Vies et morts de Jean Moulin

De
Publié par

Jean Moulin aurait eu cent ans au printemps prochain. Son nom, sa figure sont devenus familiers à tous les Français. A la fois groupe scolaire, avenue gymnase, son nom désigne un des héros du xxe siècle qui a accepté de mourir pour une belle et grande idée de la France. En ne parlant pas sous la torture, il a racheté les lâchetés et trahisons de nombreux Français pendant cette période noire de notre Histoire qu'a été l'Occupation. André Malraux l'a immortalisé lors de l'entrée de ses cendres au Panthéon, il en a fait un héros mythique et inaccessible, mais a libéré en même temps des énergies destructrices. Tout naturellement, Henri Frenay a été le premier à donner des coups dans la statue, en suggérant que ce que tout le monde appelait son rôle d'unificateur de la Résistance n'était en réalité que l'oeuvre d'un sous-marin du Parti communiste français. Longtemps plus tard, certains ont pris un marteau-piqueur pour élargir les brèches ouvertes par Frenay. Pour certains, Moulin était probablement un agent soviétique, pour d'autres, inévitablement, un agent américain.
Qui était donc Jean Moulin ?
Pourquoi de Gaulle à Londres, a-t-il décidé de faire de lui son représentant en France alors qu'il ne le connaissait pas quelques semaines tôt ?
Jean Moulin était-il resté " l'homme de Pierre Cot ", ancien ministre de l'air, ardent partisan de l'alliance franco-soviétique dans ta lutte antifasciste ?
A-t-il côtoyé des agents soviétiques ? Le savait-il ? ,A-t-il collaboré avec eux ?
Pourquoi Moulin et Frenay se sont-ils tant affrontés ? Faut-il inscrire le tragique épisode de Caluire dans ce combat fratricide ?
La trahison de René Hardy, un homme de " Combat ", n'a-t-elle été un acte individuel ?
Quelles sont Ies conditions exactes de la mort de Jean Moulin ?
Ce grand livre d'enquête de Pierre Péan, fourmillant de révélations, répond à ces questions et à beaucoup d'autres. Il redonne à Jean Moulin une dimension humaine, avec ses défauts et ses qualités, ses grandeurs, et ses faiblesses. Le héros était aussi un homme avant que la mort en fasse une figure de légende.

Pierre Péan a publié chez Fayard Affaires africaines, L'Argent noir, L'Homme de l'ombre, Le mystérieux Docteur Martin, Une jeunesse française, et, en collaboration avec Christophe Nick, TF1, un pouvoir.
Publié le : lundi 23 novembre 1998
Lecture(s) : 171
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213644707
Nombre de pages : 716
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Jean Moulin aurait eu cent ans au printemps prochain. Son nom, sa figure sont devenus familiers à tous les Français. A la fois groupe scolaire, avenue gymnase, son nom désigne un des héros du xxe siècle qui a accepté de mourir pour une belle et grande idée de la France. En ne parlant pas sous la torture, il a racheté les lâchetés et trahisons de nombreux Français pendant cette période noire de notre Histoire qu'a été l'Occupation. André Malraux l'a immortalisé lors de l'entrée de ses cendres au Panthéon, il en a fait un héros mythique et inaccessible, mais a libéré en même temps des énergies destructrices. Tout naturellement, Henri Frenay a été le premier à donner des coups dans la statue, en suggérant que ce que tout le monde appelait son rôle d'unificateur de la Résistance n'était en réalité que l'oeuvre d'un sous-marin du Parti communiste français. Longtemps plus tard, certains ont pris un marteau-piqueur pour élargir les brèches ouvertes par Frenay. Pour certains, Moulin était probablement un agent soviétique, pour d'autres, inévitablement, un agent américain.

Qui était donc Jean Moulin ?
Pourquoi de Gaulle à Londres, a-t-il décidé de faire de lui son représentant en France alors qu'il ne le connaissait pas quelques semaines tôt ?
Jean Moulin était-il resté " l'homme de Pierre Cot ", ancien ministre de l'air, ardent partisan de l'alliance franco-soviétique dans ta lutte antifasciste ?
A-t-il côtoyé des agents soviétiques ? Le savait-il ? ,A-t-il collaboré avec eux ?
Pourquoi Moulin et Frenay se sont-ils tant affrontés ? Faut-il inscrire le tragique épisode de Caluire dans ce combat fratricide ?

La trahison de René Hardy, un homme de " Combat ", n'a-t-elle été un acte individuel ?
Quelles sont Ies conditions exactes de la mort de Jean Moulin ?
Ce grand livre d'enquête de Pierre Péan, fourmillant de révélations, répond à ces questions et à beaucoup d'autres. Il redonne à Jean Moulin une dimension humaine, avec ses défauts et ses qualités, ses grandeurs, et ses faiblesses. Le héros était aussi un homme avant que la mort en fasse une figure de légende.

Pierre Péan a publié chez Fayard Affaires africaines, L'Argent noir, L'Homme de l'ombre, Le mystérieux Docteur Martin, Une jeunesse française, et, en collaboration avec Christophe Nick, TF1, un pouvoir.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.