//img.uscri.be/pth/78d187fe9b6875a18501fdff459b716e12d36515
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Une histoire de conscientisation

De
304 pages
La conscientisation est une opération mentale de remémoration volontaire des mots, des concepts dans une phrase avec son signifié réel et son intégration dans la génération de la pensée du moment. C'est donc la pratique volontaire de la conscience qui nous permet d'accéder à la construction de sa personne et par conséquent à la "création" de nos comportements sociaux nécessaires à la survie de nos collectivités formées en nations ou super nations. Évoquant aussi bien la bio-sociologie, l'économie ou encore une psychologie expérimentale, Gabriel Bardos dévoile sa propre philosophie autour d'un processus volontaire de prise de conscience qui vient transformer notre vision du monde. L'origine de la pratique provient du temps de l'apprentissage des "démarches à rebours" que l'auteur a pratiquées à l'École d'Architecture: analyse individuelle de sa propre démarche et sa présentation collective de son projet. Les deux mots "conscience et comportements" continuent ici à se développer et ouvrent successivement les portes de compréhension de nos idées contemporaines.
Voir plus Voir moins
Une histoire de conscientisation
Gabriel Bardos Une histoire de conscientisation
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com
Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55
IDDN.FR.010.0117500.000.R.P.2012.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication aux Éditions Publibook en 2012
Retrouvez lauteur sur son site Internet : http://gabriel-bardos.publibook.com
Avant-propos Ce livre est le premier dune série de réflexions spécu-latives que jai fini de rédiger en 2004, en poursuivant le développement des idées. Cet avant-propos est une rédac-tion de 2012. En continuant ces réflexions dans les notes chronologi-ques, jai ordonné mes idées suivant les thèmes des chapitres et des sous-chapitres, rédigé tout ce qui était à ma disposition et je lui ai donné le titre d«Une histoire de conscientisation ».Jai procédé ainsi avec les autres écrits sous le même angle et à la parution d«À la recher-che de la consciencede Christoph Koch, » la problématique de la conscientisation devient ma préoccu-pation récurrente. Sa découverte ma éclairci le rôle de la conscience dans lacquisition des savoirs, à laide de la-quelle nous pouvons comprendre nos croyances ancestrales et la réalité vécue. Cest ce que je peux consta-ter si je relis les notes ordonnées et divisées en trois petits volumes que javais appelé « COGITO » : - Une histoire de conscientisation - Réflexions théoriques - Les Idées, des Idées Je ne me suis pas arrêté à remémorer ou à évoquer des mots, des concepts et des phrases mais plutôt à poser des questions sur leurs significations réelles et sur les contenus de mes « spéculations » factuelles. Cest ce que jappelle de laconscientisation » généréesdes « nouvelles idées sans ma volonté. Leurs thèmes puisaient dans la bio-
9
sociologie, la psychologie expérimentale qui correspon-dent à ma philosophie daujourdhui. Lhistoire que jy ai décrite est un assemblage de mes pensées « assimilées » lors de mes études réunies sur des sujets contemporains. Cest à la lecture de mes propres écrits que jai pris conscience de mes activités passées qui mont révélé mes choix inconscients. Une histoire est toujours une remémoration, une sorte de méditation écrite sur la vie du passé que nous avons vécu. Nous les transformons tous les jours pour nous-mêmes suivant notre perception du monde. Cest en même temps le transfert du contenu de linconscient à la cons-cience pour sa structuration équilibrée. Lors dune évocation du passé, je redresse les images déformées en moi sous linfluence de mes savoirs et des expériences vécues. En fonction de la morale et de mon « idéologie du moment ». Cest en cela que le transfert mental construit la conscience qui contrôle nos actes et reformule nos ac-tions collectives pour la survie de lespèce. Lindividu se rendant compte de ses comportements, saperçoit de ce quil peut modifier et reformuler ses ac-tions pour une vie plus humaine. En relisant mes notes, je me rendais compte quelles traduisaient presque de « lécriture automatique » qui reflétait tout ce que javais appris en Sciences humaines et sociales et sajoutait au-tomatiquement à mes croyances, à mes savoirs et aux opinions hypothétiques dans mes discours. Cest ici que jai commencé à comprendre le rôle de la conscientisation dans nos actions individuelles et collec-tives qui ma poursuivi pendant ma vie denseignement professionnel. En une phrase : la conscientisation de mes écrits me permettait de mieux comprendre la société et moi-même dans nos actes. Prendre conscience de nos actions a posteriori des acti-vités influence « automatiquement » nos comportements individuels et sociaux. Cette prise de conscience qui est un
10