Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 0,99 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : ZIP - PDF

sans DRM

Publications similaires

Vous aimerez aussi

Comment choisir un chat de race ?

Qu'est-ce qu'un chat de race ? Un chat est reconnu comme appartenant à une race lorsque lui est délivré un pedigree. Le pedigree est un document officiel délivré par une association agréée qui enregistre les naissances déclarées par les éleveurs. Ce pedigree retrace l'arbre généalogique et les titres remportés en exposition par les parents du chat sur 4 générations. Ainsi, un chaton né de 2 parents dits « de race » ne sera pas reconnu comme étant « de race » si l'éleveur n'a pas au préalable déclaré sa naissance auprès de l'association en charge de délivrance des pedigrees et fait la demande de pedigree. Chaque pays possède un ou plusieurs organes s'occupant de l'émission des pedigrees. En France, cet organe s'appelle le LOOF (Livre Officiel des Origines Félines). Il existe également des associations internationales comme la TICA, la FIFé, la CFA et la WCF.

Un chat né en France (que ses parents soient nés en France ou non) ne peut être considéré comme « chat de race » depuis la loi du 6 janvier 1999 que s'il possède un pedigree émis par le seul Livre des Origines habilité par le Ministère de l'agriculture à tenir une généalogie officielle : le LOOF.

Pour qu'un chat né à l'étranger soit considéré en France comme « de race », il est nécessaire que son pedigree soit reconnu par ce même organisme. Chaque chat ou chaton de race né à l'étranger et importé en France, fait donc l'objet d'une deuxième inscription au LOOF, afin d'obtenir l'établissement de son pedigree français et être alors reconnu comme étant « de race » en France.

Le pedigree est un arbre généalogique où sont répertoriés les parents, grands-parents, etc. Il est aujourd'hui possible de rajouter des renseignements comme l'identification par l'ADN et bientôt des informations sur la santé permettant de garantir que les chats inscrits sont indemnes de certaines maladies génétiques. Crédit photo : LOOF/Christophe Hermeline

Un chat de race tente de s'approcher au maximum du « standard » de la race, le standard étant la description complète et précise de ce que doit être physiquement le chat idéal pour une race donnée et un rappel des défauts à éviter. Un système de notation attribue des points à la qualité de certaines parties du corps, de la qualité de la fourrure ou de la couleur de la robe du chat, ce qui permet d'apprécier plus justement l'importance de certaines faiblesses ou « défauts » de ce qu'est le chat par rapport au standard de la race à laquelle il appartient. Ce standard est la base sur laquelle sont construites l'observation et l'évaluation des qualités d'un chat en exposition par les juges, qui doivent les connaître parfaitement. Ils déterminent ainsi les meilleurs chats de chaque race. Les éleveurs sélectionnent leurs reproducteurs pour s'approcher au mieux de ce standard, tenter de produire le plus beau chat de « leur » race et confrontent souvent leur base de sélection au regard des jugements en exposition afin de valider la qualité de leur programme de sélection. Les standards de chaque race sont mis au point par les juges, membres des clubs de race et éleveurs et peuvent évoluer : ils intègrent parfois de nouveaux critères, des nouvelles couleurs de robes apparaissant au gré des sélections. C'est ainsi qu'un Persan du début du siècle n'a plus rien à voir avec un Persan actuel. Le respect du standard ne doit cependant pas se faire au détriment de la santé de l'animal : si sa morphologie parfois « hyper typée » inconforte la vie de l'animal, elle est considérée comme un défaut et pénalisée.