Violence entre

De
Publié par

Dans ce livre, Félicité Filliez essaie d’attirer l’attention de l’opinion sur les dangers du harcèlement en milieu scolaire. En bonne analyste, elle essaie de donner quelques conseils, aux parents et au monde enseignant, sans trop incriminer les responsables des actes prohibés, car, pense-t-elle : « parfois ceux qui le font sont souvent eux-mêmes dans un état psychique qui n’inspire pas confiance. » Comment aider et soutenir ceux qui sont victimes à s’en sortir pour ne pas finir dans un état de mal-être, de déprime, accompagné de traumatismes multiples ? Elle nous donne ici quelques pistes.

Elle aborde le cas des enseignants qui peuvent aussi être traumatisés par le fait d’être impuissants face à ce genre de situation.


Publié le : jeudi 17 octobre 2013
Lecture(s) : 7
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782332609953
Nombre de pages : 50
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Couverture

Cover

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-60993-9

 

© Edilivre, 2014

Du même auteur

La clé de ton destin, 2011

Les messages de ton destin, 2012,

31 lettres à maman, 2012

Main dans la main (Employeurs-Employés & Collègues), 2012

 

 

Milieu scolaire en danger

 

 

 

 

 

Et si ça vous concernait ?

 

 

 

 

 

Combattre le mal-être et la déprime chez les jeunes en milieu scolaire

 

 

– Je dédie ce livre à tous ceux qui ont été un jour victime d’injures, d’insultes de la part de leurs camarades d’école ; à tous ceux qui ont subi la maltraitance, le harcèlement, la méchanceté ; à tous ceux qui ont fait face à la jalousie, aux commérages, à l’incompréhension, au racisme, à la haine sans fondement ; à tous ceux qui ont été l’objet de rabaissement, de dévalorisation, etc. et toutes ces choses qui ont gâché leur vie, les conduisant à un mal-être, à une dépression et provoquant des incidents graves et négatifs sur leur personne.

– Aux jeunes en milieux scolaires, qui ne mesurent pas l’impact que leur comportement, leur regard, leurs mots, etc. peuvent avoir sur la vie présente et future de leurs camarades ; aux professeurs, maîtres/ses d’école et autres enseignants, afin qu’ils se rendent compte que les mots qu’ils peuvent employer, peuvent influer sur la vie future d’un jeune en bien ouen mal, selon le discours qu’ils leur tiendront.

– Aux professeurs, maîtres/ses d’école et tout le corps enseignant qui ont été victimes de maltraitance verbale et non verbale de la part de leurs jeunes élèves. Etant moi-même maman, j’en profite pour les féliciter et les encourager dans leur travail.

– Aux parents, qui ont pour la responsabilité de sensibiliser leurs enfants à la maison autour des questions essentielles de cohabitation des différentes personnalités ; insistant sur tout ce qui peut être à la base de conflits, tels la méchanceté, les moqueries, les mots ou toute attitude inappropriée pour détruire psychologiquement l’autre.

– Enfin je dédie ce livre à toutes les familles qui ont eu un jour un enfant victime de toutes ces choses en milieu scolaire.

– Je n’oublie pas de remercier tous ceux qui enrichissent ma vie, par l’appui et l’amour qu’ils me portent : mes parents, ma famille en Suisse et au Cameroun, mes enfants. Aussi, tous ceux qui me soutiennent dans cette lutte contre le mal-être et la dépression. Je remercie la force divine qui me donne le courage et la force de me battre pour trouver la bonne solution susceptible d’éloigner de l’être humain de notre temps qu’est le mal-être, parle biais de la dépression et du suicide.

Introduction

Il nous arrive d’être outrancier dans nos propos, d’avoir un comportement non décent face à un proche, une connaissance, un camarade, une amie, un voisin, un inconnu, etc. La société nous livre dans le quotidien des cas qui ne répondent pas à une meilleure cohabitation entre personnes responsables. Ceci se rencontre dans toutes les couches sociales, que ce soit auprès des individus ou des collectivités. L’outrance ou le mauvais comportement n’a pas de frontière. Elle peut concerner tout un chacun. J’essaie d’aborder cette question dans le cadre des individualités, précisément en milieu scolaire. Il y a moult exemples qu’on peut aborder et évoquer concernant de ce sujet. Je me suis bornée à observer un certain nombre de cas que je rencontre souvent dans le cadre de mon travail de thérapeute. J’en esquisse iciles grandes lignes, sans trop entrer dans les détails, tout en ayant, dans ma démarche, le souci d’apporter ma contribution dans le débat existant, pour enrichir la réflexion.

Parents, jeunes, éducateurs :
Que faire pour les aider ?

Félicité Filliez a reçu la grâce de décrypter les phénomènes du passé, de lire et de comprendre les événements du présent, d’avoir finalement des visions sur le futur. Elle jouit du don de Guérison. Elle est Thérapeute. Cela fait déjà quelques temps qu’elle accompagne ceux...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.