Les Guerres de demain

De
Publié par

Le 11 septembre 2001, le monde découvre avec horreur et stupéfaction que la mondialisation a un aspect tragique, celui des conflits. Même l'hyperpuissance américaine, malgré sa supériorité technologique et militaire, n'est pas à l'abri des tumultes guerriers. Le monde occidental a longtemps cru que sa richesse le préservait des guerres dont les pays pauvres auraient désormais le monopole.


C'est une illusion qui a volé en éclats avec la destruction des tours du World Trade Center. Quelles seront les guerres de demain ? Terrorisme international ? Guerre chimique ? Guerre bactériologique ? Guerres régionales ? Quels risques devrons-nous être prêts à affronter ?


Pascal Boniface développe les scénarios des conflits potentiels pour mieux en mesurer l'intensité. Il en clarifie les enjeux pour les mettre à la portée du grand public, plus que jamais concerné par ces questions fondamentales pour son avenir. Les guerres de demain sont les guerres qui nous menacent.


Publié le : vendredi 13 août 2010
Lecture(s) : 66
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021007664
Nombre de pages : 218
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait de la publication
Extrait de la publication
ES N
Extrait de la publication
001.
ons destinées à une utilisation lle faite par quelque procédé e, est illicite et constitue une de la propriété intellectuelle.
e
s.
France Labbé les plus brefs n, Barthélemy e Villemagne, i des conseils
Extrait de la publication
raître?
ecevait un choc s civils pris en és sur les deux w York condui-autre s’abattait rès rapidement sur la Maison-t révoltés. it le plus de stu-oir économique r le symbole du  les États-Unis, nses militaires semblait mettre our la première tal? Le fait que  écrans de télé-
ient le choc des  l’Occident, en mondiale.
Extrait de la publication
N
 largement avec suite ininterrom-s espoirs de vivre fléau de la guerre t été évoqués. Ils elle des désillu-
paix perpétuelle. à prédire que le iales entre États nt naturellement épendance éco- conflit. Était-il el on avait partie
 et la Grande-s l’une de l’autre. crire: «A l’aube ident que la rapi-ssible.» e selon laquelle oint de vue éco-vait rendu inutile  Ces prédictions  plus cruelle des
urs éclater mais, le! De nombreux voir, dans ce qui llions de morts), s. Elle ne fut que si le constructeur 928: «Les gens pour que puisse
Extrait de la publication
A Î T R E ?
l y eut malheu-
puissances ont ations (SDN), ent de la sécu-
partie pour ne nnes. L’URSS ques et elle ne , l’Allemagne s les principes . Celle-ci périt sions. 9 millions de s unies. Elle a  États, le droit la paix par le it de l’alliance, identaux et de azisme. puissances, et monde. risé. Très vite,  guerre froide. tre créent des at de méfiance aralysée et ne issance possé-e ou un de ses
divisé en deux x surarmés, il e la dissuasion lade atomique.
Extrait de la publication
N
à 1945 d’«après-roisième Guerre ashington – qui ombreux conflits pas mis directe-SS, mais chaque  de l’autre. Des acune des super-n dénombre tout ns de morts. mbole de la divi-au 10 novembre onde. Le spectre, e communiste et
ise à exécution, rée pendant plus anger pesant sur libère d’un grand s ne seront plus viéto-américaine reux conflits du
de courte durée. it-il qu’une autre opposer l’Irak au Irak à une vaste La défaite rapide  On évoquait un de liberté. ait été réglé par lective. L’URSS,
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.