Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Gastronomie, La Savoie est une région riche en produits du terroir.

3 pages
Gastronomie, La Savoie est une région riche en produits du terroir. Les fromages des alpages au lait cru comme le Beaufort (pâte pressée cuite), la Tomme de Savoie et la Tome des Bauges (pâte pressée non cuite), ainsi que le Reblochon (pâte semi-pressée non cuite) originaire de Haute-Savoie, fabriqué également dans le Val d'Arly, ne peuvent que nous faire saliver. Le bleu de Termignon (fabriqué très localement dans les alpages d'Entre-deux-Eaux) nous donne ce goût d'authenticité que le palais apprécie. La charcuterie comme les Pormoniers (saucisses fraîches aux herbes et abats de porc), les saucissons d'âne et de chèvre, les Diots (petites saucisses fraîches à base de porc mijotées dans du vin blanc) et grelots aux herbes comptent parmi les spécialités locales, qui nous régalent.Les crozets sont de petites pâtes carrées à base de farine et de blé tendre, ils aiment accompagner les plats de viande. La Savoie est aussi une région de vignoble de vin blanc et rouge, les blancs comme le Chignin Bergeron sont parfaits pour l'apéritif. L'Apremont est un vin qui aime accompagner les plats à base de fromage comme la succulante tartiflette. L'Abyme, un vin un peu plus rugueux se joint à une fondue Savoyarde. Les rouges comme la Mondeuse, le Gamay et le Pinot accompagnant des plats de charcuterie aiment chatouiller nos papilles. Après vous avoir fait saliver, vous trouverez des recettes pour vous faire apprécier la cuisine locale. Cuisine savoyarde ...
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Gastronomie, La Savoie est une région riche en produits du terroir.

Les fromages des alpages au lait cru comme le Beaufort (pâte pressée cuite), la Tomme de Savoie et la Tome des Bauges (pâte pressée non cuite), ainsi que le Reblochon (pâte semi-pressée non cuite) originaire de Haute-Savoie, fabriqué également dans le Val d'Arly, ne peuvent que nous faire saliver. Le bleu de Termignon (fabriqué très localement dans les alpages d'Entre-deux-Eaux) nous donne ce goût d'authenticité que le palais apprécie.

La charcuterie comme les Pormoniers (saucisses fraîches aux herbes et abats de porc), les saucissons d'âne et de chèvre, les Diots (petites saucisses fraîches à base de porc mijotées dans du vin blanc) et grelots aux herbes comptent parmi les spécialités locales, qui nous régalent.Les crozets sont de petites pâtes carrées à base de farine et de blé tendre, ils aiment accompagner les plats de viande.

La Savoie est aussi une région de vignoble de vin blanc et rouge, les blancs comme le Chignin Bergeron sont parfaits pour l'apéritif. L'Apremont est un vin qui aime accompagner les plats à base de fromage comme la succulante tartiflette. L'Abyme, un vin un peu plus rugueux se joint à une fondue Savoyarde. Les rouges comme la Mondeuse, le Gamay et le Pinot accompagnant des plats de charcuterie aiment chatouiller nos papilles.

Après vous avoir fait saliver, vous trouverez des recettes pour vous faire apprécier la cuisine locale. Cuisine savoyarde ... il suffit de l'évoquer pour s'imaginer la fourchette plongeant dans la fondue. Se contenter de cette image serait passer à côté de bien des richesses offertes par cette cuisine qui dans sa simplicité et son authenticité sait aussi flirter avec raffinement. Cet hiver, Savoie Mont Blanc offre un menu à la hauteur de ses sommets : nouvelles tables, récompenses méritées, stages avec les plus grands chefs, découverte du patrimoine culinaire ou soirées insolites... À table et sans modération !

Raclette Savoyard Pour 4 personnes

800 g de Beaufort

8 tranches de jambon cru des montagnes

125 g de viandes séchées des Grisons coupées en tranches fines

12 tranches de saucisson de montagne

4 tranches de Copa

8 à 12 pommes de terre (selon la taille)

4 tomates bien mûres, 2 oignons, cornichons.

Faire cuire les pommes de terre à l'eau en robe des champs et les tenir au chaud. Coupez le Beaufort en tranches fines Lavez et coupez les tomates en ranches, épluchez les oignons et les coupez en fines lamelles Présentez la charcuterie de montagne sur un plat. Les pommes de terre peuvent être maintenues au chaud sur l'appareil à raclette. Accompagnez votre raclette d'un vin blanc de Savoie Apremont.

Un lieu mythique : Courchevel, une adresse déjà réputée : « Le Chabichou », un chef charismatique et étoilé, Michel Rochedy... tous les ingrédients sont réunis pour l'ouverture à l'année d'un nouveau restaurant, « Le Chabotté ». Cette adresse modulable de 700 m2 s'inspire de la très tendance « bistronomie ». Avec des fourneaux ouverts sur la salle, on y viendra en famille ou en séminaire, les soirées animées et conviviales poursuivront la tradition du célèbre chalet blanc. Toujours à Courchevel, le chef Sylvestre Wahid, donne sa première étoile à la table du dernier né « Le Strato ». Sa cuisine est un astucieux équilibre entre modernité et tradition. Son insatiable curiosité pour les produits et les techniques s'immisce au détour de toutes ses créations. Sa passion pour les voyages et ses inspirations puisées dans la cuisine asiatique lui permettent des originalités à l'image de son dîner au champagne réalisé sur un iceberg du Groenland, par 2°C pour le navigateur Mike Horn. Un chef à suivre tout comme Antony Tempesta qui obtient lui aussi sa première étoile à « La Bécca » à Val d'Isère. Enfant du pays, il aurait pu se destiner à une carrière de skieur de haut niveau mais il exprime aujourd'hui son talent dans les cuisines de l'hôtel restaurant familial où il a grandi. Disciple de Veyrat, Marcon, Goujon ou Husse, c'est un vrai amoureux du terroir tarin.

En s'installant à Val Thorens, la célèbre famille Sibuet atteint une altitude si vertigineuse qu'elle n'hésite pas à en baptiser l'un des 3 restaurants de leur nouvel hôtel « Altapura », «Le2300», uneterrassed' exception face à la Cime Carron, pour des dégustationsd' inspirations traditionnelles comme le poulet Grandmère, la blanquette de veau à l'ancienne ou le boudin aux pommes. Pour les skieurs pressés, version express à base de grillades, encas rapides ou planches à thèmes. Pour « Les Enfants Terribles », un concept brasserie chic parfaitement adaptable en version montagne et qui a déjà fait ses preuves à Megève et Paris. Un lieu dynamique et festif où l'on retrouve les plats dits « Signature » tel que le steak au poivre ou le tartare coupé au couteau et un superbe banc d'écailler. Pour le dernier des triplés, fait appel à l'ambiance d'autrefois laissant la part belle au bois clair et camaïeu de blanc. Chauds ou froids les fromages se déclinent en fondues ou raclettes, la tomme blanche se marie avec les pommes de terre et le sérac avec les lentilles. Côté douceur, le fameux gâteau Mont-Blanc ou le cheesecake façon terroir ne laisse pas indifférent. L'évocation de son nom met les papilles en émoi ... commis chez Georges Blanc, cuisinier du Premier Ministre Lionel Jospin, il donne une étoile à « l'Essentiel » et au « Kilimandjaro »... à 35 ans il décide de s'installer dans sa ville, Chambéry, son épouse Julie, oenologue, à ses côtés ... oui, il s'agit bien d'Alexandre Ongaro qui baptise son restaurant d'un nom évocateur « Le Côté Marché ». Du gastro bien sûr mais aussi des petits prix pour une carte déjeuner sans cesse renouvelée ... on réserve ! Au registre de la cuisine du terroir, une nouvelle halte à Chamonix Mont-Blanc, « L'Adret », avec une carte aux plats reconstituants. C'est à La Clusaz, avec une pointe de bio en plus que Christophe Pachéco vient d'être sacré Meilleur Ouvrier de France 2011. Il règne sur les cuisines du « 5 », le restaurant de l'hôtel « Coeur du Village » 5* en donnant toutes ses saveurs à la cuisine de tradition. Agneau de lait en croûte de pomme de terre et truffes, homard bleu et tagliatelles à la citronnelle. Papilles affolées aussi à La Norma, Aïssa Liateni cultive l'art de vivre et la simplicité dans son bar-restaurant « Le Tao ». C'est au fil de ses voyages qu'elle construit sa carte de spécialités du monde. Familiale, gourmande ou de bistrot sa cuisine d'ici et d'ailleurs est faite de mille saveurs. À Arc 2000, Candice Falcoz, dont les parents sont à l'origine de la légendaire table du « Chalets de l'Arc », ouvre son propre restaurant, « Le Savoy ». Alliant gourmandise et tradition, elle élabore sa carte avec des plats simples. Un clin d'oeil local offert avec le café, une tranche du fameux Biscuit de Savoie du non moins célèbre Guy Martin.

Complètement rénové, l' « Alp'hôtel » à Saint-Martin-de-Belleville revisite aussi sa restauration. Spécialités belges et savoyardes cohabitent sur la carte et le bar lounge musical devient le lieu rêvé pour savourer les fameuses bières, et la terrasse ensoleillée pour déguster les légendaires frites ou gaufres made in Bruxelles ! Fine et expressive la cuisine du restaurant « Les Neiges » situé à Saint-Sorlind'Arves est récompensée par le label de Maitre Restaurateur, tout comme l'hôtel-restaurant « Les Sapins » à Manigod.-