Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF - ZIP

sans DRM

CATASTROPHE NATURELLE : SE FAIRE INDEMNISER

5 pages
CATASTROPHE NATURELLE : SE FAIRE INDEMNISER La garantie tempête Sachez que la garantie tempête est obligatoirement incluse dans l'assurance multirisques habitation que vous avez souscrite pour votre logement. Selon l'article L.122-7 du Code des assurances, modifié en juillet 2001, « les contrats d'assurance garantissant les dommages d'incendie ou tous autres dommages à des biens situés en France, ainsi que les dommages aux corps de véhicules terrestres à moteur, ouvrent droit à la garantie de l'assuré contre les effets du vent dû aux tempêtes, ouragans et cyclones, sur les biens faisant l'objet de tels contrats, sauf en ce qui concerne les effets du vent dû à un événement cyclonique pour lequel les vents maximaux de surface enregistrés ou estimés sur la zone sinistrée ont atteint ou dépassé 145 km/h en moyenne sur 10 minutes ou 215 km/h en rafales, qui relèvent des dispositions des articles L.125-1 et suivants du présent Code ». Que couvre-t-elle ? Les dommages directs : il s'agit des dégâts causés par l'action directe du vent (tuiles arrachées, chute de la cheminée, toiture abîmée...) mais aussi par l'impact de la grêle, du poids de la neige sur les toits ou encore de l'humidité résultant de la pluie, de la grêle et de la neige pénétrant à l'intérieur du bâtiment. Les dommages indirects : ils ne sont pas toujours couverts par la garantie, renseignez-vous auprès de votre assureur. On parle de dommages indirects notamment lorsque la tempête a rendu votre maison inhabitable.
Voir plus Voir moins
CATASTROPHE NATURELLE : SE FAIRE INDEMNISER

La garantie tempête

Sachez que la garantie tempête est obligatoirement incluse dans l'assurance multirisques habitation que vous avez souscrite pour votre logement. Selon l'article L.122-7 du Code des assurances, modifié en juillet 2001, « les contrats d'assurance garantissant les dommages d'incendie ou tous autres dommages à des biens situés en France, ainsi que les dommages aux corps de véhicules terrestres à moteur, ouvrent droit à la garantie de l'assuré contre les effets du vent dû aux tempêtes, ouragans et cyclones, sur les biens faisant l'objet de tels contrats, sauf en ce qui concerne les effets du vent dû à un événement cyclonique pour lequel les vents maximaux de surface enregistrés ou estimés sur la zone sinistrée ont atteint ou dépassé 145 km/h en moyenne sur 10 minutes ou 215 km/h en rafales, qui relèvent des dispositions des articles L.125-1 et suivants du présent Code ».

Que couvre-t-elle ?

Les dommages directs : il s'agit des dégâts causés par l'action directe du vent (tuiles arrachées, chute de la cheminée, toiture abîmée...) mais aussi par l'impact de la grêle, du poids de la neige sur les toits ou encore de l'humidité résultant de la pluie, de la grêle et de la neige pénétrant à l'intérieur du bâtiment.

Les dommages indirects : ils ne sont pas toujours couverts par la garantie, renseignez-vous auprès de votre assureur. On parle de dommages indirects notamment lorsque la tempête a rendu votre maison inhabitable. Dans la mesure où votre contrat le prévoit, l'assureur pourra prendre en charge par exemple les frais de votre relogement. Autres dommages indirects : les honoraires d'experts ou encore les frais de déblais des décombres.