Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF - ZIP

sans DRM

FACTURES DE GAZ, LES ABUS DE GDF

4 pages
FACTURES DE GAZ, LES ABUS DE GDF En mai 2011 selon l'Insee, 3,8 millions de ménages français consacraient plus de 10% de leur budget à leurs dépenses d'énergie. Nombre de ces usagers, ne parvenant plus à régler leurs factures, ont fait appel aux services du Médiateur national de l'énergie. Comme Mme F. qui touche une retraite de 750 € mensuels et dont le gaz a été coupé : « Je m'adresse à vous afin de vous exposer ma détresse face à un manque de dialogue avec GDF », témoignait-elle dans un courrier de 2011. Plus de 15% des saisines reçues par le Médiateur relevaient alors de difficultés de paiement, avec une dette moyenne, tous dossiers confondus, de 1.900 €. La crise économique et les hausses du prix de l'énergie (+ 25% pour les tarifs réglementés du gaz en 2 ans) ont détérioré la situation financière fragile des foyers monoparentaux, retraités aux faibles pensions, titulaires des minima sociaux et des personnes en surendettement. Pourtant, alors que changer d'opérateur téléphonique est aujourd'hui chose courante, 71% des Français ignorent encore qu'ils peuvent changer de fournisseur de gaz et réduire leur facture énergétique. Un droit pour tousUn droit pour tous Depuis le 1er juillet 2007, le marché de l'énergie est ouvert, mettant fin au monopole d'EDF et GDF.
Voir plus Voir moins
FACTURES DE GAZ, LES ABUS DE GDF

En mai 2011 selon l'Insee, 3,8 millions de ménages français consacraient plus de 10% de leur budget à leurs dépenses d'énergie. Nombre de ces usagers, ne parvenant plus à régler leurs factures, ont fait appel aux services du Médiateur national de l'énergie. Comme Mme F. qui touche une retraite de 750 € mensuels et dont le gaz a été coupé : « Je m'adresse à vous afin de vous exposer ma détresse face à un manque de dialogue avec GDF », témoignait-elle dans un courrier de 2011. Plus de 15% des saisines reçues par le Médiateur relevaient alors de difficultés de paiement, avec une dette moyenne, tous dossiers confondus, de 1.900 €. La crise économique et les hausses du prix de l'énergie (+ 25% pour les tarifs réglementés du gaz en 2 ans) ont détérioré la situation financière fragile des foyers monoparentaux, retraités aux faibles pensions, titulaires des minima sociaux et des personnes en surendettement. Pourtant, alors que changer d'opérateur téléphonique est aujourd'hui chose courante, 71% des Français ignorent encore qu'ils peuvent changer de fournisseur de gaz et réduire leur facture énergétique.

Un droit pour tous