolution de nos mœurs et le rôle mal connu qu'y ont joué les révolutionnaires.
Publié le : vendredi 26 octobre 2012
Lecture(s) : 16
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782818000342
Nombre de pages : 196
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Parolesd'hommes (1790-1793)
Condorcet,Prudhomme, Guyomar.
Parolesd'hommes (1790-1793)
P.O.L 8,villad'Alésia,Paris14e
©P.O.Léditeur,1989 ISBN2-86744-148-X
Préface
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant