Physiologie de l'imprimerie

De
Publié par

BnF collection ebooks - "Les imprimeries, ou boîtes comme les appellent les compositeurs, se divisent, sous le rapport de l'aménagement, en trois catégories. Je ne parle ici que des imprimeries de la capitale. La première catégorie se compose des boîtes ou le compositeur y voit à travailler ; La seconde, de celles où l'on y voit un peu ; La troisième, de celles où l'on n'y voit pas."

BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.


Publié le : lundi 7 mars 2016
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782346008506
Nombre de pages : 32
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
etc/frontcover.jpg
À propos de BnF collection ebooks

 

BnF collection ebooks est éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.

Fruit d’une sélection fine réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF par un comité éditorial composé de ses plus grands experts et d’éditeurs, BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés.

Morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse, tous les genres y sont représentés.

Éditée dans la meilleure qualité possible eu égard au caractère patrimonial de ces fonds, conservés depuis de nombreuses années par la BnF, les ebooks de BnF collection sont proposés dans le format ePub, un format ouvert standardisé, pour rendre les livres accessibles au plus grand nombre sur tous les supports de lecture.

I
Des ateliers

AVIS.– L’entrée de l’imprimerie est interdite aux ouvriers étrangers à la maison.

Les imprimeries ou boîtes, comme les appellent les compositeurs, se divisent, sous le rapport de l’aménagement, en trois catégories. Je ne parle ici que des imprimeries de la capitale.

La première catégorie se compose des boîtes où le compositeur y voit à travailler ;

La seconde, de celles où l’on y voit un peu ;

La troisième, de celles où l’on n’y voit pas.

Mon titre d’écrivain impartial et consciencieux me fait un devoir de dire que la troisième classe est la plus nombreuse, quoique pour le compositeur le jour soit la question principale.

À Paris, où dans son langage coloré l’ouvrier baptise d’une façon pittoresque les hommes et les choses, il a donné le nom de cage à tout atelier couvert en vitres.

Là, pas de disputes pour les places, pas de réclamations au metteur en pages, au prote ou au patron, car le jour est le même partout.

Il est vrai que ce genre d’atelier a bien aussi ses désagréments :

On y gèle en hiver, on y grille en été ; par les temps de pluie, l’eau coule dans les casses, et distribue des douches à profusion.

Mais le compositeur est industrieux comme un castor, et habile comme un singe, dont il est l’imitateur pour les mouvements.

En été, pour parer à la chaleur, il tend des cordes au-dessus de sa tête ; sur ces cordes, il place des maculatures.

En hiver, il corrompt le préposé au charbon de terre, en lui offrant le canon de l’estime ou la goutte de l’amitié, afin d’obtenir une deuxième édition de combustible.

Lorsqu’il pleut, il a le choix ou de placer un parapluie au-dessus de lui ou de recevoir l’eau, ce qui, avec le temps, ne laisse pas que d’être agréable ; car ce moyen l’oblige à recourir au marchand de vin le plus voisin, afin de combattre d’une façon homéopatique la fraîcheur extérieure de son corps.

Voilà pour les boîtes de la première classe.

Passons à celles de seconde classe.

Ici, nous devons le dire en toute sincérité, les désagréments sont moins nombreux.

L’atelier alors se trouve au premier ou au second et donne invariablement sur une cour, ce qui est très commode pour celui qui aime à connaître les moindres détails du...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Lélia

de bnf-collection-ebooks

Facino Cane

de bnf-collection-ebooks

Le Neveu de la marquise

de bnf-collection-ebooks

Le Christianisme Ésotérique

de bnf-collection-ebooks

Les Mémoires

de bnf-collection-ebooks

suivant