Cette publication est accessible gratuitement

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

FRÉDÉRIC BESSY : "PEUT- ÊTRE L'ANNÉE DE CADEL EVANS"

Pour celui qui a disputé cinq Tours de France, le champion australien pourrait mettre tout le monde d'accord.

"Si Contador est là, il reste une pointure supérieure. Il a la confiance engrangée par la victoire dans les grands Tours. Les Schleck ont une équipe plus forte que l'an dernier, même si elle n'a pas encore montré ce qu'elle est capable de réaliser. Si Contador est absent, je pense que ce sera alors un Tour de France ouvert, un Tour de transition, même si les frères Schleck seront les favoris. Mais cela peut laisser des ouvertures et là, on peut penser à Cadel Evans. Pas seulement parce que je suis commercial chez BMC (Rires) ! Si la poisse le lâche un peu, tout est permis pour lui. Il a réussi cette année une très belle saison avec des victoires sur Tirreno-Adriatico et le Tour de Romandie. C'est peut-être son année. En ce qui concerne les Français, il n'y a personne pour jouer le classement général. Il va falloir provoquer la chance. On a besoin de nouvelles têtes. Jean-Christophe Peraud, pour son premier tour, a le potentiel pour être, à la pédale, dans les dix premiers du Tour. Il a eu un programme bien adapté pour arriver au mieux sur le Tour. Quant à Le Mevel, avec les cartouches qu'il a laissées sur le Tour d'Italie, ce sera difficile d'enchaîner. Mais il est très talentueux et il continuer à progresser. Sans oublier Hubert Dupont qui n'est plus tout jeune, mais qui est capable d'aller accrocher un Top 15 sur le Tour."

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin