Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Januarie, taille patron

3 pages

Januarie, taille patron "Je vais me plaire en France !" est convaincu le champion du monde sud-africain. Champion du monde 2007 avec les Springboks, Ricky Januarie ne fera pas cette année le voyage en Nouvelle-Zélande avec le squad sud-africain pour disputer le mondial.

Publié par :
Ajouté le : 26 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
Januarie, taille patron

"Je vais me plaire en France !" est convaincu le champion du monde sud-africain.

Champion du monde 2007 avec les Springboks, Ricky Januarie ne fera pas cette année le voyage en Nouvelle-Zélande avec le squad sud-africain pour disputer le mondial. A 29 ans et après de nombreuses années de bons et loyaux services, le nouveau demi de mêlée lyonnais a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale : "J'ai connu 47 sélections avec les Springboks, gagné une Coupe du monde (2007) et un Tri-Nations (2009). J'ai aussi joué 55 matches du Super 15. Je n'avais plus rien à prouver en Afrique du Sud. Et puis l'entraîneur (Pieter de Villiers) m'a fait comprendre que je n'étais que le troisième choix pour la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande. Cela m'a décidé à franchir le pas.". Dès la fin de ses vacances, le 25 juillet, Januarie va donc se consacrer pleinement à son nouveau club, le LOU. Avec cette signature dans le Top 14, Januarie va vivre sa deuxième expérience dans l'hémisphère Nord puisqu'en décembre 2009, il avait effectué une pige de deux mois au sein des Ospreys, au Pays de Galles. Il avait alors le statut de joker médical.

A Lyon, son statut sera tout autre. C'est la star du recrutement et ses dirigeants attendent de lui qu'il apporte son expérience à ses jeunes coéquipiers. Matthieu Lazerges nous explique pourquoi le choix du staff lyonnais s'est porté sur lui : "C'est un joueur qui a un grand vécu international.

Il compte pas loin de 50 sélections avec les Boks, il a une vision différente du rugby. Il voulait tenter un nouveau challenge à l'étranger. C'est un bon passeur, qui a pas mal de cannes. Il est rapide, il a du tempérament. Il va nous apporter beaucoup". Le promu lyonnais peut se targuer d'avoir doublé la concurrence sur ce dossier-là. Des clubs plus huppés le voulaient, Januarie avait le choix, mais il a été séduit par le projet du LOU comme il l'expliquait au Progrès début juillet : "J'ai été contacté par plusieurs clubs européens. Mais j'avais envie de découvrir le rugby français. J'ai choisi Lyon, car le challenge à relever était le plus excitant. J'avais aussi envie de découvrir le Top 14. J'ai suivi de nombreux matches à la télé.

C'est un championnat très physique. Je crois qu'il est adapté à mon profil de joueur. Je vais m'y plaire."

Le risque dans ce genre de recrutement, c'est que le joueur ne s'intègre pas, qu'il joue sa carte perso. Séduit par la mentalité de son demi de mêlée lors de son passage éclair début juillet, Matthieu Lazerges n'est pas trop inquiet, il pense que Januarie se fondra dans le collectif : "Il a fait l'effort de nous rejoindre alors qu'il n'avait pas fini la saison avec les Stormers. Il voulait être là, passer quelques heures avec nous en stage pour rencontrer ses futurs coéquipiers alors qu'il aurait pu rester avec son équipe en Afrique du Sud. C'est un grand joueur, mais il faudra qu'il mérite sa place, il ne bénéficie pas d'une wild card. Ce n'est pas parce que c'est une star qu'il a sa place assurée, il faudra qu'il prouve comme les autres, qu'il mérite sa place.". Rendez-vous fin août pour le début du championnat et pour voir les premiers pas du champion du monde sous le maillot du LOU.

"Ce n'est pas parce que c'est une star qu'il a sa place assurée, il faudra qu'il prouve comme les autres qu'il mérite sa place"

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin