Un peuple de philosophes

De
Publié par

Joseph Modrzejewski, papyrologue, juriste et historien, spécialiste de la période hellénistique (IVe-Ier siècle avant J.-C.), a enquêté pendant près d’un demi-siècle sur les origines de la condition juive. Papyrus grecs d’Égypte, législation de la Rome impériale, auteurs grecs et latins, sources bibliques et talmudiques témoignent de la formation du statut et de l’image des Juifs dans le monde gréco-romain. Ils montrent que leur condition, caractérisée depuis des siècles par plusieurs grands traits (la transmission de la judéité par la mère, le refus des mœurs des autres peuples, la diaspora, et aussi l’antisémitisme), est le produit d’une histoire étonnante, car fortement contingente, qui s’est jouée principalement dans l’Egypte ptolémaïque, dans le Fayoum et à Alexandrie. Les contingences historiques conduisent les rabbins à passer, en matière de filiation, de la loi paternelle, qui domine le paysage biblique, à la loi maternelle. On sait désormais, grâce à l’auteur, que c’est un privilège romain qui détermina la réinterprétation de la Loi en matière de filiation ! Une histoire fascinante et complexe, illustrant formidablement la problématique identitaire.
Publié le : mercredi 14 septembre 2011
Lecture(s) : 36
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213664163
Nombre de pages : 462
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Joseph Modrzejewski, papyrologue, juriste et historien, spécialiste de la période hellénistique (IVe-Ier siècle avant J.-C.), a enquêté pendant près d’un demi-siècle sur les origines de la condition juive. Papyrus grecs d’Égypte, législation de la Rome impériale, auteurs grecs et latins, sources bibliques et talmudiques témoignent de la formation du statut et de l’image des Juifs dans le monde gréco-romain. Ils montrent que leur condition, caractérisée depuis des siècles par plusieurs grands traits (la transmission de la judéité par la mère, le refus des mœurs des autres peuples, la diaspora, et aussi l’antisémitisme), est le produit d’une histoire étonnante, car fortement contingente, qui s’est jouée principalement dans l’Egypte ptolémaïque, dans le Fayoum et à Alexandrie. Les contingences historiques conduisent les rabbins à passer, en matière de filiation, de la loi paternelle, qui domine le paysage biblique, à la loi maternelle. On sait désormais, grâce à l’auteur, que c’est un privilège romain qui détermina la réinterprétation de la Loi en matière de filiation ! Une histoire fascinante et complexe, illustrant formidablement la problématique identitaire.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.