Cette publication est accessible gratuitement

Partagez cette publication

Publications similaires

Rewind

de editions-gunten

Les ingrédients du bonheur

de editions-dreamcatcher

BD, parution en octobre 2012

de le-nouvel-observateur

Vous aimerez aussi

CLOCLO TOUJOURS LÀ !

de celebrite-magazine

Celebrite Magazine N°25

de celebrite-magazine

suivant
FRÉDÉRIC LOPEZ Son enfance difficile !

Vous n'avez pas pu passer à côté de Rendez-Vous en en terre inconnue, l'émission phare de France Télévisions qui envoie une célébrité à l'autre bout du monde, rencontrer des civilisations méconnues des Français. Son animateur, Frédéric Lopez, est un homme discret, qui sait mettre ses invités en valeur. Et pour cause : l'homme a récemment fait part de ses blessures d'enfance, une période douloureuse de sa vie. Et s'il témoigne aujourd'hui sur cette période difficile de sa jeunesse, c'est pour que son expérience puisse servir à d'autres, exposés à la même situation. Car Frédéric s'est fait tout seul, lui qui a quitté le cocon familial très jeune, à l'âge de quinze ans. Un départ qui s'est trouvé être une nécessité pour l'animateur : « Avant cet âge, j'évoluais dans un environnement familial... disons compliqué... » a-t-il ainsi confié. Un environnement difficile qui a donc incité le jeune homme à s'éloigner de ce cadre familial dur à supporter : « Je n'étais pas un enfant désiré et mon père n'incarnait pas la bienveillance. Il n'était que dans le dénigrement et les coups ». Un père irascible et violent, de quoi traumatiser un enfant, élevé dans la crainte d'une nouvelle sanction à son égard, des coups distribués pour un oui ou pour un non : « Pour un fou rire qui l'agaçait, je pouvais me retrouver puni, enfermé dans un cagibi. J'étais terrorisé. [...] je sais qu'un enfant a besoin d'affection et de protection pour grandir. Je n'ai eu ni l'un ni l'autre. Au contraire, mon père n'était qu'une menace. » Aujourd'hui reconstruit, Frédéric Lopez n'en veut pas à cette figure qui n'avait presque plus rien de paternelle, à qui il trouve des circonstances atténuantes et des explications à ce comportement violent : « Si j'arrive à être dans le «pardon», c'est parce que lui-même n'a pas appris à être heureux. Il n'était pas conscient de ce qu'il faisait ». Un témoignage que l'animateur veut transformer en un message d'espoir pour tous ceux qui se retrouveraient aujourd'hui dans la même position que lui, enfant : « Pour aider tous ceux qui lisent cet article et qui ont souffert, j'aimerais leur dire qu'une histoire douloureuse peut-être une chance. » En levant ainsi le voile sur son passé, espérons effectivement que Frédéric Lopez puisse être une source de réconfort et d'inspiration pour ceux qui, comme lui, ont eu de mauvais moments à passer et manqué d'amour dans leur enfance.