Cette publication est accessible gratuitement
Lire

ÎLE D'YEU

2 pages

ÎLE D'YEU Secrète, l'île d'Yeu se mérite ! A pied ou à vélo !

Publié par :
Ajouté le : 20 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

ÎLE D'YEU

Secrète, l'île d'Yeu se mérite ! A pied ou à vélo ! Partez à la découverte de la côte sauvage, classée «site naturel», ses falaises escarpées surmontées d'une redoutable forteresse défensive : le vieux château, la chapelle surplombant le pittoresque Port de la Meule, ses plages de sable fin bordées de pins, enfin ses marais verdoyants où se mêlent saules, roseaux, prunelliers... A 17 kilomètres de la côte, cette île abrite 23 km2 de côte sauvage déployée sous forme de falaises dentelées, de vieux château et de mégalithes taillés pour la marche ou le vélo. Ce «joyau de l'Atlantique» présente bien des visages : du Port Joinville coloré et animé par les chalutiers, aux criques de sable fin et aux murs blancs faits de chaux des maisons de l'île. Elle est accessible par voie maritime au départ de Fromentine, de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et des Sables-d'Olonne.

MONUMENTS ET LIEUX

Port-Joinville : son nom originel est Port-Breton (nom officiel jusqu'au milieu du XIXe siècle). C'est la principale localité de l'île, avec son port de pêche et la gare maritime. C'est ici que l'on débarque quand on vient en bateau.

La citadelle ou fort de Pierre-Levée : c'est un fort de plan carré, avec en son centre une vaste cour. La construction a duré 8 ans. La citadelle a été déclassée en 1889, et a servi a plusieurs reprises de prison (le prisonnier le plus célèbre est le Maréchal Pétain, qui a séjourné dans le fort de novembre 1945 jusqu'à sa mort le 23 juillet 1951). Le Vieux-château : c'est un château fort datant vraisemblablement du XIIe siècle. Sa construction serait imputable au connétable Olivier V de Clisson. Il est construit sur un éperon rocheux de la côte sud de l'île.

La pointe et le phare de la Pointe des Corbeaux : la Pointe des Corbeaux est située à l'extrémité est de l'île. Le vent y est toujours très fort.

Le port de La Meule : c'est un petit port de pêche, situé dans une crique au sud de l'île, dominé par la chapelle Notre-Dame de la Bonne Nouvelle, toute blanche. C'est l'un des lieux les plus visités de l'île. Plus haut se trouve le village de La Meule. Ce port servait aussi de base pour les contrebandiers : son accès en forme de L est invisible depuis la mer.

La Pointe du But : elle est située à l'ouest de l'île. On y trouve une corne de brume (reliée au Grand Phare) qui, avec la tourelle balise située sur l'écueil des Chiens Perrins, assure la sécurité des navires dans cette zone dangereuse.

Le dolmen des Petits Fradets (ou de la Gournaise) et le dolmen de la Planche à Puare : ce sont deux jolies tombes mégalithiques datant probablement du IVe millénaire. Celle des Petits Fradets n'a conservé qu'une partie de sa structure, alors que celle de la Planche à Puare est intacte (elle fait partie des tombes transeptes de Pornic). Le Phare de l'île d'Yeu ou grand phare : il est situé à Petite-Foule, sur un des points les plus hauts de l'île. Sa tour est carrée, blanche et haute de 29 mètres. Son feu porte à 29 milles marins. C'est l'un des principaux phares d'atterrissage de la côte atlantique. À l'origine, il mesurait 22 mètres et avait été construit par l'ingénieur des Ponts-et-Chaussées Plantier en 1830. Il fut ensuite détruit en août 1944, avant d'être reconstruit tel qu'on le connaît aujourd'hui en 1950 par l'architecte Maurice Durant et l'ingénieur Conte.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin