Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 12,99 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Publications similaires

La Nouvelle Revue Française N° 616

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 229

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 512

de editions-gallimard-revues-nrf

Vous aimerez aussi

suivant
LaNouvelle RevueFrançaise
0 ieousurvie delalittérature
Paris 5,rueSébastien-Bottin 1970
Sommaire
MARCEL ARLAND
Latraditionvivante
JEANGROSJEAN J.M.G.LEClézio PIERREOSTER JEANGRENIER BRICEPARAIN MICHELMOHRT ANDRÉDHOTEL JACQUESRÉDA
Cequ'onnesaitpasnenuitpas Lesismographe Cloacamaxima Jedoisattendre Lesnouveautésdenotretemps LettreàJeanGrosjean Rhétoriquefabuleuse Languematernelle
7
13 i5 22 24 26 33 35 3g
Nouveauxdéchiffrementsdumonde SERGEDouBROvSKYLacrisedelacritiquefrançaise5i YvoNBELAVALPsychanalyseetcritiquelittéraire enFrance78 ANNEFABRE-LUCELecritiquelittérairedevantles scienceshumaines102 MANUELDEDiÉGUEZL'avenirdesstructuralismes109 THOMASFERENCZIStructureslinguistiquesetfonction littéraire118 TZVETANToDORovCommentlire?129 BERNARDPINGAUDL'écritureetlacurei44 MARTHEROBERTLeJeûneuretlaPanthère164
Ambivalencedeseffets
RoGERJUDRIN CLAUDEOLLIER ROBERTANDRÉ ALAINBosQUET JEAN-CLAUDERENARD
EntretienavecledocteurFreudet Lectureécriturelecture Élogedularcin Lamarquisen'oseplussortir Unetransformationpermanente
189 202 205 209 212
JULIENGREEN JEANRouDAUT JACQUES-PIERREAMETTE
ALAINCLERVAL GuYRohou GEORGESPERROS
Laquestionposée Entreparenthèses Lalittératureavecunpoint terrogation Leconformisme,laterreur Lafoiducharbonnier L'idiotduvillage
218 221 d'in-223 226 229 232
Unelittératureestpresquetoujoursmenacée.Faut-ils'en plaindre,dèsl'instantquelesmenaceslaconduisentàune plussûreconsciencedesesloisetàunrenouvellementde sesforces?Cequifithiersabeauté,sielleenfaitundogme, elleenmeurt.Restequ'ellepeutmouriraussideserenier. En1924,àl'instigationdeJacquesRivière,j'écrivis danscetteRevueunarticlesurlemalaisedel'époque.Jene parlaispasaunomd'unedoctrineoud'ungroupe.Jene voulaisrienexprimerquinemefûtàcœuretquineme semblâtrépondreaubesoind'unrenouveau.Jem'enpre-naisauxenrégimentementsd'école, auxgestes,attitudeset parades,auxévangilesd'unjour.Jerefusaisunebeautél'homme,danscequ'ilad'essentiel,nefûtpasprésent. Cequ'enfinj'attendaisdel'œuvre?Uneconnaissance,une preuve,uneréalisationprovisoiredenous-mêmes;dansle désordre,uneharmonie;dansletourment,unedélivrance; danslasolitude,l'undeshautsmoyensdecommunication. Quarante-sixansaprès,sousdesmenacesbeaucoup pluslourdes,jemaintienslamêmeconceptiondelalitté-rature,etlemêmeespoir. Maisaujourd'hui,cesontnoscollaborateurs,etd'abord lesplus jeunes,qui ontvouluexaminerdanscenuméro spéciallesconditionsetlestendancesdelalittérature actuelle.Ilnoussemblequecedébatvientàsonheure. Jamaissansdoutelesformes,l'esprit,lamatièreetlesfins delalittératuren'ontétéremisenjeucommedansce
LaNouvelleRevueFrançaise mondeenmétamorphose.Uneconfuseterreurs'estinstal-léedansnosLettres.Ons'interrogefaut-ilfaireéclater lelangagecommeonafaitéclaterlesgenres?ramener l'oeuvreàl'illustrationd'unethéorie?seréfugierdansl'in-différence?Oufaut-il,commelefontnoscollaborateurs, garderfoidansledestindel'écritureetdel'art?Chacun d'eux,selonsonmodepersonneletsesgoûts,entendservir unecausecommune.TelestaussibienlerôledeLaNou-velleRevueFrançaise,quin'estpasmoinssoucieusedela qualitéetdeladuréedenotrelittératurequedesonévo-lution.
MARCEL
ARLAND