Cette publication est accessible gratuitement

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant
Attention au surpoids !
L'impact des anomalies de poids, obésité ou maigreur, sur la fertilité a été largement étudié chez la femme. Les anomalies de l'indice de masse corporelle (rapport du poids en kg au carré de la taille en m, exprimé en Kg/m2) -IMC-, qu'il s'agisse de maigreur (18 kg/m2) de surpoids (25 kg/m2) ou d'obésité (30 kg/m2) peuvent se traduire par des troubles de l'ovulation. En revanche, l'impact des anomalies de poids de l'homme sur la qualité du sperme reste mal apprécié. Les recherches récentes n'avaient pas pu mettre en évidence de lien entre IMC et qualité du sperme, faute d'études basées sur des échantillons suffisamment importants. Or, une étude de grande ampleur, menée avec 1 940 patients, met en évidence le lien négatif entre l'excès de poids et la fertilité masculine ! Les résultats de l'étude ont été présentés le 4 juillet dernier par le Docteur Cohen-Bacrie à l'occasion du congrès del'European Society of Human Reproduction. (http://www.nlm.nih.gov/)