Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF - ZIP

sans DRM

Investir dans une résidence de tourisme

3 pages
Investir dans une résidence de tourisme Le marché retrouve des couleurs L'année 2011 sera peut-être celle de la reprise économique forte pour l'immobilier, après la chute des ventes en 2008-2009. L'industrie des résidences de tourisme a, quant à elle, plutôt bien passé l'épreuve. « La baisse attendue pour le secteur des résidences de tourisme n'a pas vraiment eu lieu. On constate que sur l'année 2010, les commercialisations de logements ont augmenté par rapport à 2009. 2010 fut en fin de compte une très belle année pour l'immobilier en général, et le volume global des ventes est bien reparti début 2011 », confirme Jean-Loup Duvail, directeur général délégué au développement pour Cerenicimo (plate-forme dédiée à l'investissement immobilier). Un visage qui s'annonce souriant pour les investisseurs et les promoteurs, et particulièrement ceux qui s'intéressent aux résidences touristiques. Le taux d'occupation des habitats touristiques en France a augmenté de 5% sur l'année 2010, hiver et été. Vers une moralisation du marché Cette reprise ne se fera néanmoins qu'à certaines conditions. La crise économique a laissé dans les mentalités un fort besoin de moralisation du marché de l'immobilier, et particulièrement celui des résidences touristiques.
Voir plus Voir moins
Investir dans une résidence de tourisme

Le marché retrouve des couleurs

L'année 2011 sera peut-être celle de la reprise économique forte pour l'immobilier, après la chute des ventes en 2008-2009. L'industrie des résidences de tourisme a, quant à elle, plutôt bien passé l'épreuve. « La baisse attendue pour le secteur des résidences de tourisme n'a pas vraiment eu lieu. On constate que sur l'année 2010, les commercialisations de logements ont augmenté par rapport à 2009. 2010 fut en fin de compte une très belle année pour l'immobilier en général, et le volume global des ventes est bien reparti début 2011 », confirme Jean-Loup Duvail, directeur général délégué au développement pour Cerenicimo (plate-forme dédiée à l'investissement immobilier).

Un visage qui s'annonce souriant pour les investisseurs et les promoteurs, et particulièrement ceux qui s'intéressent aux résidences touristiques. Le taux d'occupation des habitats touristiques en France a augmenté de 5% sur l'année 2010, hiver et été.

Vers une moralisation du marché

Cette reprise ne se fera néanmoins qu'à certaines conditions. La crise économique a laissé dans les mentalités un fort besoin de moralisation du marché de l'immobilier, et particulièrement celui des résidences touristiques.

Les scandales judiciaires de 2007-2008 avaient en effet révélé que de nombreux promoteurs immobiliers profitaient du régime Demessine (voir ci-dessous : «La fin du régime Demessine») pour vendre des logements en résidences de tourisme à des prix surélevés. Selon Jean-Loup Duvail, « la moralisation du marché a eu lieu, mais seulement en partie. Les dépôts de bilan de 2007-2008 ont procédé à une "épuration naturelle" de quelques opérateurs peu scrupuleux. Néanmoins, il convient de rester particulièrement attentif à la qualité des intervenants des opérations proposées ». Ces défaillances ont donc fortement incité les particuliers à se méfier des promoteurs peu scrupuleux.

La fin du régime Demessine

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin